10 mai, 2017

Annezin-les-Connards: la ville FN dont le prince est un Socialiste

Classé dans : conseil municipal,politique,socialistes — dompaul @ 14:14

Une habitude dans le Pas-de-Calais

Dans le Pas-de-Calais, désormais département central grâce à Emmanuel Macron du Touquet-Paris-Plage et à Marine Le Pen d’Hénin-Beaumont, on connaissait Saint-Martin-lès-Boulogne et Annezin-lès-Béthune.

Cette commune vient d’être rebaptisé Annezin-les-Connards comme Bruay-en-Artois qui a été rebaptisé Bruay-la-Bussière à cause d’un fait divers aujourd’hui oublié ou même Ancre, ville de la Somme rebaptisée Albert au XVIIe siècle à cause du maréchal (pas Pétain, l’Autre).

Les connards se rebiffent

C’est en effet le qualificatif de « connards » que Daniel Delomez, le maire socialiste d’Annezin-lès-Béthune, a donné à ses administrés après le premier tour des élections présidentielles où Marine Le Pen a obtenu 38,09 % des voix.

Résultat: au second tour, Marine Le Pen a obtenu à Annezin-lès-Béthune 53,46 % des voix. Cette ville jusqu’ici purement socialiste, va donc pouvoir, selon son propre maire, devenir véritablement « Annezin-les-Connards ». C’est surtout le maire qui pourrait revendiquer ce qualificatif puisque, en vexant ses propres électeurs, il est devenu le meilleur agent électoral du Front National.

Il veut faire un malheur

« Retenez-moi, a-t-il dit à ses adjoints, socialistes comme lui, ou je fais un malheur: je démissionne ».
Il voulait démissionner mais ils l’ont retenu, donc il est resté.
Mais les « Connards » majoritaires réclament maintenant son départ.

Il est impensable que Roger Tourret, maire d’Audresselles, ou son adjoint Paul Ellart se comportent comme le maire d’Annezin: on ne sait pas pour qui ils votent.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas