2 juin, 2013

Daniel Merlier et ses amis exposent aux Annonciades

Classé dans : art,peinture,peinture et arts plastiques,socialistes — dompaul @ 22:10

 

Mireille Hingrez-Céréda, maire de  Boulogne-sur- Mer,

 

Max Papyle, adjoint à la Culture,

 

La biblothèque des Annonciades

 

et

 

Daniel MERLIER

 

 

vous invite à une exposition extraordinaire à Boulogne-sur mer vendredi 14 juin 2013 à 19h précises

Bibliothèque des annonciades place de la résistance 62200 Boulogne-sur-Mer

3 artistes Daniel MERLIER, André HEMBERT et Daniel PERON

l’exposition sera ouverte du 15 juin 2013 au 15 septembre 2013

 

 du mardi au samedi de 14h à 18h

 


Exposition Exceptionnelle à ne pas manquer.

 

Daniel Merlier et ses amis exposent aux Annonciades dans art

http://www.danielmerlier.com/

http://www.danielmerlier.fr/

http://daniel.merlier.pagesperso-orange.fr/

http://home.nordnet.fr/~dmerlier/

 dans peinture

Pour finir la soirée, vous pouvez accompagner les artistes autour d’un repas chez M ZIMMERMAN

Réservation indispensable merci.

 dans peinture et arts plastiques

 dans socialistes

10 avril, 2013

Boulogne-sur-mer: les maquettes de cirque

Classé dans : art,conseil municipal,international — dompaul @ 18:27

A l’occasion de la venue du cirque Arlette Gruss à Boulogne sur mer, Jacky Lebas,  le célèbre propriétaire  du cinéma « Stars », réalisateur et promoteur de films, et conseiller municipal sans étiquette  toujours aussi imaginatif (il n’est pas fonctionnaire), a eu l’idée d’inviter des maquettistes spécialisés dans les cirques à venir exposer leur réalisation la plus réussie le week-end du 6 et du 7 avril dans l’enceinte du cirque grandeur nature.

Quelques photographies jointes à cet article donneront envie aux lecteurs et à leurs enfants de venir admirer ces réalisations la prochaine fois que leurs créateurs reviendront à Boulogne.

9 mars, 2013

Les deux derniers tableaux du triptyque de l’église d’Audresselles sont partis en restauration

Les  visiteurs de l’église d’Audresselles vont  voir deux grands trous dans la voûte du choeur pendant cinq mois. C’est l’emplacement des deux grands tableaux du triptyque qui n’avaient pas encore été restaurés et qui viennent d’être enlevés mardi 5 mars par  le restaurateur habilité par les musées nationaux. C’est lui notamment, qui a déjà   reconstitué une grande oeuvre de la cathédrale de Boulogne. les deux tableaux ont été retirés après une heure et demie d’effort par Roger Tourret, le maire, et trois de ses employés municipaux car les tableaux sont la propriété de la commune.

Si tout se passe normalement, les tableaux restaurés seront remis en place en juillet et inaugurés en août.

Comme le premier tableau déjà restauré, le tableau central qui vient d’être enlevé est signé des initiales du peintre victorien Arthur Gilbert (1819-1895) et daté de 1858, soit trois ans après le séjour de la reine Victoria et de l’empereur Napoléon III dans le Boulonnais.

Le financement des quelque douze mille euro que coûte la restauration de ces deux tableaux est essentiellement d’origine privée puisque trente-deux personnes ont déjà donné un chèque à l’association des équipes d’animation paroissiale qui collectait les fonds. Une plaque commémorative sera dévoilée avec le nom des donateurs et des donatrices le jour de l’inauguration. On y retrouvera notamment le nom de vieilles familles d’Audresselles soucieuses de sauvegarder les trésors collectifs du village.

Le conseil général doit aussi verser la subvention prévue pour la restauration des oeuvres d’art des bâtiments publics (l’église appartient à la mairie).

Voir sur le sujet  le remarquable article de la Voix du Nord du 10 mars 2013, édition de Boulogne p.20

 

24 décembre, 2012

Noël 2012: les cadeaux de la municipalité d’Audresselles

 

 

 

NOTA: Demain, mardi, jour de Noël, la messe a lieu à l’église d’Audresselles à 11h, avec chauffage par inertie.

Dans un précédent article, on a pu constater que les impôts locaux versés par les Audressellois à leur commune étaient parmi les plus réduits d’Europe (voir La taxe foncière de Roger Tourret.).

Ceci n’a pas empêché le conseil municipal de voter à l’unanimité le financement des colis de fin d’année pour les plus de soixante ans et les diverses restaurations et améliorations de l’église d’Audresselles, la plus ancienne de la côte d’Opale (XIIe siècle). Pour Noël, un plancher chauffant par inertie a  ainsi été installé par la société S.T.E.E.L., 50 Z.I. de la Liane à 62360 Saint-Léonard. La vieille chaudière soufflante  et les tuyaux incongrus en inox qui sortent du mur de la nef vont ainsi disparaître.

Ce nouveau mode de chauffage a été aussi étudié en fonction de la conservation optimale du triptyque du choeur qui, une fois restauré, devrait attirer davantage de visiteurs, profitables au commerces du village.

Ce n’est  en effet pas  seulement le deuxième tableau du triptyque qui va être restauré après le premier mais le deuxième et le troisième. Ainsi tout le triptyque dans son ensemble devrait être restauré bientôt, essentiellement grâce aux dons privés des habitants d’Audresselles et  conformément au vote unanime du conseil municipal. Le président de la République s’est joint aux donateurs et a décidé de faire attribuer une subvention exceptionnelle de deux mille euro en plus de la  subvention du conseil général.

Sur les photos: 

1.Le colis du 21 décembre comportant par électeur une bouteille de Champagne Leredde, une bouteille de Bordeaux « château Grands Champs », une bouteille de bière des deux Caps, une bouteille de limonade myrtille Lagosse, deux terrines avec foie gras, trois boudin blanc, deux cailles fermières, du saumon fumé, un bocal de soupe aux labiées, des marrons en pot de verre, un pot de confiture pêche-cassis de ferme, une grosse brioche, un pudding, un pain d’épice et des chuques du Nord, sans oublier la bûche de Noël au praliné pour six personnes .

Le colis est évidemment multiplié par deux pour les couples.

Comme une seule personne ne peut pas consommer toutes ces victuailles, les bénéficiaires les partagent avec leur famille. Une partie de ceux qui bénéficient des procurations des plaisanciers absents les partagent aussi, ce qui fait une majorité d’heureux dans la commune, sans compter ceux qui attendent impatiemment d’avoir soixante ans pour recevoir aussi leur colis.

2. Alain Mazurier, technicien de STEEL, a été photographié au moment où il était en train de finir de poser le plancher de l’église.

14 novembre, 2012

Anthologie de la poésie française de 2012: les « niqueurs de Keufs »

Classé dans : art,religion — dompaul @ 19:48

 En son temps, Georges Pompidou avait écrit une « anthologie de la poésie française » regroupant des poèmes  des poètes officiels ou officialisés par les gouvernements successifs de la France, écrivant en langue académique.

Aujourd’hui les poètes officiels sont ceux des maisons d’édition de disques, ce sont eux dont les oeuvres ont le plus de succès auprès des nombreux auditeurs (et électeurs) qui s’expriment dans la langue distinguée de l’Académie du 93 et se fournissent à la F.N.A.C. (Champs-Elysées). Avec un vocabulaire approprié à leur philosophie politique, ces poètes-chanteurs expriment de façon imagée leur vision de la France et des Français.

« Le groupe 113″, Salif, « Ministère Amer », Smala, Lunatic, « Mauvais oeil » sont les pseudonymes de cette nouvelle école de troubadours du début du XXIe siècle qui se réclament de Mahom, répondant ainsi aux vers de la « Chanson de Roland », avec  huit cents ans de décalage.

Pour aider les non-initiés, voici l’acception de certains termes: le « porc » ou le « keuf » est un fonctionnaire des forces de l’ordre, les « pitt », des personnes qui se comportent comme des chiens  »pitt-bulls », les « faces de craie » sont les Européens à la peau blanche, les « renoi », les Noirs, « Rebeu » les Arabes, les «  Babtou », les Blancs (Toubab) ; « Pessa » peut signifier vêtement (verlan pour sape, voir « se saper ») mais aussi « Juif » à cause de Pessah (Pâques), Gouers signifie Français (comme « Goy » en Hébreu) et « shit », résine de chanvre indien, « Khos » signifie « ici » donc « les gens d’ici ».

Le groupe « 113″,

 

Extrait:

J’ crie tout haut :  » J’baise votre nation « 

 

On remballe et on leur pète leur fion.

 

Faut pas qu’y ait une bavure ou, dans la ville,

ça va péter.

 

Du commissaire au stagiaire: tous détestés !

 

A la moindre occasion, dès qu’ tu l’ peux, faut les baiser.

 

Bats les couilles les porcs qui représentent l’ordre en France.

 

Le groupe « Sniper »,

 

extraits de leur chanson: « J’aime pas » :

 

J’aime pas ce pays la France et le latin, son système,  son baratin.

 

Extraits de leur chanson « La France » :

 

Pour mission exterminer les ministres et les fachos.

 

La France est une garce et on s’est fait trahir.

 

On nique la France sous une tendance de musique populaire.

 

Les frères sont armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre.

 

Faudrait changer les lois et pouvoir voir

Bientôt à l’Élysée des Arabes et des Noirs au pouvoir.

Faut que ça pète !

 

Frère, je lance un appel, on est là pour tous niquer.

 

« La France aux Français », tant qu’ j’y serai, ça sera impossible.

 

Leur laisser des traces et des séquelles avant de crever.

Faut leur en faire baver, la seule chose qu’ils ont méritée.

 

T’façon j’ai plus rien à perdre, j’aimerais les faire pendre.

Mon seul souhait

 

désormais

est de nous voir les envahir.

Ils canalisent la révolte pour éviter la guerre civile.

 

Salif

 

extrait d’un de ses poèmes:

Allez-y, lâchez les pitts, cassez les vitres,

 

Quoi ! Rien à foutre, d’ façon en face c’est des flics

 

C’est U.N.I.T.Y., renoi, rebeu, babtou, tway

 

Mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble.

 

Ca y est les pitts sont lâchés,

Les villes sont à chier,

Les vitres sont cassées,

 

Les keufs sont lynchés,

Enfin, ça soulage,

Faut que Paris crame.

 

On redémarre la guillotine, pire qu’à Djibouti.

La France pète,

 

J’espère que t’as capté le concept.

 

Ministère Amer,

 

extrait de la chanson « Flirt avec le meurtre »

J’aimerais voir brûler Panam

au napalm

 sous les flammes

façon Vietnam,

 tandis que ceux de ton espèce galopent où

24 heures par jour et 7 jours par semaine

J’ai envie de dégainer sur des f.a.c.e.s  d.e  c.r.a.i.e..

 

dommage (….) que ta mère ne t’ait rien dit sur ce putain de pays !

 

Me retirer ma carte d’identité,

Avec laquelle je me suis plusieurs fois torché.

 

Smala,

 

extrait de la chanson « meurtre légal » :

 

Quand le macro prend le micro,

c’est pour niquer la France.

Guerre raciale,

 

guerre fatale,

Oil pour oil, dent pour dent

organisation radicale,

 

par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers  

c’est toi qui perd.

Flippe pour ta femme tes enfants,  pour ta race.

On s’est installé ici,

c’est vous qu’on va mettre dehors.

 

Extrait de la chanson « Du miel les abeilles » :

 

La France est un pays de putes Mafia

etcetera,

 

Je suis fier d’être rebeu.

 J’peux pas trahir mon couscous au lait caillé.

 

J’ai passé toute ma jeunesse à racaille (…)

 

Comme le gros Nacine, le gros Nordine, mes potos

 

Les Algériens, danger !  Ils ont du mal à nous gérer.

 

Les Algériens, danger ! le passé on l’a mal digéré.

 

Lunatic,

 

extraits de leur chanson « Temps mort » :

 

ALLAH à Toi seul l’homme doit toute son adoration, les vrais savent.

 

On n’a pas oublié,

l’or que le Pape porte au cou est celui qui nous a été pillé.

 

Allo c’est B2O encore en chien d’ chiennes, les hyènes

 

ressentent la tumeur

et moi j’ suis d’humeur

palestinienne.

 

Qui veut la paix, prépare la guerre, j’ te l’ rapelle.

 

vote pour emmener les porcs à la morgue,

 

Eh Négro ! C’est l’heure d’ manger,

 

Brûler leur sperme en échantillons, souder leurs chattes

 

J’suis pas le bienvenu, mais j’ suis là,(…),

 

j’ suis venu manger et chier là.

 

Quand j’vois la France les jambes écartées,

 j’ l’ encule sans huile.

 

Zont dévalisé l’Afrique… J’vais piller la France

Tu m’ dis « la France un pays libre » (…)

attends-toi à bouffer du calibre.

J’rêve de loger dans la tête d’un flic

une balle de G.L.O.C.K.

 

Extraits de leur chanson « Mauvais Oeil » :

 

Les colons nous l’ont mis profond.

 A l’envers on va leur faire,

 

On est venu récupérer notre dû

 

Dans vos rues on va faire couler votre pus

 

Attends-toi à plus d’un attentat

 

Ici en France, loin des ambiances « pétard » 14 juillet

 

Microphone ouvert et nos actions s’amorcent

féroces

 

A.L.I., Booba, Lunatic, Hauts de seine, on te saigne.

 

Extraits de leur chanson « Guerre/Jihad » :

 

On repartira avec leur argent, leur sang et leurs pessa

 

La France n’est pas territoire neutre.

 

Mes troupes sont mobilisées

 

Ils ont leurs paradis fiscaux.

 

faut qu’on impose nos lieux de non-droits.

 

Et si c’est ça qu’ils veulent on va s’armer et s’entourer d’Khos

 

Extraits de leur chanson « Islam » :

 

On reste pratiquants, délinquants;

 

Nos psaumes récitées

 

Par nos mômes de cité à cité.

 

Nique la justice

 

Y’a qu’ Dieu qui peut me juger

 

Rien qu’ j’ dors plus, sur cette terre de colons impurs

 

L pour ma Loi suprême représentée par le Iislam.

 

Extraits de leur chanson « Violence/délinquance » :

 

J’aime voir des CRS morts

 

J’aime les pin-pon, suivis d’explosions et des pompiers

 

Un jour j’ te souris, Un jour j’ te crève

 

J’perds mon temps à m’ dire qu’ j’ finirais bien par leur tirer d’ ssus

 

 

extraits de leur chanson « Racisme » :

 

Et si ma haine diminue

C’est qu’ les porcs sont morts

et qui m’ reste plus qu’ dix minutes.

 

On met leurs femmes sens dessous. Mais attention

 y’a tension

quand j’ vois

un porc chez moi.

 

A rien apprendre sauf que les porcs sont à pendre.

 

Extraits de leur chanson « l’Effort de Paix » :

 

J’suis venu en paix, pour faire la guerre aux bâtards….

 

Chante pour que les porcs rampent ….

 

J’ leur veux la guerre, donc laisse-moi en paix frère…

 

On vend du shit aux blancs…

 

14 août, 2012

lundi 13 août: visite commentée de l’église d’Audresselles

Classé dans : art,religion — dompaul @ 15:08

lundi 13 août: visite commentée de l'église d'Audresselles dans art 13-août-2012-visite-de-léglise-300x184Chaque année, une visite commentée de l’église Saint-Jean Baptiste d’Audresselles a lieu au mois d’août, jusqu’ici sous l’égide de l’office du tourisme de la communauté de communes, cette année, sous celle des organisateurs de la pastorale du tourisme de la paroisse Notre-Dame des Flots.

Comme il y a beaucoup à dire sur cette église fortifiée qui se dresse depuis huit cents ans au-dessus de la colline qui surplombe l’ancien estuaire de la Manchue, et que toutes les archives anciennes la concernant directement ont disparu, chaque visite permet de faire le point sur le résultat des nouvelles recherches et découvertes de l’année, notamment à propos des matériaux utilisés pour sa construction et sa restauration, les tableaux et les vitraux qui la décorent, son histoire mouvementée au milieu des guerres successives.

Cette année, un spécialiste du marbre de Marquise a permis aux visiteurs d’apprendre comment est réalisé le dallage des églises du Boulonnais.
De nombreuses découvertes restent encore à faire dans cette église à l’architecture austère et dépourvue de superflu au premier abord, mais qui recèle encore beaucoup de mystères.

Ce sera pour l’année prochaine.

8 août, 2012

Marquise : 19e fête des richesses du Terroir

Classé dans : art,fêtes,socialistes — dompaul @ 10:19

Pour la 19e fête des richesses du terroir du 5 août, Roger Bouly, l’adjoint aux fêtes, Christiane Wasselin, adjointe à la culture et Marie Claire Delbé, conseillère, ont pu mesurer le succès de leur organisation à la foule qui s’est déplacée pour participer à cet événement comme vendeurs occasionnels ou comme promeneurs.

C’était surtout le nombre des enfants qui était impressionnant et qui n’ont pas été déçus des spectacles exceptionnels qui leur ont été offerts et dont ils se souviendront longtemps: le clown Marbuly et le ventriloque Romain Mathès. Les organisateurs avaient aussi réussi à faire venir avec sa forge, Gérard Caux, le ferronnier d’art de Wismes, qui a fait des démonstrations de son art ( Gérard Caux: tél: 0321384332).

 Un remarquable article, donnant tous les détails de la fête,  est sorti aujourd’hui à ce sujet dans « la Voix du Nord » page 15.

31 juillet, 2012

Le cirque Atlas à Audresselles: mercredi 1er août à 18h

Classé dans : art,conseil municipal,fêtes — dompaul @ 21:07

Le cirque Atlas à Audresselles: mercredi 1er août à 18h dans art Marc-et-Jason-Dassonneville-300x270

Avec quelques autres municipalités de la côte préoccupées de permettre aux cirques familiaux de continuer à apporter à leur village une animation à la fois originale et traditionnelle, celle d’Audresselles a autorisé le cirque Atlas à donner deux représentations sur la place de la briqueterie, à l’éntrée sud du village.

C’est toute la famille de Marc et Eliane Dassonneville qui réjouira les jeunes et les moins jeunes d’Audresselles. Un beau spectacle avec les deux magnifiques soeurs Ingrid et Cassandra, leurs foulards et leurs cercles aériens, les jongleries de leur athlétique frère Jason et la toute jeune contorsionniste Hillary.
En plus des numéros avec les chevaux et les lamas menés par M. Loyal, les jeunes spectateurs volontaires ont droit à une promenade en poney autour de l’arène.
Le prix des places oscille entre 7 et 12 euro.
Représentations: 31 juillet et mercredi 1er août à 18h à Audresselles,
3 et 4 août à Audinghen sur la place de la salle des fêtes, derrière l’église
6 et 7 août à Coquelle.

Remercions les maires de Wimereux, Wissant, Audinghen, Audresselles et Coquelle qui se soucient de permettre à leurs administrés de jouir de ces spectacles pleins d’authenticité et de laisser ces petits cirques sympathiques avec des graines de grands artistes s’installer quelques jours sur le territoire de leur commune. Il s’agit d’entreprises qui ne vivent que parce qu’elles ont un public et qui ne demandent ni ne reçoivent aucune subvention.
Elles ne coûtent rien au contribuable. Il faut les encourager.

20 avril, 2012

Bientôt, la restauration du second tableau de l’Eglise d’Audresselles

Bientôt, la restauration du second tableau de l'Eglise d'Audresselles dans art le-tableau-à-restaurer-225x300

Le devis retenu de restauration du second tableau du triptyque de l’église d’Audresselles avec transport est de cinq mille cinq cent cinquante sept euro vingt et un centimes (5 557,21 euro), avec la TVA à 5,5 %. Rappelons qu’il s’agit de la décollation de Saint-Jean-Baptiste, peint en 1858 pour les ateliers de l’abbé Jacques-Paul Migne, par le peintre anglais Arthur Gilbert (1819-1895), l’un des membres de l’illustre famille Williams de peintres victoriens.

Lors de la cérémonie consécutive à la remise en place du premier tableau restauré, le président de la communauté de communes et président de la commission culture du conseil général à majorité socialiste, Martial Herbert, s’était engagé pour ce conseil, à participer aussi la restauration du second tableau (les conseils généraux financent la restauration du patrimoine culturel appartenant aux communes à hauteur de cinquante pour cent hors taxe, soit quarante virgule deux pour cent de la totalité)

De nombreux résidents d’Audresselles et des environs, de toutes confessions,  se sont mobilisés davantage encore pour financer la restauration de ce second tableau que pour celle du premier.

L’Association des Equipes d’Animation Paroissiale, dont l’antenne locale se trouve à Audresselles, a ainsi pu  obtenir la totalité des cinquante neuf virgule huit pour cent (59,8%)  complémentaires à la donation du conseil général pour la restauration du second tableau, et la somme nécessaire à la confection de la plaque mentionnant le nom des donateurs.

Roger Tourret, le maire d’Audresselles, après avoir proposé au conseil municipal la restauration des deux tableaux restants, a obtenu son accord à l’unanimité. Il a bouclé le dossier de demande de subvention et l’a envoyé récemment au conseil général. Le restaurateur doit passer bientôt chercher le second tableau.

Par l’intermédiaire du ministère des Affaires culturelles, le président Sarkozy a fait annoncer en mars à l’Association des Equipes d’Animations paroissiale qu’il donnerait deux mille euro pour la restauration des tableaux, mais depuis, plus de nouvelles.

Dans le cadre de l’entretien des églises présentant un intérêt architectural et historique, l’Association des Equipes d’Animation Paroissiale signale les quatre représentations du grand spectacle historique des 26, 27, 28 et 29 avril à la cathédrale de Boulogne sur Mer, intitulé « l’ étonnante Histoire de Boulogne sur Mer » et destiné à financer la restauration des fresques du bas du dôme de cet édifice remarquable, très fissuré.

Billetteries: boutique de la cathédrale et « chapitre »  rue Thiers.

www.cathedrale-boulogne.asso.fr

Pour lire les commentaires, cliquer sur  « comments »

Voir aussi:

Un nouveau tableau à restaurer: la décollation du Baptiste

17 avril, 2012

Concert de l’orchestre d’harmonie de Marquise à Audresselles

Classé dans : art — dompaul @ 10:37

Grâce à une famille particulièrement motivée et leader du village en matière culturelle, Audresselles fournit  le plus grand nombre de musiciens à l’orchestre  de Marquise, après la ville de  Marquise elle-même. Dimanche 15 avril, le concert donné à la briqueterie du village par cet orchestre, fondé juste après la seconde guerre mondiale, a attiré environ quatre-vingts auditeurs, en grande partie Audressellois mais aussi venus d’Outreau.

L’orchestre  porte le nom de « lyre marquisienne », précisément parce qu’il ne comporte pas d’instruments à cordes: c’est un orchestre d’harmonie.

La variété des morceaux de musique choisis a maintenu pendant deux heures et demie l’attention soutenue de l’auditoire, avec une alternance de musique religieuse (« Te Deum » de Marc-Antoine Charpentier), de musique américaine (George Gershwin), de musique militaire (Maurice Philibert) et même une composition de F. Bernaerts  inspirée de Mickael Jackson.

Il était dirigé successivement par le chef Laurent Condette puis, dans la seconde partie, par Louis Quehen.

Tous les habitants du canton à partir de quatre ans, sont invités à suivre l’exemple des musiciens et à se joindre à eux en s’inscrivant à l’école de musique de Marquise, à partir de septembre, pour apprendre le solfège et un instrument.

Le chef d’orchestre  Laurent Condette dirige l’école et fait partie des professeurs.

L’orchestre s’était déjà produit dans l’église d’Audresselles dont les voûtes sont conçues pour optimiser l’ acoustique. Il est probable que, la prochaine fois, la paroisse sera sollicitée à nouveau et que les Audressellois pourront aussi venir plus nombreux.

Pour plus de détails, lire  » la Voix du Nord », édition de Boulogne du mardi 17 avril 2012 page 16.

12345

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas