17 février, 2017

Emmanuel Macron et les criminels contre l’Humanité

Classé dans : histoire,international,politique,religion,socialistes — dompaul @ 0:24

Chaque candidat de gauche à la présidentielle essaye de se distinguer des autres en trouvant un sujet qui fâche suffisamment pour que les médias parlent de lui plus que des autres au moins pendant une quinzaine de jours.

La preuve en est que même Audresselles.at va aujourd’hui évoquer Emmanuel Macron dont la famille (de sa femme) est bien connue des habitants du Touquet et de Boulogne-sur-Mer où Tiphaine, sa fillâtre et sa meilleure amie, exerce la profession d’avocat.
On sait ainsi depuis peu qu’élu président de la République, il autoriserait la procréation médicalement assistée des couples homosexuels.

Il vient aussi d’être le premier à déclarer que la colonisation de l’Algérie par les Français était un « crime contre l’Humanité ».
Qui dit « crime contre l’Humanité » dit aussi nécessairement « criminels contre l’Humanité » et recherche de ces criminels.
De même que les Klarsfeld ont recherché soldats et officiers nazis pour les faire pendre ou enfermer à vie, de même Emmanuel Macron a maintenant dans son programme la nécessité de rechercher les anciens combattants d’Algérie.

Il suffira de saisir d’abord la liste des membres des associations d’anciens combattants puis de les livrer à l’Algérie pour qu’ils y soient traduits en Justice en tant que criminels contre l’Humanité ou que complices de crimes contre l’Humanité.
Beaucoup sont morts maintenant mais il en reste suffisamment pour constituer un bon viviers de justiciables à déshonorer.

En effet, si l’on cherche bien, on trouvera certainement dans le bled ou même dans le 93, de vieux témoins qui croiront reconnaître, d’après de vielles photos en noir et blanc, des militaires français qui se sont livrés à des exactions.

Mais si Macron veut vraiment remuer le bren pour faire plaisir aux Mahométans intégristes, le noyau dur des électeurs d’Hamon qu’il veut lui voler, il pourra aussi faire compiler dans les mairies la liste des conjoints de mariages homos et leur faire appliquer la charia.

voir aussi:

Les « gays » vont bientôt s’autoficher en se « mariant », surtout pour le pire.

12 février, 2017

Cours particuliers par skype

Classé dans : économie,international — dompaul @ 11:04

L’ingénieur audressellois Jean Selbert-Manoury, qui réside désormais tantôt à Wimereux, tantôt en Amérique du Sud, a créé une école électronique utilisant skype qui dispense des cours particuliers de tous niveaux pour un prix modique. Certains de ses élèves d’Audresselles, d’Ambleteuse ou de la communauté de communes de la Terre des Deux Caps, d’où sa famille est originaire, ont déjà pu intégrer de grandes écoles scientifiques grâce à ses cours de mathématiques et de physique-chimie, et aux cours de langues et de français dispensés par les professeurs qu’il a recrutés. 

Cours Particuliers Maths Physique EXPAT,

 

 

Propose une petite révolution, en matière de soutien scolaire, aux familles expatriées du monde entier.

 

Avec son équipe de professeurs particuliers, Jean Selbert, offre des cours particuliers en ligne dans toutes les matières, aux francophones du monde entier.

« Le partage d’écran permet à l’élève de suivre le cours sur son écran qui fait office de tableau, le professeur lui explique à l’écrit comme à l’oral. Ce sont les cours du futur, il suffit d’un ordinateur ou d’une tablette et d’une connexion internet, pour pouvoir prendre un cours de n’importe où dans le monde !»

« Nous comptons des élèves dans déjà plus de 30 pays, tous sont très satisfaits ! »

 

Les professeurs sont triés sur le volet, tous ont un niveau académique très élevé et une excellente pédagogie. Marcelo, le polytechnicien donne des cours de mathématiques et sciences physiques aux élèves de maths sup et maths spé, Florian étudiant en école vétérinaire donne des cours de biologie. Le site permet aussi de prendre des cours avec des professeurs de lycées et des universitaires.

 

Les familles expatriées ont souvent peur que leurs enfants éprouvent des difficultés d’apprentissage, à l’étranger, www.cours-particuliers-maths-physique-expat.com soutient ces enfants, qui parviennent a surmonter leurs difficultés et deviennent même d’excellents !

 

« Bien sûr, nous donnons aussi des cours à des élèves de métropole, mais la majorité de nos clients sont à l’étranger ! »

10 février, 2017

Conférences patriotiques les 8 & 9 septembre 2017: Georges Guynemer

Classé dans : histoire,international — dompaul @ 19:17

Bernard Vergeyle, ancien combattant et président de l’Association des Amis Audressellois d’Edmond de Marin La Meslée, aviateur audressellois  tombé au champ d’honneur en 1945, nous communique:

Une date à retenir !

11 septembre 1917 – 11 septembre 2017

100e ANNIVERSAIRE DE LA MORT

DU CAPITAINE GEORGES GUYNEMER

as de guerre aux 53 victoires officielles,

mort au champ d’honneur, entré au Panthéon en 1922

Pour honorer sa mémoire, une conférence sera donnée

le vendredi 8 puis le samedi 9 septembre 2017

au lycée « GEORGES GUYNEMER » de SAINT-POL-SUR-MER

localité d’où l’as s’envola pour sa dernière mission

Avec la participation de :

Frédéric LAFARGE

conférencier, capitaine de la réserve citoyenne de l’Armée de l’air,

ancien délégué au patrimoine historique des bases aériennes 112 (Reims) et 102 (Dijon)

Organisé par :

L’association « Les Amis Audressellois d’Edmond Marin la Meslée »

03 21 32 23 53 aaemm@orange.fr

Avec le soutien d’associations adhérentes et partenaires de l’AAEMM :

Association Edmond Marin la Meslée de REIMS

Secteur 210 (59-62) de l’ANORAA –

L’association « Anciens Aérodromes »

ENTREE LIBRE ET GRATUITE

29 janvier, 2017

Les solides perrés d’Audresselles

Classé dans : écologie,conseil municipal,espace public,Wissant — dompaul @ 12:53

dragueur devant Audresselles janvier 2017

image: dragueur devant Audresselles. janvier 2017

Les digues de Wissant et d’Ambleteuse ne cessent de s’effondrer et  le sable ramené par camions à l’ouest de la digue de Wissant pour la somme de plus d’un million d’euro vient d’être emporté par la dernière tempête vers le large où un bateau dragueur le récupère pour le vendre à des bétonneurs.

Pendant ce temps, les perrés d’Audresselles, solidement ancrés sur les rochers et continuellement entretenus, restent identiques à ce qu’ils étaient au XIXe siècle, si l’on en croit notre mémoire et les cartes postales.

La plus grande partie de ces perrés ont été construits par les propriétaires des chalets de vacances en bordure de mer et, encore aujourd’hui, ce sont eux qui les entretiennent à leurs  frais sauf ceux qui ont eu la bonne idée de réaliser un passage public devant leur villa, transférant l’entretien à la commune. D’où l’existence du belvédère qui a pour nom « allée Maurice Boitel ».

A la fin des années quarante, le maire-instituteur de l’époque, qui l’avait été pendant toute la durée de la guerre et avait vu l’armée allemande bétonner avec entrain, a eu envie d’en faire autant. Il voulait qu’Audresselles devienne une « vraie » station balnéaire comme Wimereux, Ambleteuse, Wissant et bien sûr Deauville ou Le Touquet. Avec une longue digue publique où auraient circulé les voitures.

Heureusement, un  membre de l’Académie de médecine où il était collègue et ami de Robert Debré, veillait.
Comme Robert Debré était le père de Michel Debré, le projet de digue fut abandonné.

Il existe une façon évidente d’empêcher l’effondrement de la digue sauf aux yeux des édiles qui touchent des commissions sur les travaux de grande ampleur: laisser une bande de terre ou de sable entre la digue et la chaussée cimentée ou goudronnée. Ainsi, dès que la matière meuble sur laquelle repose la digue commence à s’écouler en bas par une brèche, le vide créé est immédiatement visible et la commune ou le riverain particulier peut immédiatement colmater la brèche et remplir la cavité qui s’est créée.

A Audresselles, Roger Tourret, le maire depuis 1975, a eu le temps de réfléchir à la question, et les digues publiques ne s’effondrent pas. Les digues privées non plus, d’ailleurs, car les propriétaires de chalet à un million cinq cent mille euro, n’ont pas envie de le voir partir avec leur perré dans les flots bleus.

Lire aussi:

Grâce à Fillon, Wissant et Le Touquet vont être rayés de la carte

28 janvier, 2017

Les chambres à gaz nazies sont-elles toxiques ?

La loi Fabius-Gayssot interdit de nier l’existence des chambres à gaz dans des camps de concentration nazis. Il s’agit en effet de justifier l’existence de l’état d »Israel et le déplacement des Palestiniens par un événement abominable.

Evidemment, quand la négation d’un fait historique ou d’une croyance religieuse est punie par la justice pénale, il existe toujours des hurluberlus qui veulent se rendre intéressants en contestant le dogme officiel. Parmi ces hurluberlus, on peut compter Galilée qui, heureusement pour lui, s’est rétracté et a reconnu que la Terre ne tournait pas et que c’était le soleil qui tournait autour d’elle, ou encore Giordano Bruno (o.p.) qui niait la divinité de Jésus-Christ ou le docteur Michel Servais, qui niait l’existence de la Sainte Trinité. Ces deux derniers ont fini tous les deux brûlés vifs en place publique, refusant jusqu’au bout de renier leur erreur.

Aujourd’hui, il existe l’infréquentable ex-professeur Robert Faurisson, radié de l’Université, qui a perdu son traitement et qui est poursuivi par la Justice parce qu’il s’entête à nier l’existence des chambres à gaz dans les camps nazis.
Cet hurluberlu-là est prêt à mourir pour cette cause et pour le droit à la libre expression. Aujourd’hui, il y a bien les tenants de la Terre Plate et personne ne les persécute.

Paradoxalement, c’est parce qu’il existe une loi pour punir les négationnistes qu’il en existe autant.

L’argumentaire du docteur Faurisson repose sur le fait que, dans les camps de concentration nazis, les chambres à gaz présentées comme telles aux visiteurs d’aujourd’hui, ne sont pas hermétiques alors que les chambres à gaz destinées aux exécutions capitales aux Etats-Unis d’Amérique, le sont.

En effet, les chambres à gaz des camps sont à peu près semblables à la briqueterie d’Audresselles: de gros murs, de petites portes, et à côté un four.

Pour les négationnistes, l’extraction des corps morts après l’exposition au gaz Zyklon B, nécessitait une longue aération des salles avant l’entrée des nettoyeurs et un lavage des cadavres après leur sortie. Ce qui  était impossible à l’échelle industrielle. Et ils ont raison.

Mais là où ils ont  tort, c’est de croire que Hitler était écologiste à la manière d’aujourd’hui. Certes, ainsi que le montrent ses aquarelles et ses films, Hitler aimait les montagnes, les forêts, les animaux et, en particulier les chiens et les dindes comme Eva Braun, et il est l’inventeur du tri sélectif. Mais il n’avait pas donné d’ordres précis à ses sbires leur interdisant de polluer les villages et les champs environnant les camps par des émanations de gaz toxiques ni de se préserver eux-mêmes en s’abstenant d’entrer dans les chambres à gaz juste après le gazage des prisonniers.

Lorsque les soldats soviétiques ont trouvé les fûts de Zyklon B, il n’ont pas davantage pris garde à leur santé. Du reste, il faudra longtemps avant que les gouvernants songent à protéger leur  population et leurs soldats des produits toxiques: Truman, Staline et de Gaulle ont ainsi exposé de nombreux soldats de leur propre pays aux radiations nucléaires lorsqu’ils les ont placés à courte distance des explosions. La plupart sont mort d’un cancer.

Donc oui, on peut facilement en conclure que les chambres à gaz présentées au public dans les anciens camps, sont de vraies chambres à gaz mortelles. Comme elles ont beaucoup servi, elles restent, encore aujourd’hui, imprégnées de substances hautement toxiques.

C’est bientôt que, conformément au programme scolaire, les écoliers de toute la France vont être emmenés pour visiter les anciens camps d’Allemagne ou de Pologne. Bien évidemment, les organisateurs inconscients vont faire entrer les enfants dans les chambres à gaz où il pourront respirer tout à loisir les résidus de ZYKLON B. Avant ou après la visite, ils pourront aussi boire l’eau locale contaminée et manger la cuisine locale à l’eau contaminée au cyanure.

Voici encore une bonne idée.

27 janvier, 2017

Benoît Hamon, bientôt investi par le Parti Socialiste

Classé dans : socialistes — dompaul @ 12:03

Pendant que Manuel Valls était occupé par ses activités de Premier ministre  et apparaissait en pleine lumière à l’Assemblée, fronçant les sourcils, roulant des yeux, agitant les bras avec une conviction toute méditerranéenne pour terrasser l’adversaire immonde, dans les coulisses, tel un furet caché dans l’herbe rouge, Benoît Hamon a placé discrètement ses partisans aux postes-clefs du Parti.

Il a bien assimilé la leçon des groupuscules extrémistes qui se sont infiltrés dans les grandes formations pour en prendre le contrôle.

C’est la stratégie de l’ »entrisme », expérimentée par les Trotskistes.

Pour ces personnages, la révolution justifie les moyens et le trucage des élections n’est qu’un de ces moyens parmi les autres.

Les braves militants socialistes de base n’ont pas encore compris que le comptage officiel des voix effectué à Paris par les amis de Benoît Hamon n’avait rien à voir avec la réalité du terrain. Il suffit, sur le papier, d’ajouter trois mille voix ici, d’en supprimer deux mille ailleurs et le tour est joué puisque les vérificateurs sont aussi des partisans de Hamon Râ.

La justice ne peut avoir son mot à dire dans ces tours de passe-passe puisqu’il s’agit d’un scrutin privé sans implications financières.

Dans cette perspective, trente huit députées socialistes, investies par le parti pour les futures législatives, ont déjà prévu de soutenir Emmanuel Macron, au charme duquel elles sont plus sensibles qu’à celui du petit homme au nez courbé et aux yeux ronds et noirs comme des boutons de culotte.

Même si, par un miracle aussi probable que le fut la guérison de Marie Lebranchu, Manuel Valls était désigné comme candidat officiel du Parti, celui-ci est tellement divisé qu’il va exploser comme une étoile en fin de vie.

Benoît Hamon ne se fait pas d’illusion sur ses chances d’être élu président de la République mais sa désignation comme candidat officiel du parti va lui permettre d’en revendiquer la direction même si, après l’explosion de la géante rouge, il ne reste plus qu’une naine blanche.

Les extrémistes se sont toujours sentis plus à l’aise dans une secte où ils peuvent tout contrôler que dans une grande formation aux multiples courants.

20 janvier, 2017

Donald Trump et Benoît Hamon

Classé dans : économie,histoire,international,politique,socialistes — dompaul @ 14:59

Aujourd’hui, les Américains intronisent leur 45e président dont l’une des caractéristique est d’être le premier à  avoir renoncé aux  indemnités liées à sa fonction. Contrairement aux autres hommes politiques, il ne s’est pas fait élire pour recevoir des émoluments ou des pots-de-vin mais plutôt pour occuper ses loisirs de retraité puisqu’il est en train de transmettre ses affaires à ses enfants.

Comme il n’a rien à perdre ni à prouver, il veut réaliser son projet de rendre à son pays son autonomie énergétique, industrielle et financière. Evidemment, c’est mal vu par tous ceux qui vivent du système mis en place depuis des décennies, à leur profit. C’est mal vu aussi de ceux qui vont être contraints de se réinsérer dans un cadre de travail légal.

La question était: a-t-il le droit de circuler à ses frais dans son avion personnel qui est plus luxueux et plus neuf qu’Air Force One ?

Selon les lois fabriquées par les politiciens qui se font élire pour remplir leur gamelle, la réponse est « non »: il doit circuler aux frais du contribuable car sinon, il lui donnerait des mauvaises habitudes.

Pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique Nord, c’est le langage opposé. Un « agitateur d’idée » (au singulier)essaye de récupérer des voix en allant chercher une recette qui avait disparu depuis l’Antiquité: le « droit à la paresse » avec le versement de 800 € aux « jeunes » entre 18 et 25 ans qui sont censés voter pour lui aux élections législatives, aux frais du contribuable. Pas à ses frais à lui: c’est ça qui est innovant.

Comme il s’adresse à son électorat de banlieue où la police et les pompiers ne pénètrent pas, son nom s’écrit aussi dans l’écriture la mieux connue localement « بن واط هامون » ( ben Wat Hamoun) .

17 janvier, 2017

Obsèques à l’église d’Audresselles de Hubert Quénu, ancien combattant d’Algérie

Classé dans : religion — dompaul @ 14:31

Madame Christiane Quénu-Dutertre, son épouse,

Catherine et Eric Maquet-Quénu,

Marie-Claire et Serge Hénon-Quénu,

Bénédicte et David Lemoine-Quénu

ses enfants,

Antoine, Charles, Clémentine et Rémi,

ses petits-enfants,

Ses soeurs, beaux-frères, belles-soeurs, neveux et nièces, ses cousins et cousines,

toute la famille et ses amis

ont la douleur de vous faire part du décès de

monsieur HUBERT QUENU

agriculteur retraité

ancien combattant d’Algérie,

survenu à Saint-Martin-Boulogne, le dimanche 15 janvier 2017, dans sa 81e année.

Ses obsèques seront célébrées le jeudi 19 janvier 2017, à 15 heures, à l’église Saint-Jean-Baptiste d’Audresselles

L’inhumation aura lieu au cimetière d’Audresselles.

Dans l’attente de ses funérailles, monsieur QUENU repose à son domicile où sa famille reçoit de 16 heures à 18 heures

62164-Audresselles 66 rue Robin

 

 

15 janvier, 2017

Grande contre-manifestation pro-Trump des motars américains

Classé dans : fêtes,international,politique,socialistes — dompaul @ 18:45

Lors de l’intronisation de Donald Trump vendredi 20 janvier comme 45e président des Etats-Unis d’Amérique, des activistes des minorités ethniques et des immigrants de fraîche date, soutenus par au moins un des grands groupes de l’industrie pharmaceutique favorables à l’Obamacare, ont déjà annoncé qu’ils viendraient manifester contre lui. Le  respect de l’ordre public n’est pas leur premier souci.

Pedro-Luis Boitel, leader du parti de la Liberté cubain (anti-castriste et partisan de Trump) , nous communique de Houston (Texas) que la réaction ne s’est pas fait attendre. Une grande partie des neuf millions de motars américains, dont le noyau dur est constitué d’ anciens combattants d’Afghanistan et d’Irak conduits par Chris Cox, de Caroline du sud, ont commencé à converger aussi bien de Chicago, de Clevedand que du sud des Etats-Unis  vers le parc John Marshall, à Washington, pour former « un mur de viande », pacifiquement selon Cox, destiné à protéger des offenses leur président Trump. Ils affichent au dos de leur blouson: « Bikers for Trump » (les motars pour Trump) avec le drapeau étoilé. Chris Cox affirment qu’ils ont été formés dans les combats à affronter un adversaire supérieur en nombre.

Comme, aux Etats-Unis, le port d’armes à feu est autorisé, et que les motars américains qui arrivent sont des combattants aguerris, on peut s’attendre à une certaine agitation à Washington le 20 janvier.

A force de donner des avantages aux minorités ethniques dont les meneurs insatiables réclament toujours plus aux frais du contribuable, les gouvernements américains successifs ont exacerbé les tensions interraciales qui, un jour ou l’autre, risquent la déflagration.

l'un des onvois de motards

14 janvier, 2017

Aux voeux 2017, Arnaud Lelièvre du Broeuille, maire d’Ambleteuse, présente les futurs candidats aux législatives

Classé dans : conseil municipal,politique,socialistes — dompaul @ 18:00

Arnaud Lelièvre du Broeuille au pupitre janvier 2016Cdt Marc Sarpaux et Cdt. Joël Fernagut janvier 2016

Cette année, la cérémonie des voeux du maire d’Ambleteuse, le vendredi 13 janvier, a été l’occasion pour lui et son premier adjoint Christophe Paque de faire la synthèse de toutes les réalisations actuelles et futures de la municipalité, particulièrement conséquentes, et de présenter deux des futurs candidats aux élections législatives: Brigitte et Jean-Michel.

Des réalisations ambitieuses

En effet, le projet de création d’un nouveau centre-ville destiné à attirer les touristes continue à avancer (voir l’article Les grands projets immobiliers de la municipalité d’Ambleteuse qui ne coûteront rien au contribuable) et simultanément, le futur stade implanté dans le quartier de Raventhun, sera prêt au moment où les constructions vont commencer sur son emplacement actuel. Il sera recouvert de gazon synthétique afin de permettre son utilisation intensive et quotidienne par les associations sportives et les écoliers.
Rénovation de la voierie et de la viabilisation, réparation et ravalement généraux des bâtiments publics sont les deux principaux postes de dépenses de la ville pour les années à venir.
Le maire a aussi fait une allusion rapide au résultat du procès que lui ont intenté des malveillants qui lui promettaient des oranges (voir l’article Maire d’ Ambleteuse: des micro-associations d’extrême gauche déboutées).

Brigitte Bourguignon

Brigitte Bourguignon, députée de la circonscription, invitée par le maire d’Ambleteuse à s’exprimer, a fait un discours concis, approuvant chaleureusement toutes les initiatives de la municipalité, bien que sa coloration politique ne soit pas la même  que celle du maire, officiellement affilié au parti républicain.

Idem pour la conseillère départementale, elle aussi socialiste, qui a joué les rois mages, non seulement en approuvant tous les projets du maire dont elle était l’antagoniste aux dernières élections départementales, mais en annonçant que le département allait financer en grande partie la couverture du futur stade municipal .

Jean-Michel Taccoen

Enfin, la parole a été donnée à Jean-Michel Taccoen (prononcer Takoun), l’un des deux  conseiller régionaux locaux. Celui-ci a été élu sur la liste de Xavier Bertrand, le président républicain des Hauts de France.

Comme il a fait le dernier discours, avant les petits fours, l’auditoire commençait à en avoir un peu marre même s’il a une belle voix.

Il n’en a pas moins absolument tenu à lire jusqu’au bout son discours de neuf pages démontrant dans le détail, chiffres à l’appui, que Xavier Bertrand appliquait réellement le programme de son livre de 2015: « Notre région au travail ».(voir Le livre de Xavier Bertrand: notre région au travail)

Malgré la découverte imprévue d’engagements de cinq milliards d’euro pris par Daniel Percheron (ancien président socialiste du Nord-Pas-de-Calais), Xavier Bertrand n’a pas augmenté les impôts régionaux. Jean-Michel Taccoen a énuméré ensuite toutes les mesures incitatives de Xavier Bertrand pour remettre les habitants au travail, y compris la mise à disposition des véhicules de la région, auparavant utilisés par les élus, pour conduire à leur travail les personnes habitant des zones isolées.

Toutes ces mesures, tendant à remettre la région au travail, sont évidemment à l’opposé de la politique suivie par Daniel Percheron au niveau régional, ou de Hollande-Boutin (la ministre de Sarközy) au niveau national, qui tendait à permettre à leur public de vivre d’allocations et de subventions au lieu de travailler.

Se présentant comme agent de maîtrise et originaire de Calais, Jean-Michel Taccoen est aussi président ou vice-président d’au moins quatre sociétés de chasse et provient du parti chasse-pêche-nature-tradition. Comme il est du coin, les militants républicains l’ont préféré à l’inspecteur général Frédéric Wacheux, battu deux fois par Jack Lang puis par Brigitte aux législatives précédentes.

Jean-Michel Taccoen a ainsi été désigné comme candidat aux futures élections législatives de la 6e circonscription du Pas-de-Calais, celle qui englobe Ambleteuse, Audresselles, Marquise, Desvres etc.
Sur les photos à paraître, on le voit à droite d’Arnaud, tandis que Brigitte est à gauche.

Direction Marquise

Après son discours et sans écouter celui de son futur concurrent aux législatives, Brigitte et la conseillère départementale socialiste  se sont précipitées à Marquise, chef lieu du canton,  pour faire un autre discours à l’occasion des voeux du maire (divers droite) et essayer ainsi de gagner d’autres voix, tandis que Jean-Michel restait tout seul pour faire son discours aux Ambleteusois.
La dame est plus rusée mais son challenger va vite comprendre les ficelles des campagnes électorales, à commencer par la nécessité de se faire inviter à toutes les réjouissances officielles et à s’y exprimer.
Mais gare à Marinagrobis !

Sur les photos: le discours d’Arnaud Lelièvre du Broeuille: on remarquera à sa droite  Mélanie Belart, conseillère municipale et Jean-Michel Taccoen, et à sa gauche ses  autres adjoints, la conseillère régionale et Brigitte Bourguignon;

au premier rang du public, le cdt. Marc Sarpaux, maire d’Audinghen et le cdt. Joël Fernagut, maire adjoint de Wimereux.

12345...58

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas