10 février, 2018

Audresselles: la première réunion du conseil municipal après les élections

Classé dans : conseil municipal,politique — dompaul @ 23:29

La première réunion du conseil municipal après les élections partielles du 14 janvier, a eu lieu dès le jeudi 8 février, mais dans des délais suffisants pour que les cinq nouveaux élus aient le temps de préparer leurs interventions. On notera la présence, dans l’assistance qui est venue nombreuse occuper tous les sièges disponibles, de Patrick Legrand, candidat de la liste « Audresselles d’abord » aux élections du 14 janvier 2018.

Avant toute chose, le maire doit désigner un nouveau 4e  adjoint chargé des finances et de l’interim occasionnel des autres adjoints, en remplacement de Jean Ruano, démissionnaire.
Par souci de la démocratie, au lieu de désigner lui-même l’adjoint, le maire fait procéder à un vote à bulletins secrets des conseillers municipaux présents et représentés: Nicolas Denis est élu avec 9 suffrages et 6 bulletins blancs (il n’a pas voté pour lui-même).

Le maire a aussi décidé d’offrir gracieusement à ces élus de l’opposition une place dans chacune des cinq commissions municipales, en leur laissant le choix de désigner eux-mêmes leur représentant.
Comme Antoine Benoît, le chef de file de cette opposition pentacéphale, n’est pas venu à la réunion pour une raison inconnue, ils se sont trouvés bien embarrassés pour choisir à sa place car ils avaient prévu que leur groupe occuperait deux places dans chacune des commissions.
En définitive, Olivier Hugon a proposé pour lui un siège à la commission des finances.
Voici la nouvelles composition des commissions:
- 1ère commission des Finances: Hugues Pouyet, Patrick Boucher et Antoine Benoît;

- 2e commission de l’urbanisme: Michel Nicolas, Bruno Depothuis, Olivier Hugon;

- 3e commission du tourisme: Paul Ellart, Patrick Boucher, Nicolas Denis et Graziella Lefilliatre;

- 4e commission de l’Education: Joël Lecouffe, Michel Nicolas, Patrick Boucher, Rauti Chikaoui,

- 5e commission gestion du marché et de la briqueterie-salle des fêtes: Patrick Boucher, Michel Nicolas, Jean Leone, Franck Ternisien;

Le maire gère directement les fêtes et cérémonies avec l’aide de  l’ensemble du conseil municipal (pour la fête du crabe, le budget déjà prévu est de 2000 €)

En ce qui concerne le recrutement et la gestion du personnel, Joël Lecouffe, ancien maire, rappelle que la législation prévoit que ces attributions reviennent exclusivement au maire en exercice sans  qu’il soit tenu de suivre les recommandations des conseillers municipaux. Le conseil vote le budget dans lequel se trouve le poste de la globalité des rémunérations.

En fait, le législateur a voulu  éviter, dans la mesure du possible, le népotisme, la corruption et le trafic d’influence au niveau des conseillers.

Avant que la réunion ne prenne fin, Olivier Hugon propose l’installation d’un défibrillateur dans le village. Le maire y a déjà pensé mais il n’existe pas dans la commune un lieu fermé, accessible et surveillé en permanence, donc adapté pour l’installer.

Cette installation n’est pas obligatoire ni codifiée par la loi.

La séance est levée et toutes les personnes présentes sont invitées par le maire à participer au pot de l’amitié. Tous les conseillers municipaux et presque tout le public acceptent l’invitation.

 

 

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas