11 novembre, 2016

11 novembre 2016 à Audresselles

Classé dans : conseil municipal,espace public,fêtes,histoire — dompaul @ 17:19

Lors des  cérémonies patriotiques du 11 novembre 2016, cent ans après la la bataille de Verdun qui a duré dix mois, le maire d’Audresselles, Roger Tourret, a pour la première fois épinglé sur sa poitrine la croix du combattant, signalant ainsi l’importance de ce onze novembre-là.
Après avoir lu le discours officiel du ministre de la Défense devant le monument aux morts, en présence du maire d’Ambleteuse, de conseillers municipaux des deux communes et du capitaine de gendarmerie, il a souligné le rôle joué par Jean Jayat, dans la création d’une association unique des anciens combattants d’Audresselles et d’Ambleteuse.

Comme chaque année, dans l’église, puis devant le monument aux morts, le nom et le prénom de chacun de ceux qui ont été tués « au champ d’honneur » sont épelés et appelés. La liste commence par un Denavault, mort en 1914, et se termine par un Denavault, mort en 1918 et depuis, il n’ y a plus de Denavault à Audresselles.

Nombreux ont été les nouveaux participants devant le monuments aux morts d’Audresselles: l’association des motards dont certains sont d’anciens cadres de l’armée française, un sergent en uniforme d’une unité de parachutistes et une dizaine d’écoliers d’Audresselles, presque tous aussi blonds que Trump, qui ont chanté « la Marseillaise ».
L’année prochaine, il est prévu qu’ils seront accompagnés d’un  instituteur/trice, dépositaire de l’autorité publique.

photo suivra.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas