22 juin, 2013

Aller faire ses courses en prison, c’est intéressant.

Classé dans : économie,Non classé,politique,socialistes — dompaul @ 17:25

Comme les Boulonnais, Les Audressellois sont amenés dans la vie quotidienne à côtoyer des familles dont l’un de leurs membres se trouve en prison ou fait tout pour y être envoyé.

Ainsi que plusieurs affaires récentes l’ont démontré,  tous ceux qui sont envoyés en prison ne sont pas nécessairement ceux qui devraient s’y trouver. Ceci donnerait-il mauvaise conscience à Christiane Taubira, l’actuelle garde des Sceaux, si toutefois elle en a une ?

C’est devenu une habitude d’inquiéter les hommes politiques par des procès au pénal. C’est pourquoi  Christiane Taubira, venue de Cayenne-sur-Bagne, souhaite voir améliorer les conditions de séjour des détenus. Cela pourrait lui être utile, si un jour le hasard l’ envoie parmi eux car la vieille Taube ira.
Grâce à cette  gardeuse des Sots exotique, les condamnés peuvent désormais acheter des produits de complément pour améliorer leur quotidien dans les prisons françaises.
Le supermarché carcéral est moins cher que Leclerc.
A la différence des prix des hyper-marchés, ceux des magasins pour prisonniers sont fixés par l’administration pénitentiaire, qui achète les produits, fixe les prix, et les revend – à perte – pour adoucir leur sort.
 Autrement dit, une partie des impôts des Extérieurs (à la prison) est distribuée à ceux qui menacent leur sécurité et leurs biens.

 Ainsi assiste-t-on à une nouvelle formule : ce ne sont plus les familles des prisonniers qui leur apportent des colis , mais les prisonniers qui font le marché pour leur famille et leurs « amis « . Et ceci permet de créer un trafic légal et sans risque au frais des contribuables, bien entendu.

 En prison, un paquet de 500 g de riz coute 0.36€ au lieu de 2.70€ : 87% de moins pour les prisonniers.
 Un Pot de Nutella : 1,11€, au lieu de 3,13€.
 Le Ketchup, 0,46€ au lieu de 1€ .
 Un pot de confiture : 0,67€ , au lieu de 1,45€.
 La ricorée est à 3,45€ au lieu de 4,90€ chez Auchan, etc …
On peut seulement déplorer l’absence de jambon de porc sur les étals. Et tant pis pour ceux qui aiment le jambon à l’os !
Les syndicalistes ne voient que leur intérêt

 La liste – 200 produits en tout – continue de la même façon, sous le nez de gardiens à qui les prix offerts aux prisonniers sont interdits, et qui s’en plaignent à leur syndicat:

  « À l’heure actuelle, on nous dit qu’il n’ y a plus de budget pour le mobilier et le matériel afin de travailler correctement. Nos salaires sont gelés, il n’y a pas d’augmentation. Et on voit tout cet argent qui part dans les cantines (JPG : c’est le nom des supermarchés carcéraux) des détenus, c’est aberrant, explique Thierry Meudec, un surveillant, secrétaire adjoint de l’Ufap Unsa. »
Christian de Belvalet, délégué CGT fait le même constat : Je n’ arrive pas à comprendre. Déjà que le budget pénitentiaire était serré, l’an passé cela a été dur de se faire payer les heures supplémentaires. Je ne sais pas comment les gens qui sont à l’extérieur, sans logement ni travail, vont prendre cette aide à des gens qui ne sont pas des enfants de choeur.
 
Après la Croix Rouge, qui se déplace dans les prisons pour offrir aux détenues  des soins esthétiques non facturés, et les salons de coiffure gratuits pour  les usagers des services pénitentiaires, le discount des produits vendus dans les prisons sert aussi  à Cayenne à adoucir le sort d’une grande partie des électeurs de Christiane Taubira.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas