27 décembre, 2023

La chanson « c’est la mère Michel qui a perdu son chat » réinterprétée

Classé dans : espace public,fêtes,politique — dompaul @ 12:28

Une fake news (fausse nouvelle) rapportant que la Première dame ne serait pas une femme, une dame  d’Audresselles, inventive, a publié cette chanson sur un média social avec la musique.

Elle commence par ce quatrain:

C’est Jean-Michel Trogneux

qui a perdu sa queue,

qui crie par la fenêtre à qui la lui rendra

C’est son petit Manu

Qui lui a répondu

Mais non Jean Mi poilu

Ta queue n’est pas perdue.

Il est prévu que cette chanson sera chantée aux grandes occasions, lors du prochain défilé du 14 juillet, par exemple. ou pour l’ouverture des événements sportifs.

 

 

19 décembre, 2023

Le Pape Pfizerino et la bénédiction des entonnoirs

Classé dans : histoire,international,politique,religion,socialistes — dompaul @ 1:17

Le pape, alias Pfizerino, est-il désormais ouvertement hérétique puisqu’il n’est pas d’accord avec Saint-Paul qui écrit aux Corinthiens (I, VI, 9):  » Est-ce que vous ne savez pas que les amoraux ne possèderont pas le royaume de Dieu ? Ne vous laissez par errer: ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les mâles homosexuels (arsenokitè), ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les médisants, ni les kidnappeurs (harpagones) n’hériteront  du royaume de Dieu.  » (traduction d’après le texte original grec Neslé-Alland).

Jusqu’à maintenant les prêtres mariaient tous ces gens-là -presque toute l’humanité-  mais à des personnes de sexes différents. Désormais les unions de mâles homosexuels bénéficient d’un traitement de faveur puisque leur union va être bénie par des prêtres catholiques.

Quant aux Lesbiennes, Saint-Paul n’en parle pas, c’est du reste pour cette raison que S.M. la regrettée  Victoria, reine d’Angleterre et de nombreux autres états mais aussi impératrice des Indes, considérait que les femmes ne pouvant être homosexuelles, ne pouvaient être condamnées aux travaux forcés (hard labour). Donc rien ne s’oppose à ce que Pfizerino fasse bénir leur union mais pas celle des mâles entre eux.

Cette discrimination positive, de gauche, aurait plu aux féministes. Malheureusement pour elles, comme, depuis Jules César, Rome a toujours  la capitale des Sodomites, surtout au Circus Maximus quand y  poussaient les lauriers roses, les mâles invertis exercent une forte influence sur Pfizerino qui a mis mâles et femelles dans le même sac. Comme il n’est pas prévu un mariage avec une eucharistie, il va falloir inventer un nouveau rite: la bénédiction des entonnoirs. 

19 septembre, 2023

Le mythe de la caverne d’Ali Baba: le gaz à 15 centimes le M3

Classé dans : économie,international,politique — dompaul @ 17:50

Le professeur d’université français platonicien Alain Badou est le grand apologiste du régime totalitaire de la Corée du Nord. Et la philosophie, en France, c’est d’abord Platon, Marx et Nietzsche.

En effet, le système politique mis en place par la dynastie des camarades-empereurs Kim, répond parfaitement aux normes édictée par le fameux philosophe Platon,  l’inventeur du tout aussi fameux « mythe de la caverne » et universellement reconnu comme le plus grand philosophe de tous les temps depuis 2 400 ans, par les Grecs, les empereurs romains, l’église catholique médiévale, Karl Marx, Joseph Staline et même l’Etat profond américain.

Dans « la République », Platon définit sa conception du « Bien ». Le Bien, c’est quand la société est fermée et dirigée par les « philosophes », qui règnent sur le troupeau humain surveillé par les filakes (qui a donné le mot « flics » en français). Platon ne précise pas comment sont nommés les philosophes, mais, jusqu’à présent, les « philosophes » se sont autoproclamés. Platon avait du reste nommé l’un de ces philosophes pour diriger une cité de Sicile: lui-même.  L’expérience s’est mal terminée. Mais, parmi ses disciples, certains ont mieux réussi comme Joseph Staline qui a écrit plus que Victor Hugo. Son oeuvre papier occupe les rayonnages de tout un bureau dans le ministère français spécialisé.

Les citoyens de la société platonicienne, quand ils vont à l’étranger, doivent informer les filakes des raisons de leur voyage et, à leur retour, donner

 tous les détails de leurs observations pendant leur séjour extérieur,  en particulier  dans le domaine militaire.

Et voici que tout à coup, ce système totalitaire tant décrié depuis qu’on a découvert qu’il engendrait pénurie, corruption et misère grâce à Staline, est en train de devenir une corne d’abondance, grâce à ceux qui manipulent le gâteux Joe Biden. Mis au ban de l’Humanité parce qu’il a construit une bombe atomique pour se protéger des impérialistes démocrates américains, Kim Jong Un est devenu indispensable aux Russes pour les approvisionner en Ukraine  avec son énorme stock de munitions qu’il accumule depuis des années dans sa fourmilière.

Du coup, V.V. Poutine lui a promis de lui fournir tous les hydrocarbures qui lui sont nécessaires pour son agriculture et son industrie. Ainsi les Coréens du Nord vont payer le gaz naturel 0,15 € le m3 (comparez avec votre facture). En plein hiver, ils vont pouvoir se chauffer sans problème à 25° pratiquement gratuitement. Ils vont pouvoir chauffer aussi d’immenses serres et produire suffisamment de légumes et de bétail  pour inonder les pays d’Asie indifférents aux sanctions américaines. Ils vont même pouvoir construire un gazoduc pour approvisionner leurs compatriotes de Corée du Sud, qui ne demandent pas mieux. Mais surtout, ils vont pouvoir devenir  gras comme leur leader « bien-aimé » pour lui ôter tous ses complexes de gros dont les cuisses se frottent quand il marche.

Pendant ce temps, en France, le jeune et beau Macron  qui aime les vieilles et les noirs musclés  torse-nu, veut » emmerder » les Français en limitant le chauffage de leur appartement à 19° en plein hiver.

22 avril, 2023

Une nouvelle loi pour « emmerder » (sic!) les Français, à suggérer à Macron.

Sous la pression des mouvements wokistes LGBT financés par les proxénètes et autres progressistes, l’Espagne, pays anciennement catholique, impose désormais aux parents de laisser leurs enfants mineurs se faire castrer et injecter des hormones pour changer de sexe. Selon la nouvelle loi votée par les Cortès en février 2023, les directeurs d’établissement scolaire doivent dénoncer à la police les parents qui empêcheraient leurs enfants de procéder à cette mutilation définitive appelée « changement de genre ».

Jusqu’au XIXe siècle, la castration des garçons était décidée par leur père, dans les familles pauvres d’Italie, pour les « améliorer » selon l’expression rapportée par Giacomo Casanova, le célèbre aventurier vénitien. Ces malheureux devenaient alors des « castrats » dont les plus chanceux chantaient dans les opéras ou devenaient chantres de la chapelle Sixtine pour charmer les oreilles du Pape et de ses cardinaux. Quant aux autres, ils étaient livrés aux ruts stériles des invertis.

Il en était de même en Chine où la cité interdite, interdite aux hommes, excepté l’empereur et ses invités, n’était peuplée que de femmes et d’eunuques. Les harems du Grand Turc ou du shah de Perse étaient aussi peuplés d’eunuques fournis par les corsaires barbaresques d’Alger ou les pirates des steppes d’Asie centrale.

Actuellement, comme les harems légaux n’existent plus en dehors de certains pays arriérés d’Asie centrale ou arabique, ne sont notoirement connus que les lady-boys prostitués du Sud-est asiatique, parfois importés jusqu’au Bois de Boulogne.

Comme dans la Rome pré-chrétienne de Caton, de Néron et de Macron (celui du IIIe siècle), la prostitution et le proxénitisme sont légaux en Espagne depuis vingt ans et certains proxénètes parlent même librement de leur activité dans la presse écrite et sur Youtube comme le « gérant » José Moreno. Cet individu a été condamné à trois ans de prison, non pas en tant qu’honnête proxénète, mais seulement pour avoir enfreint le code du travail: il a employé trois Brésiliennes au lieu des habituelles putains roumaines, bulgares, polonaises  « bien de chez nous » puisqu’elles ont une carte d’identité européenne.  Aux touristes sexuels venus en masse à la Junquera, depuis la France, un nouveau produit va bientôt être offert parmi les poules à poil mais épilées qui y hantent les « clubs »: des jeunes des familles miséreuses castrés sous la pression de leur père, mère, copine ou copain de leur « parent 1 ou 2″, car la nouvelle loi ne réprime pas les parents lorsque ce sont eux qui ont fait castrer leurs fils dès le plus jeune âge.

Pour l’instant, malgré leur forte présence au sein du gouvernement français du mari de Brigitte, les Wokistes LGBT n’ont pas encore eu l’idée de faire voter par le parlement français les lois appliquées par le gouvernement de Sa Majesté Très Catholique Philippe VI dit « Borbone ».

Ce serait une idée de loi à suggérer à Macron: la castration des adolescents sans le consentement nécessaire des parents. Après la loi sur les retraites, il pourrait encore narguer la quasi-unanimité des Français en leur rappelant qu’ils ont voté pour lui pour cinq ans et qu’il leur a fait inoculer le liquide Pfizer sans  leur en faire connaître la composition. Il pourra aussi démontrer une fois de plus que  l’inévitable « Républicain » Ciotti (qui se prononce comme « chiottes » en italien) vote  ses lois, quelles qu’elles soient.

13 février, 2023

Les injections de Pfizer: la vérité point sur ce poison mortel

Classé dans : économie,international,mafia,medecine,politique — dompaul @ 13:09

Inoculator

Breizh-info (traduction: info bretonnes),  Un journal en ligne au titre local alors qu’il intéresse l’ensemble des francophones, a publié un article sur Ron de Santis, gouverneur républicain de Floride, qui a entrepris de poursuivre en justice les fabricants d’injections à ARNm, prétendument destinés  à protéger du COVID 19, ainsi que les politiciens et médecins corrompus qui en ont assuré la promotion.

Rappelons que la formule de ces produits expérimentaux injectés dans la population moutonnière d’Europe et d’Amérique anglo-saxonne, est restée secrète autant que celle du Coca-Cola.  « Tu ne sais pas ce qu’on t’inocule ». D’autres médecins sont connus pour avoir déjà fait ce genre d’expérience mais, comme les hauts responsables qui cherchent à les imposer aux autres, pas sur eux-mêmes: le docteur Mengele et le docteur Petiot.

Voici deux commentaires très intéressants faisant suite à cet article. Le second évoque en particulier les raisons de la collusion entre Ursula von der Leyen et Emmanuel Macron, tous deux intéressés à l’idée de continuer à recevoir des fonds tirés de la corruption. On comprend mieux aussi pourquoi Macron passe son temps à faire le tour des pays d’Europe pour concurrencer la polyglotte Melloni, qui attire les foules partout où elle va car elle leur parle dans leur langue et parfois même sans accent, notamment en Espagnol ou en Anglais.

  1. En France on a mis le secret défense malgré plus de 1,5 million d’effets secondaires et plus de 1400 décès mais c’est secret les hôpitaux et les médecins ne doivent pas divulguer de suspicions car c’est secret défense de la France du Moyen Age. Il y a en effet des dizaines de milliards en jeux qui ont engendré des commissions 100 fois plus que le football du Qatar. On nous montre des rubriques insignifiantes pour cacher la forêt de la malversation et de la désinformation. Tant que le peuple mouton ne voudra pas connaître les vérités de cette épidémie de laboratoire, du moment qu’il a sa baguette de pain et des cadeaux pourboires, il chantera les louanges de l’éphémère pour aller nulle part.

    ( Mouchet est professeur de médecine dans une université des Hauts de France NDLR)

  2. En fait tout le secret est dans les commissions versées par Pfizer…et dans le secret défense qui entoure l’affaire. Mme Van der Leyen se retirera l’an prochain sans soucis d’argents. Elle sera remplacée par Macron qui lui succèdera après avoir fait main basse sur les économies des Français, assurances vies et autres…

    (Mieke est professeur de médecine en Belgique  NDLR)

 

 

27 janvier, 2023

Les néo-panzers de retour à Kiev

Classé dans : écologie,histoire,international,mafia,politique,socialistes — dompaul @ 15:49

Presque tous les anciens Audressellois, locaux ou plaisanciers, se souviennent ou plutôt se souvenaient de la file de panzers à l’arrêt, alignés à touche touche sur la route nationale en juin 1940, et de leurs équipages qui se dépêchaient de se mettre en maillot de bain pour aller faire un plongeon dans la mer au milieu des plaisancières, tant ils se sentaient en sécurité. Certains se souvenaient aussi d’avoir vu le lieutenant Ménard qui, le long de la Manchue, s’est précipité vers la mer en uniforme français au lieu de se mettre en maillot de bain comme tout le monde. Il a reçu des balles au lieu de s’arrêter et il a ainsi obtenu qu’après la guerre, on attribue son nom à une rue d’Audresselles.

Un an plus tard, c’est l’opération Barbarossa, les panzers envahissent l’URSS. Ils sont accompagnés des SS chargés de liquider les Juifs et les commissaires politiques à casquette bleu-roi de l’armée soviétique.

Les chefs allemands ne font pas la différence entre les Russes et les Ukrainiens pour qui ils ont apporté des chaises électriques dans leurs bagages. A Kiev, ils y font cramer des Ukrainiens et des Ukrainiennes, même de quinze ans, surtout s’il n’ont pas pu attraper leur père dentiste et communiste.

De bons souvenirs

Aujourd’hui, le gouvernement ukrainien, composé d’Américains aux postes clefs et de corrompus aux autres, soutenu par Ursula von der Leyen, veut voir revenir les néo-panzers, devenus « Léopards », pour qu’ils défilent aussi dans Kiev et repartent au front contre les Russes.

C’est une idée qui évoquera de bons souvenirs aux survivants ukrainiens de la seconde guerre mondiale bardés de médailles soviétiques. Mais chacun sait que les Allemands ont toujours été le porte-poisse de leurs alliés des deux guerres mondiales, qu’ils soient autrichiens, hongrois, roumains, italiens, turcs, croates, bulgares, japonais et même les Français de la division Charlemagne.

De tous leurs alliés, seul le generalissimo marrane (1) Francisco Franco, a su tirer son épingle du jeu et rester au pouvoir jusqu’à sa mort dans son lit, trente ans après la fin de la guerre mondiale. Il est vrai qu’il était resté caudillo par la grâce de Dieu et des Américains, et la bénédiction des Israéliens.

(1) Une gravure du seizième siècle représente le Juif Francisco Franco conduit au bûcher sur ordre du grand inquisiteur de Philippe II, parce qu’il avait refusé d’abjurer. Celui du XXe siècle a sauvé 70 000 Juifs des camps de la mort dont la famille d’Albert Burla, le grand inoculateur de Pfizer.

16 janvier, 2023

Spare

Classé dans : art,histoire,international — dompaul @ 0:01

Quand le second fils du prince de Galles Charles et de son épouse Diana est né en 1984, un facétieux  non encore identifié, lui a fait attribuer le prénom d’Harold, seul du nom comme roi d’Angleterre, qui fut occis en 1066 à la bataille d’Hastings  par son rival William, alias Guillaume le Bâtard ou le Conquérant. Même si son prénom a été remplacé par le surnom d’Harry, il n’en a pas moins été  de funeste augure puisque Harry-Harold et son frère William sont désormais en froid et publiquement. Car William et son épouse Catherine n’ont pas l’intention de voir ébranler leur monarchie à cause d’un frère ou demi-frère (la question n’a pas encore été tranchée par des tests ADN) qui exhale ses états d’âme de façon intempestive dans un livre à grand tirage.

Certes, ce livre va lui rapporter quelque centaines de milliers de livres sterling que son épouse, Mégane, va pouvoir dépenser de ses doigts de fée, mais ce ne semble pas être cette raison bassement matérielle qui  l’a poussé a écrire le roman de sa vie.

Dès les premières pages du livre, où il attend  angoissé dans un cimetière bucolique ses juges qui mettent du temps à venir, il rappelle sa souffrance d’avoir perdu sa mère  tant aimée alors qu’il était encore enfant. Il lui attribue toutes les qualités de princesse , de déesse et de mère. Après sa mort,  les autres membres de la firme, afin de préserver leurs propres intérêts bien compris, lui ont organisé une vie de suppléant (spare).

Et maintenant, qu’après la naissance de bientôt quatre nièces et neveux, il n’est plus qu’à la sixième place de prétendant au trône d’Angleterre, sa seule raison d’exister était toute tracée: se taire et vivre comme un veau gras qui assiste à quelques événements publics en faisant coucou aux badauds. Malheureusement, sa remuante épouse, sortie toute armée des feuilletons audiovisuels américains, n’a pas vu les choses de cette manière, et  elle est en train de faire de lui un écrivain à succès. Et le premier sujet, c’est de raconter sa tragédie de pauvre petit orphelin dans le milieu qu’il connaît le mieux: la famille royale d’Angleterre.

Pour confirmer ses dons d’écrivain, il lui reste à écrire d’autres  romans. Suggérons-lui un titre, toujours en anglais, qui rappelle Diana: « DNA » que l’éditeur français traduira de la manière suivante: « le bâtard n’est pas celui qu’on croit ». Les éditeur corses, sardes, siciliens, portugais et brésiliens se contenteront d’un titre encore plus simple: « O bastardu ».

14 janvier, 2023

Actualités COVID,

Classé dans : conseil municipal,international,politique — dompaul @ 17:33

Le journal « Le Monde » dont la survie, comme presque tous les journaux-papier, est due aux subventions gouvernementales et à son achat  en grand nombre par les ministères et les différentes administrations publiques, vient de publier un article qui se veut persuasif sur les morts attribuées  au COVID selon les autorités de Pékin. Entre décembre 2022 et janvier 2023, il y aurait eu 60 000 Chinois morts du COVID dans les établissements hospitaliers. Le gouvernement communiste veut justifier le contrôle de la circulation, donc l’interdiction de toute réunion et de toute manifestation.

Les Américains ont besoin que la Chine reste neutre dans sa guerre en Ukraine contre la Russie, « Le Monde », aux ordres de Macron, lui même au ordres de Biden, lèche donc les bottes de Xi en tenant pour vrai les affirmations de ses sbires. En fait, ces morts attribuées au COVID ne représentent que 0,0004% de la population chinoise selon une simple règle de trois. En France, cela correspondrait proportionnellement  à 240 personnes.

Quand on sait par ailleurs que l’Allemagne enregistre 19% de morts « inexpliquées » depuis l’injection de produits à ARN messager (Pfizer et Moderna) censés protéger du COVID, on peut  aisément  constater combien le choix des chiffres est déterminant dans un article de propagande. Dans les deux cas, l’information est vraie, mais sa présentation induit en erreur: 60 000, c’est beaucoup, mais 240, c’est beaucoup moins, et pourtant, dans les deux cas, c’est le même ratio.

Prochain article: la substantifique moelle du discours de voeux à la population du maire d’Audresselles le 13 janvier 2023.

 

2 janvier, 2023

Zelensky fusille à tour de bras… ses compatriotes

Classé dans : international,politique — dompaul @ 1:22

Une pratique qui avait disparu en 1945 – l’ exécution des déserteurs- a été remise au goût du jour par le président-tueur Zelensky.

En effet, alors que l’armée française n’a pas exécuté la peine de mort infligée aux déserteurs au début de la seconde guerre mondiale, et que seules les dictatures de Hitler et de Staline l’ont appliquée jusqu’à la fin du conflit, Zelensky, qui a interdit la sortie du territoire aux mobilisables,  a repris désormais la vieille méthode pour encourager tous les hommes valides à repartir « comme en quatorze », la fusillade.

De nombreux conscrits ukrainien ont fini par réaliser que leur dictateur local n’envisageait aucune trêve ou armistice  avec leurs anciens compatriotes de Russie alors qu’à l’arrière, leur propre famille mourait de froid et de faim sous les bombardements.

Pour éviter les désertions en masse, Zelensky a choisi la manière forte avec les candidats à l’exil: tout déserteur est fusillé après un simulacre de procès militaire.  Comme les Américains lui envoient des fonds et du matériel militaire en abondance, Zelensky ne peut pas leur refuser que leurs agents circulent en nombre sur les terrains d’opérations et soient témoins de ces exécutions. Le recoupement des informations recueillies entre septembre et décembre 2022 a permis de comptabiliser le chiffre énorme de 10 564 déserteurs ukrainiens fusillés sur ordre de leur commandement. Même si Joe Biden n’ a pas d’états d’âme, cette information diffusée par un quotidien à grand tirage aux Etats-Unis pourrait avoir un effet désastreux sur l’opinion publique américaine, surtout qu’elle est connue désormais dans les milieux autorisés des services spécialisés.

Les Ukrainiens hébergés aux alentours du Cap Gris-Nez par une municipalité compatissante peuvent donc estimer avoir fait le bon choix d’avoir déménagé d’Ukraine dès que l’opération militaire spéciale de Poutine a commencé.

17 décembre, 2022

Ukraine: ça sent le roussi pour Zelensky

Classé dans : histoire,international,mafia,sondages — dompaul @ 20:53

Zelensky  a été élu président par une petite majorité d’ électeurs de l’Ukraine, ancienne province de l’empire russe puis de l’URSS,  parce qu’il faisait des sketches rigolos en dialecte, comme le regretté Ch’Gus. Aujourd’hui, Zelensky les envoie au carnage pendant qu’il est de plus en plus accusé de détourner une partie des aides européennes (nos impôts directs et indirects) pour les placer sur ses comptes off-shore.

Selon lui et ses sbires, il  y aurait eu jusqu’ici seulement cent mille soldats de son armée tués et trente mille disparus. Selon la comtesse Ursula van der Leyen, la présidente de l’Union européenne, il n ‘ y aurait eu que vingt mille morts civils en Ukraine depuis le début de la guerre alors que dans la seule ville de Marioupol, libérée par les Russes au début de la guerre, vingt deux mille ont été déjà décomptés. Il faut donc multiplier par dix le nombre de morts civils inventé par la présidente-comtesse, l’ amie d’Albert Burla de Pfizer. Quant aux  soldats ukrainiens tués, les services de statistiques du gouvernement indonésien, neutre dans le conflit qui oppose la Russie aux Etats-Unis sur le territoire ukrainien, sont arrivés au nombre de sept cent trente sept mille huit cent quarante trois puisque les diplomates et attachés militaires indonésiens sont autorisés à se rendre des deux côtés du front aussi bien du côté russe que du côté ukrainien.

Les cent millions d’Indonésiens, même s’ils sont neutres, sont tout de même intéressés par les péripéties de cette guerre lointaine dans la mesure où ils consomment et vendent aussi des hydrocarbures. Ils échangent aussi des informations dans des domaines d’intérêt commun, avec d’autres pays d’Asie orientale, comme la RP de Chine.

Zelensky cherche à minimiser le nombre des soldats ukrainiens tués et à en remplacer une partie par des disparus, d’abord pour rassurer les opinions publiques de ses bailleurs de fonds occidentaux, ensuite pour éviter de verser des pensions aux familles de nombreux soldats tués puisque les familles des disparus et prisonniers ne reçoivent aucune pension, aide ou allocation de l’Etat tant que le disparu n’a pas réapparu. C’est bien connu. C’est la même règle qui s’applique dans tous les services de pension militaire du monde. Pendant la dernière guerre importante de la France contre un état constitué, la guerre d’Indochine, les traitements des prisonniers des Viets ont été séquestrés par l’Etat jusqu’à leur libération et les familles ont vécu dans la misère et n’ont touché le pactole qu’à leur retour.

Comme l’Ukraine est à cours de liquidités et que Zelinsky, comme Bongo,  n’a pas l’intention de reverser ses économies entreposées dans des paradis fiscaux au profit des familles des disparus, même s’ils sont réapparus, il  va continuer à minimiser le nombre massif de tués dans une logique de fuite en avant pour éviter la paix. La signature d’une paix ou même d’une simple trêve montrerait l’inutilité de cette tuerie et surtout révélerait au grand jour sa corruption et celle de certains de ses « amis  occidentaux ». Observons l’absence de tout sourire sur le visage de madame Olena Volodimirova Zelenska en public. L’épouse de l’ancien « humoriste » est une femme cultivée et elle est morte de peur à l’idée de subir le rôle de Marie-Antoinette ou de la tsarine Alexandra Feodorovna. Car les Américains abandonnent leurs agents à la vindicte populaire quand il ne leur sont plus utiles. C’est ce qui s’est passé au Viet-Nam, au Cambodge, en Iran, en Grèce, en Italie, au Panama,  au Koweit, en Irak, en Argentine, au Chili, en Afghanistan, en Somalie etc…

Après toutes ces preuves, la CIA continue pourtant à recruter des agents comme Zelensky, désireux de recevoir une rémunération, en se masquant les dangers qu’ils courent. Ils n’arrivent pas à penser que leur officier traitant va les abandonner complètement à leur sort quand  il en recevra l’ordre de sa Centrale. Salut, je ne te connais plus.

12345...80

politiquementelles |
Verité sans masque |
Nadine Rivet, élue démocrat... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les acteurs de l'essonne
| palistro
| MRC 22