• Accueil
  • > histoire
  • > Mohamed Moussaoui fait pousser des cris d’orfraie aux Sodomistes (homos militants)

19 novembre, 2012

Mohamed Moussaoui fait pousser des cris d’orfraie aux Sodomistes (homos militants)

Classé dans : histoire,politique,religion,socialistes — dompaul @ 18:38

Ces jours-ci, deux femmes d’une trentaine d’années qui vivaient en concubinage avec leur père depuis une quinzaine d’années (l’une en a eu un enfant), viennent de le tirer de prison par leur témoignage favorable pour qu’il réintègre le domicile « conjugal ».  Des gays militant pour le » mariage » homo (Sodomistes) s’insurgent sur la comparaison qui a déjà été faite entre l’inceste et la pénétration rectale qui fait leurs délices.

Il se sont aussi insurgés récemment contre le discours de l’Union des Organisations Islamiques de France qui, par la bouche de Mohamed Moussaoui, estime que  la légalisation du mariage entre deux personnes du même sexe pourrait « légitimer les revendications les plus incongrues au nom du principe d’égalité ». « Qui pourra délégitimer la zoophilie, la polyandrie au nom du sacro-saint amour? »

Où va se loger l’intolérance

Une fois de plus, les organisations de Sodomistes militant pour leur « mariage », prouvent leur intolérance. Ils n’ont même pas encore obtenu ce qu’ils demandent des législateurs, qu’ils refusent déjà ce même droit à ceux qui utilisent leur pénis pour les introduire dans d’autres  orifices inattendus où à celles qui ont leur chien pour amant.

Et pourtant, les statues antiques de satyres et de faunes aux pieds fourchus, censés être nés de l’accouplement d’un chevrier avec ses chèvres, indiquent que la zoophilie existe depuis aussi longtemps que la sodomie et qu’elle est aussi répandue. Pourquoi interdire aux zoophiles ce qui est autorisé aux sodomites ? Quelle loi morale interdit davantage le coït avec une chèvre que la pénétration anale d’un être humain de même sexe ? 

User des esclaves selon ses pulsions

En fait, le mariage gay ( qui va être suivi des possibilités d’adoption par le « couple ») constitue le début du gommage de quatre mille  ans d’évolution humaine, et un retour à l’époque où aucune règle normative ne venait entraver la libre sexualité des maîtres qui pouvaient user de leurs esclaves et de leurs animaux en toute liberté et selon leur pulsion du moment.

En Californie, deux Lesbiennes se préparent à faire castrer le garçon prépubère  qu’elles ont adopté, Thomas Lobel,  pour lui donner une apparence de femme quand il atteindra l’âge adulte.

En toute légalité, puisque le législateur californien n’a pas pensé à voter une loi interdisant la castration des mineurs.

Les « papans »

Il en est de même en France: aucun article du code pénal n’interdit la castration d’un mineur par personne dépositaire de l’autorité parentale pourvu qu’il n’y ait ni violence ni atteinte à son intégrité physique ou psychique. Ces termes étant laissés libres à l’appréciation du juge, même si, comme l’un des vice- président du TGI de Paris, il fait de la propagande pour le « mariage » homo à la télévision.

Donc, bientôt, à l’instar de ces deux lesbiennes contemporaines, ou de l’empereur Néron, d’heureuse mémoire, qui avait fait castrer son giton Sporus pour le rendre encore plus attirant à son goût et l’épouser, les « papans » (terme désignant désormais l’un des deux gays du couple qui adopte des enfants dans les pays francophones), pourront bientôt décider si leur petit protégé doit être « amélioré », et le plus légalement du monde.

Tous les parents sont concernés

Dans la mesure où, quand deux  parents disparaissent , c’est la DASS qui décide du placement de leurs enfants mineurs et où le juge, s’il est saisi,  peut  refuser la garde aux grands-parents s’ils les estime  « trop âgés », ces enfants sont placés selon le discernement des services sociaux locaux.

Reconnaissons déjà l’inégalité de traitement des orphelins ou enfants délaissés selon les familles d’accueil. La seule question qu’il faut se poser est la suivante: souhaitez-vous, au cas où vous décéderiez,  que vos enfants soient adoptés par un couple homosexuel ou placé chez lui ?

Mohamed Moussaoui fait pousser des cris d'orfraie aux Sodomistes (homos militants) dans histoire veulent-ils-devenir-papans-290x300

photo: « Veulent-ils devenir papans ? »

8 réponses à “Mohamed Moussaoui fait pousser des cris d’orfraie aux Sodomistes (homos militants)”

  1. Damien LECOUFFE dit :

    Cet article reflète à peu près tout ce que j’exécre le plus chez vous.
    Vous, qui vous dites « journaliste », tirez des généralités de particularités, aggrandissant une fracture déjà très, voire trop, marquée dans notre pays. Vous prônez des valeurs extêmistes, de la même essence que celles prônées par des groupuscules extrêmistes religieux (Civitas, émantion des agités de Pie X entre autres), et véhiculez par la même la haine de l’autre.

    L’heure actuelle n’est pas dédiée à la légifération sur le droit à l’adoption des couples homoparentaux, mais bien à la reconnaissance officielle de l’union de couples du même sexe. Les préférences sexuelles des uns ou des autres relèvent uniquement de leur appréciation individuelle et ne sont en rien critiquables.

    Dois-je vous rappeler que bien des papes, en Avignon ou au Vatican, se sont adonnés à « la pénétration rectale qui fait leurs délices », comme vous le dites si mal… ET lorqu’elle n’était pas rectale, combien de souverains pontifes ont essaimé leurs bâtards à travers toute la chrétienté (Alexandre VI, pour ne citer que lui).

    En France, nous avons la très grande chance d’avoir un parlement souverain. Laissons au législateur le temps de la réflexion.

    Pour être moraliste, il faut avant tout être irréprochable. Vous en êtes loin.

  2. Damien LECOUFFE dit :

    A vous lire, j’en viens à me rappeler Votaire :

    L’autre jour au fond d’un vallon
    Un serpent piqua Jean Fréron,
    Que pensez-vous qu’il arriva ?
    Ce fut le serpent qui creva.

  3. dompaul dit :

    Cher Sodomitophile,
    Précisément, cet article ne se réfère pas à une morale en particulier, il cite les dires d’un disciples de nabi Muhamad,Salla Allahu ta’ala’alayhi wa sallam, sans faire aucunement allusion à la morale catholique. Il soulève deux questions auxquelles vous seriez aimable de répondre:
    -celle de Mohamed Moussaoui: pourquoi instaurer le mariage pour les Sodomites et pas pour les zoophiles ? (Mohamed Moussaoui n’a rien à voir avec les Papes)
    -souhaiteriez-vous que vos propres enfants soient adoptés par des Sodomites ou des Lesbiennes ?

  4. Damien LECOUFFE dit :

    Sodomiste : habitant de la ville de Sodome qui, (selon la BIBLE) a été punie du fait des dépravations sexuelles qui s’y déroulaient.

    Ce que je relève au travers de vos propos, qui ne font pas référence à la morale chrétienne, c’est l’incitation à la crainte de l’autre, à son rejet, fondé sur des préceptes moraux fondamentalistes, voire intégristes.

    Votre première question, je ne prendrai même pas la peine de lui répondre puisque cette question, intrinsèquement, me pose un problème philosophique et moral, à savoir l’amalgame entre préférence sexuelle (avec consentement mutuel des protagonistes) et torture sur animaux. La zoophilie peut être considérée comme une déviance sexuelle, mais pas l’homosexualité. Les régimes fascistes, nazis, ainsi que la plupart des autres régimes extrêmistes, se sont basés sur la même morale, la vôtre, à savoir considérer l’homosexualité comme une déviance, voire une maladie. Rappelez vous les camps où étaient exterminés des hommes ou des femmes, au nom de leurs préférences sexuelles.

    Et votre seconde question n’attend pas plus de réponse de ma part, puisqu’il n’y a aucun rapport entre reconnaissance du droit à l’union entre personne du même sexe, et droit à l’adoption. Ici encore, vous faîtes un malheureux amalgame, et ce dans un seul but, stigmatiser une partie non-négligeable de l’Humanité.

    Freron, décidément, vous me faites perdre mon temps.

  5. dompaul dit :

    Cher Damien,
    L’auteur de l’article n’a aucunement pris parti mais s’est contenté d’exposer le point de vue du mathématicien Mohamed Moussaoui qui, en tant que président du conseil français du culte musulman et membre du Conseil des Droits de l’Homme, n’est pas considéré comme un extrêmiste par le gouvernement de la République Française. Selon vous donc, sa morale, celle de l’islam, est « la même » que celle des nazis. N’est-ce pas un peu excessif de comparer les Musulmans aux nazis ?
    Par ailleurs, il ne faut pas confondre « Sodomites », habitants de Sodome aux pratiques homosexuelles d’où le synonyme d’ »homosexuel » et « Sodomistes », synonyme de « gays militants », partisans de l’homosexualité.

  6. Damien LECOUFFE dit :

    Vous ne duperez personne avec ce genre de méthodes plus qu’usées…

  7. Damien LECOUFFE dit :

    J’allais oublier l’essentiel, mais beaucoup à la lecture de ces lignes l’avait d’ores et déjà deviné, Mohamed Moussaoui n’a jamais proféré de tels propos. L’auteur se permet quelques libertés avec la vérité (c’est bien la première fois…).

  8. dompaul dit :

    Désolé, la citation de Mohamed Moussaoui est exacte et, sur ce sujet, il partage le point de vue de la plupart des théologiens des religions issues du Mosaïsme.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas