2 janvier, 2017

Jeunes migrants: les cougars de Calais peuvent satisfaire leurs désirs

Classé dans : international,politique,socialistes — dompaul @ 19:40

En Afghanistan, grâce aux troupes américaines, et à leurs supplétifs français, britanniques et autres, les différentes mafias collaboratrices, constituées d’individus corrompus et sans scrupules, ont inséré leurs hommes de main à la tête de la police et de l’armée locales.

En attendant de se retrouver seuls face aux Talibans quand les troupes américaines seront parties, ces nouveaux chefs assouvissent leurs instincts pédérastiques en achetant de jeunes garçons à leurs parents miséreux pour en faire leurs jouets sexuels. C’est la pratique du bacha bazi (بچه بازی ).

Evidemment, quand ils parviennent à échapper à leur propriétaire, une partie de ces bacha bazi cherchent une protection dans les rangs de Talibans, qui sont les seuls à combattre ces pratiques de pénétration tandis que la justice française punit désormais d’une amende de 5000 € ceux qui les qualifient d’ »abomination ».

Dans un sens puis dans l’autre

Et pourtant, certains de ces bacha bazi ont abouti à Calais, dans l’espoir d’une « vie meilleure » et là, ce ne sont plus seulement des pédérastes qui les recherchent mais des femmes mûres et esseulées, qui ont encore des désirs sans être nécessairement très désirables, des « Cougars ». Les associations dites d’ »aide aux migrants » regorgent de ces braves dames qui veulent leur bacha bazi chez elles, à domicile.

La police, toujours pleine de malice, a toute les peines du monde à récupérer ces jeunes illégaux car les  cougars, soi-disant charitables, alertent toutes leurs copines et la presse locale quand on veut leur arracher leur bacha bazi, dont elles avaient fait leur esclave caché.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas