20 février, 2012

Audresselles, ou le cap des esprits

Classé dans : histoire,international — dompaul @ 17:24

Les avatars d’Audresselles

Au fil du temps, le village d’Audresselles s’est appelé de différentes façons. Sous Louis XIV, il portait le nom d’Andresseilles sur les cartes. Au XVIe siècle, à l’époque de l’occupation anglaise, il portait le nom de Saint-John comme la baie homonyme.

Si l’on remonte plus loin, à l’époque de Louis VI le Gros, il portait le nom d’Oderselle, nom sous lequel il est encore prononcé par les membres des familles du village qui y vivaient déjà avant la fin de la guerre de cent ans, c’est-à-dire à une époque où le picard n’avait pas encore supplanté le dialecte local, un mélange de saxon et de scandinave.

Le pays des dieux

Plusieurs autres indices convergent sur la véritable origine du nom.
Les villages voisins portent des noms de personnages de la mythologie germanique et scandinave: Tardinghen, Loquinghen et surtout Audinghen et Raventhun: la maisonnée du dieu Odin et son corbeau (Raven). C’est déjà un premier indice sur l’origine du nom.

En vieux norrois, langue des Scandinaves occidentaux, « Odr » signifie « le cap ». Le mot « selle », qui y est accolé, devrait logiquement avoir la même origine sans rapport avec le mot « zelle » d’origine flamande (haringzelle, Framzelle etc), qui signifie maison ou manoir.

Car Audresselles se trouve effectivement sur un cap, à l’endroit le plus étroit du détroit, beaucoup plus saillant à la fin du premier millénaire, lors des expéditions scandinaves. Cet endroit propice à l’échouage des drakkars, leur servait de base. Au XVIIIe siècle, les dunes avançaient encore de trois cents mètres dans la mer où trois rues avec leurs maisons et la moitié de l’église centrale ont été englouties (Ce sont les « baigneurs » allemands et français, arrivés à la fin du XIXe siècle, qui ont construit les digues ou perrés destinés à protéger leur villa).

Des « esprits » et « des voix »

En danois moderne  » Sjael » (« soul » en anglais) signifie « esprit ». Un dernier élément pourrait appuyer cette thèse: les événements inexplicables qui continuent à se produire dans l’église d’ Audresselles, et surtout les voix qui s’y sont fait encore entendre récemment par des témoins dignes de foi. Ces voix à l’accent local prononcé, discutent distinctement de trafics divers, en particulier de voitures. Et il n’y a pourtant personne, ni à l’intérieur ni à l’extérieur de l’église.

Ces échos venus d’une source non identifiée existaient sans doute déjà à l’époque des Vikings et il les attribuaient à la manifestation d’esprits.

D’où cette étymologie possible du nom d’Odrsel: « cap des esprits ».

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas