23 juin, 2016

Audresselles et le scandale des moules

A Audresselles, en général, quand on parle de moules, il ne s’agit pas d’une métaphore mais des mollusques bivalves qui se développent sur les rochers.

Bien que l’espace maritime d’Audresselles soit réduit et qu’à marée basse, il ne s’étende que sur une cinquantaine d’hectares  entre la Manchue et le Noirda, il comporte plusieurs bancs de moules faciles d’accès donc faciles à piller.

Comme il s’agit d’un espace maritime, il appartient à l’Etat et la municipalité n’a aucun pouvoir d’intervention pour le protéger. Les affaires maritimes sont censées faire respecter la réglementation imposant que les moules ramassées ou cueillies ne doivent pas être arrachées au râteau ni mesurer moins de quatre centimètres de long. Chaque particulier n’a pas le droit de remplir un récipient avec plus de cinq litres de mollusques. De temps en temps, les gendarmes maritimes passent distribuer des amendes aux contrevenants.

Mais, comme la plage est libre d’accès à tous, il arrive que l’été, aux grandes marées, plus de mille personnes, venues pour la journée de Boulogne, Calais, Lille, de Belgique ou d’ailleurs, s’affairent à cueillir les moules en famille.

Néanmoins cet été, la cueillette va être plus difficile parce qu’on se demande s’il y aura encore des moules. En effet, les affaires maritimes qui sont chargées de surveiller les moules, sont aussi l’organisme qui collecte les droits  annuels taxant les licences des cueilleurs professionnels, dits aussi « pêcheurs à pied » et, pour avoir le droit de ramasser les coquillages, il faut payer chaque année quatre mille euro par tranche de rivage définie par l’Etat, puis trois cents euro par tranche supplémentaire . Donc, celui qui vient ramasser occasionnellement ses moules à Audresselles va devoir repayer encore trois cents euro s’il veut aller ramasser deux ou trois fois par an les coques sur une plage plus au sud, au moment où c’est autorisé.

Comme le nombre de licences est limité, il faut avant tout que le pêcheur à pied en rachète une à celui qui veut cesser son activité. C’est le système des taxis avant la macronisation.

Si un pêcheur à pied, pour des raisons de maladie ou autre, ne paye pas la taxe sur sa ou ses licences une seule année, il les  perd définitivement. De plus, il n’a pas droit à une autre retraite que la retraite minimum légale pour les nécessiteux.

En revanche, il n’existe pour lui aucune limitation aux quantités qu’il prélève.

Le résultat est le suivant: désireux de compenser au plus vite  le racket d’Etat et d’arriver à survivre, les professionnels du ramassage de moules vont racler au maximum les rochers pendant toute la durée de la marée et essayer de rapporter le maximum de sacs qu’ils entassent dans leur camionnette. Ces camionnettes stationnent dans les rues d’Audresselles proches de la mer puisque les véhicules à moteurs autres que les tracteurs à bateau sont interdits de passage sur l’estran, sauf un, qui a une concession personnelle entre Audresselles et Ambleteuse. On peut  voir les camionnettes alignées vers neuf ou dix heures (8h solaires) les jours de grandes marées et les ramasseurs faire plusieurs aller et retour d’un kilomètre depuis les rochers jusqu’aux camionnettes en se coltinant sur le dos des sacs de cinquante kilos.

Système absurde qui va encore aboutir, une fois qu’il n’y aura plus de moules, à ce que la préfecture décide la fermeture des gisements jusqu’à la reconstitution des stocks. Ce qui, à la réouverture, incitera les pêcheurs à pied professionnels à se précipiter à nouveau pour tout racler car, même quand ils ne peuvent pas ramasser de moules, ils doivent payer la taxe annuelle pour conserver leur licence.

Cette gestion imbécile du  ramassage des moules  par l’ Etat décrédibilise une fois de plus l’actuel ministre de l’écologie Ségolène Royal, qui n’a fait que reprendre  la suite de ses prédécesseurs tout aussi incompétents. Il démontre aussi une nouvelle fois que le parti EELV n’a aucune utilité pour la protection de l’écosystème, ce que tout le monde sait, du reste.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas