28 février, 2012

Syrie: les dangers de la presse consensuelle

Classé dans : international,politique,religion,Syrie — dompaul @ 13:15

La guerre en Syrie où des unités françaises sont de nouveau engagées (la dernière fois, c’était contre les Anglais), constitue un bon exemple des manoeuvres d’intoxication auxquelles se livrent les différents protagonistes. Mais, cette fois-ci, les Américains et leurs supplétifs, aux premier rang desquels se trouve Nicolas Sarkozy, utilisent au maximum les médias à leur service pour présenter une version des faits officielle à travers un vocabulaire codé qu’il convient de traduire.

La plupart des journaux de province se veulent « consensuels », c’est-à-dire qu’ils doivent s’adresser au public le plus large possible pour survivre face à la concurrence des journaux et blogs électroniques. Ils ne doivent donc pas heurter leurs lecteurs ni déranger leur confort intellectuel, surtout en racontant le contraire de ce qui est dit à la télévision.

Il convient donc de traduire les expressions les plus utilisées à l’occasion du conflit:
- »Les partisans pro-démocratie »:
traduire: « combattants envoyés par les frères musulmans et mercenaires d’Al-Qaida payés par le Qatar, incapables de protéger une petite unité de transmission de l’armée française »;
- »couloirs humanitaires »:
traduction: « convois de véhicules tout-terrain de l’OTAN destinés à pilonner l’Armée syrienne »;
- »la diplomatie internationale essaye de faire pression sur Al-Assad » :
traduire: « les gouvernements russe, chinois, iranien, indien qui représentent plus de trois milliards et demi (3.500.000.000) de citoyens, soutiennent Hafez-al-Assad contre l’agression des Qataris, Saoudiens, Américains et Français qui représentent à peine le dixième. »
- »journaliste française qu’on ne peut évacuer à cause des bombardements »;
traduction: « journaliste française que les rebelles empêchent d’évacuer pour s’en servir comme monnaie d’échange »
- »Chrétiens de Syrie »: « espèce protégée par Bachar-Al-Assad et menacée d’être massacrée par les partisans pro-démocratie »;
- »Prisonniers français en Syrie »: gros mots à proscrire des articles;
- »Philosophe Bernard-Henri Lévy », alias « Guiness consort »: il déjeune avec François Hollande pour s’assurer que lui aussi, s’il est élu, restera le larbin des Américains. De plus, en trahissant le couple Sarkozy, BHL rendrait la monnaie de sa pièce à Carla, qui a cocufié sa fille.

Laisser un commentaire

politiquementelles |
Verité sans masque |
Nadine Rivet, élue démocrat... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les acteurs de l'essonne
| palistro
| MRC 22