15 juillet, 2017

14 juillet à Audresselles et Ambleteuse: deux innovations

Classé dans : conseil municipal,espace public,fêtes,international — dompaul @ 22:38

Ce 14 juillet 2017, le discours de Roger Tourret, le maire d’Audresselles, devant le monument aux morts, a été très court mais il n’a pas manqué d’évoquer  l’arrivée de l’armée américaine un siècle plus tôt, venue à la rescousse des anglo-français.

Ensuite, tandis que le maire d’Ambleteuse, certains de ses adjoints, le président des anciens combattants d’Audresselles et d’Ambleteuse , après avoir participé à la cérémonie à Audresselles, sont retournés directement dans leur commune pour le défilé, les Audressellois, l’orchestre harmonique de Marquise et certains Ambleteusois se sont rendus à la mairie d’Audresselles pour le verre de l’amitié.

Ceux qui ont assisté aux deux commémorations ont pu aussi se rendre aux deux cocktails.

LLLe 14 juillet Première innovation: d’habitude, les porte-drapeaux ne sont pas en uniforme et se contentent d’arborer leurs médailles, parfois nombreuses comme certains anciens combatein airtants en Algérie. Cette fois-ci, il y avait aussi un ancien maréchal des logis chef des troupes parachutistes qui avait revêtu son ancien uniforme qui lui va toujours car il n’a pas grossi. Comme le triple galon en V de ce grade est maintenant « écrasé » c’est-à-dire qu’il est presque droit, l’épaulette est désormais presque la même que celle d’un capitaine, vue de loin.

Parmi les spectateurs il y avait aussi des officiers supérieurs en civil mais ils n’ont pas endossé leur bel uniforme ni arboré leurs décorations comme le font dans les cérémonies patriotiques leurs homologues britanniques, russes ou coréens du nord.

Seconde innovation: le feu d’artifice du 14 juillet doit avoir lieu ce soir, 15 juillet, une fois la nuit tombée, à 23 h légale (c’est-à-dire 21h  solaire) mais comme il y a du vent de mer et  qu’il fait frais, l’expectative demeure jusqu’au dernier moment.

Quoi qu’il en soit, contrairement aux six cent quatorze petits malins de la banlieue « à risque » autour de Paris qui ont profité du 14 juillet pour incendier leur vieux véhicule et toucher l’assurance, aucun Audressellois  n’a eu cette même idée.  Ceci prouve une fois de plus que Roger Tourret a su faire le ménage dans sa commune: il n’ y a plus de racaille.

Nota: 1. Merci à Evelyne R. d’avoir relevé et rectifié des inexactitudes, et ajouté des précisions dans la version  originelle de l’article.

2. Rappelons que le 14 juillet, déclaré fête nationale par un vote du parlement sous la troisième république, commémore la fête de la fédération du 14 juillet 1790, qui consistait en une grand messe en plein air concélébrée par le futur évêque apostat Maurice de Talleyrand Périgord et le futur régicide et boucher de Lyon, l’oratorien Joseph Fouché, en présence du bon gros Louis XVI.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas