• Accueil
  • > histoire
  • > Gaza: des Hébreux tuent des Hébreux. Quel rapport avec Boulogne-sur-Mer ?

1 avril, 2018

Gaza: des Hébreux tuent des Hébreux. Quel rapport avec Boulogne-sur-Mer ?

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 17:32

L’Etat d’ Israël est en guerre depuis sa création il  y a soixante-dix-ans et  comme il l’avait toujours été jusqu’à sa seconde destruction par Titus en l’an soixante-dix, il y a mille neuf cent quarante huit ans.

Actuellement, les deux millions d’habitants de Gaza, enfermés derrière un rideau de fer dans un quadrilatère de la surface du Boulonnais, n’ont plus qu’un accès de plus en plus restreint à l’eau, à la nourriture et à l’énergie. Il sont même empêchés d’exploiter le gisement gazier qui se trouve dans leurs eaux territoriales par la marine de guerre israélienne.

Nombre des élus du  Hamas, qui gouvernent cette grande prison autogérée, ont une formation culturelle et économique aussi limitée que celle d’un collégien issu d’un établissement du fameux 93.

Depuis quelques jours, ils n’ont rien trouvé de mieux pour faire appel à la conscience universelle que d’envoyer des femmes et des enfants se précipiter en masse vers le rideau de fer pour essayer de le cisailler et d’envahir le territoire israélien.

Evidemment, le gouvernement israélien, contrairement aux gouvernements européens, refuse cette invasion de miséreux pleins de haine destructrice sur son territoire. Il fait donc tirer dans le tas. Comme la plupart des soldats israéliens ont une culture européenne ou américaine compassionnelle, ils tirent dans les jambes des envahisseurs au lieu de leur tirer dans la tête.

Au lieu de régler le problème,ils permettent à la propagande du Hamas de mettre en valeur ses milliers de blessés prêts à revenir à l’assaut au lieu d’enterrer des morts dont la « conscience universelle » a oublié l’existence quelques jours après.
Qui se souvient en effet des civils du Sinaï que les cavaliers blindés de Tsahal tuaient préventivement en passant, au cas où ils auraient été armés, en 1967, sur ordre de Golda Meir ?

Le Hamas, ou plutôt les dirigeants du Hamas qui, évidemment, ne vont pas en première ligne donner l’assaut à mains nues avec les autres, ont annoncé qu’ils allaient faire durer cette tuerie en envoyant des « volontaires » pendant encore trois semaines en espérant que la bonne conscience américaine va intervenir en leur faveur à l’ONU, cette organisation que De Gaulle qualifiait de « ce machin ».

Mais le plus intéressant dans l’affaire apparaît dans les analyses du génome humain des deux groupes antagonistes qui se font face. Depuis les années 1980, des chercheurs américains et israéliens ont effectué de nombreuses analyses de l’ADN des Juifs du monde entier, certains voulant prouver qu’ils appartenaient au même haplogroupe. Ils ont ainsi découvert que les cinq cents Samaritains résiduels et consanguins, pourtant rejetés par les Juifs depuis deux mille cinq cent sept ans, possédaient le même ADN Y que la majorité d’entre eux et faisaient donc partie des Hébreux.

Il en est de même des Gazéens, dans la mesure où, jusqu’aux années 1960, le monde n’avait jamais connu de migrations de populations très allogènes aussi importantes qu’aujourd’hui, sauf peut-être à l’époque de Gengis Khan.

C’est ainsi qu’en ce moment, on assiste chaque jour au massacre quotidien d’Hébreux qui vénèrent majoritairement  Allah par d’autres Hébreux qui vénèrent majoritairement Yahweh. Qui peut du reste distinguer un Gazéen d’un Israélien si tous les deux portent la même kippa ou le même keffieh ?

Pendant ce temps-là, à Boulogne-sur-Mer, se prépare à être jouée dans la salle de spectacle d’un grand lycée catholique, une pièce de théâtre sur un sujet inusable: l’histoire d’une jeune juive néerlandaise -une autre Anne Franck – déportée vers un camp de concentration il y a soixante-seize ans.

Laisser un commentaire

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas