13 août, 2011

Un nouveau tableau à restaurer: la décollation du Baptiste

tableaux du choeur de léglise
Album : tableaux du choeur de l'église
à restaurer et restauré
1 image
Voir l'album
L’un des premiers articles de ce blog, en mars 2008, avait pour sujet la restauration du tryptique de l’église d’Audresselles. Il faisait le point sur la campagne en vue de la mise en valeur de l’inestimable patrimoine municipal d’Audresselles lancée par la Voix du Nord dans deux articles (16 février 2006,  page 1401, et du 13 avril 2006 p.1401) et  par le regretté Michel Beaugrand dans le n°118 d’avril 2006 dans “Regard en Marche”. Le vote unanime du conseil municipal avait suivi en 2007 pour la restauration d’un des trois tableaux, le plus endommagé (voir Le sort des tableaux de l’église d’Audresselles). Car les tableaux appartiennent à la commune conformément à la loi de 1905.

Grâce aux donations et à une subvention, cette restauration ne coûte que quelque douze cents euro à la commune.

Ce tableau représentant le baptême du Christ est maintenant restauré. Si l’on compare avec son état ancien, on voit réapparaître les couleurs et de nombreux détails qui avaient disparu sous la crasse.

Toutefois, restent encore deux tableaux, et notamment “la décollation du Baptiste”.

Qui est le mystérieux A.G. ?

La question a été récemment posée par deux conseillers municipaux, favorables à sa restauration mais désireux de peaufiner leur argumentaire si la question leur est posée à eux-mêmes: quelle est la valeur du tableau ?

Les trois tableaux constituent un ensemble destiné à décorer un endroit précis et c’est aussi pour cette raison qu’ils sont classés à l’inventaire des Monuments Historiques. Le restaurateur doit donc être agréé par le conservateur des Antiquités et Objets d’Art de la Préfecture. Ils ont donc déjà une valeur globale liée à l’église du XIIIe siècle.

Interrogé sur la valeur de l’oeuvre, des commissaires-priseurs sont restés perplexes. Mais voici qu’un nouvel indice apparaît car si l’on regarde bien ce tableau en détail, en plus de l’inscription en rouge indiquant la provenance des ateliers Migne de Montrouge et la date (1858), on constate que l’artiste qui a réalisé cette oeuvre a signé de la main gauche de ses initiales en gros caractères: AG.

La reine Victoria a-t-elle été impliquée ?

Quels sont les artistes-peintres gauchers du XIXe siècle, dont les initiales sont AG, et susceptibles d’avoir répondu à une commande d’oeuvres de ce genre dans la première partie du Second Empire, au moment de la visite de la reine Victoria  accompagnée de Napoléon III à Boulogne-sur-Mer ? Est-ce un cadeau de la reine Victoria à la paroisse d’Audresselles ?

Et dans ce cas, qui est le mystérieux AG ? (1)

Audresselles.at invite ses lecteurs à participer à l’enquête, notamment sur internet et à en envoyer le résultat dans les commentaires.

Si vous voulez participer à la restauration du second tableau, vous pouvez envoyer un chèque au nom de l’Association des Equipes d’Animation Paroissiale. Voici l’adresse postale de son antenne locale: 27 rue des lyciets 62164 Audresselles. 

L’association des Equipes d’Animation Paroissiale, bénéficiant d’un rescrit fiscal, l’essentiel de votre don sera directement déduit de votre impôt sur le revenu.

(1) voir la solution en cliquant sur:Le conseil municipal du 4 octobre 2011

Les autres articles en cliquant sur : Audresselles.cod

Pour bien déjeuner à Audresselles:

*La petite place de la halle (place du détroit): lieu de convivialité comportant friterie et épicerie-charcuterie-boucherie-boulangerie avec tables et bancs pour la clientèle.

Un nouveau tableau à restaurer: la décollation du Baptiste dans art placedelahalle.vignette Album: place de la halle
épicerie conviviale
1 images
Voir l’album

Quelques restaurants d’Audresselles:

*

leptitbonheuren2002.vignette dans conseil municipal Album: Le p’tit bonheur
Le p’tit bonheur vu par les peintres : Maurice Boitel (1919-2007), école de Paris.
2 images
Voir l’album

“Le p’tit bonheur”, rue Edouard Quénu: restaurant intimiste et discret dans une ancienne maison de pêcheur, avec sa cuisine raffinée et son accueil  familial, il attire, y compris l’hiver,  les personnalités internationales qui veulent rester incognito: premiers ministres, artistes connus etc.

*l’”Hôtel de la plage”, à l’entrée sud d’Audresselles, avec vue sur la mer et cuisine de qualité à des prix raisonnables.

Stella Habitat, l’immobilier de votre choix  www.stella-habitat.com :  (contact@stella-habitat.com)

123456

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas