27 août, 2015

Les grands projets immobiliers de la municipalité d’Ambleteuse qui ne coûteront rien au contribuable

Ambleteuse plan du  projet de place (r)

Ambleteuse projet de place (r)

 

 

Le nouveau maire trentenaire d’Ambleteuse, le docteur Arnaud Lelièvre du Broeuille, l’un des descendants du bailli de Beuvrequen, dont le domaine familial surplombe la Slack, semble avoir depuis longtemps diagnostiqué le potentiel économique  de sa ville et préparé des projets adéquats.

Après les avoir peaufinés  pendant qu’il était maire-adjoint de son prédécesseur Paul Malahude, il les a proposés à son conseil municipal dès son élection.

Calme et affable, il les connaît parfaitement et les présente aux journalistes sans aucune réticence. On sent qu’il s’y est complètement investi et il les expose intégralement, avec la conviction qu’il a trouvé la bonne solution pour favoriser l’ essort économique d’Ambleteuse tout en restant ouvert à toute suggestion.

Arnaud Lelièvre du Broeuille (maire d'Ambleteuse)

Question

Monsieur le maire, votre conseil municipal prévoit un projet immobilier très important, qui , au premier abord,  paraît même démesuré pour une commune comme la vôtre. Quelle en est l’utilité ?

Réponse

Une route très fréquentée par les touristes traverse Ambleteuse, la départementale 940, mais peu d’entre eux s’y arrêtent car la plage et le fort Vauban qui constituent actuellement les seuls pôles d’attraction touristique, en sont trop éloignés et ne sont pas visibles depuis la route.
Il s’agit donc de créer un espace qui retienne les touristes sur la commune avec une voie d’où la mer est bien visible.

Question

J’ai vu dans la presse (la Voix du Nord) que vous envisagiez de réaliser ce projet immobilier sur le stade. Pourriez-vous fournir des précisions ?

Voici le projet (le maire sort un plan prévisionnel d’Ambleteuse une fois le projet réalisé).

Une place centrale quadrangulaire va être implanté à cheval sur la route départementale 940 avec un ralentisseur à 30km/h pour les véhicules. Elle sera entourée de bâtiments d’habitation et commerciaux, à l’est entre la rue Saint-Michel et la rue des Garennes, à l’ouest sur la partie sud du camping municipal l’Eglantier. L’actuel stade municipal, sur lequel se trouve la principale emprise du projet, va être reconstruit sur des terrains communaux le long de la route qui mène à Bazinghen.

Question

En plus de déplacer le stade, je vois sur le projet que les logements sociaux du lieudit « les casernes » vont être déplaçés.

Réponse

La municipalité est déjà en train de faire construire des logements sociaux dans la zone « des Garennes », mais il est prévu de proposer aux habitants des maisons actuelles, des logements semblables à ceux qu’ils occupent entre la rue Saint-Michel et la salle de sport (rue des Garennes), donc à une centaine de mètres de leur actuelle maison.

Question

Pourriez-vous expliquer en quoi la construction d’une place nouvelle va développer l’économie d’Ambleteuse ?

Réponse

La place offrira un débouché sur la rue de Lille et la mer. Elle sera entourée de bâtiments à deux étages avec des locaux commerciaux au rez-de-Chaussée. Nous avons l’intention de favoriser l’installation d’une supérette ( l’actuel Carrefour rue des Garennes pourrait s’y déplacer).
Nous avons déjà été sollicités par un poissonnier désireux d’y installer un grand étal très achalandé et nous prévoyons la venue de commerces d’équipement pour les loisirs et les sports nautiques et de plage (pêche, filets, vêtements, bottes etc) et surtout de restaurants.

Des immeubles et hôtels pour héberger les touristes vont être construits à l’emplacement de la partie sud du camping.

Question

Qui va financer ces projets ? Est-ce le contribuable ?

Réponse

Pas du tout, le financement sera entièrement privé et les promoteurs achèteront le terrain au prix fixé par les domaines.
Sur cette somme, une partie sera prélevée pour reconstruire le stade à l’est d’Ambleteuse.
La réalisation du projet ne coûtera donc rien à la commune.

Question

Qui sont ces investisseurs privés ?

Réponse

Le groupe Vinci est candidat au financement et à la réalisation du projet et Habitat 59-62 a déjà donné son accord pour le transfert plus loin des HLM des casernes dont cet organisme est propriétaire.

Question

Quel architecte doit réaliser le projet ?

Réponse

Les plans que vous voyez ont été conçus par Luc Dehaene, l’un des gérant de l’agence d’architectes Boyeldieu Dehaene de Lille.
Cet architecte a déjà construit la place Quentovic au Touquet et a réalisé les projets de construction de « la terrasse des falaises » à Boulogne-sur-mer et du « Gam Vert » d’Etaples, à l’entrée de la ville quand on sort de l’autoroute A16.

Question

Un autre architecte peut-il proposer un projet ?

Réponse

Evidemment, mais le cabinet de M. Dehaene a déjà beaucoup investi pour proposer son projet.

 

 

17 août, 2015

2015: De plus en plus de monde à la procession du 15 août

Non seulement l’église d’Audresselles est toujours aussi pleine pour la messe du 15 août, mais cette année, la procession s’est encore allongée par rapport aux années précédentes, en se terminant, comme auparavant, par le cortège des bateaux tirés par des tracteurs.

La messe était concélébrée par l’abbé Pierre  Bizet, curé de la paroisse et par deux autres prêtres, dont l’un venait d’Aragon et l’autre de Rome. Il s’agit du père Hyacinthe Destivelle (o.p.), official à la Section orientale du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des Chrétiens, ancien curé de la paroisse catholique de Saint-Petersbourg (Russie).

Les capitaines-armateurs audressellois ayant leurs navires ancrés à Boulogne, leur famille  et leurs matelots, s’étaient mobilisés pour la circonstance et portaient en personne la statue de la Vierge et son étendard pendant la procession. D’autres bannières en l’honneur de la Vierge, du Christ et de Sainte Thérèse flottaient au vent, portées par des volontaires dont Didier Delelis, élu de Douvrin et plaisancier au mont Asie.

Le cortège des Dames de la mer regroupait les épouses et les filles de capitaines de pêche, toutes plus belles les unes que les autres.

Sans oublier le célèbre patriarche Jean-Jacques Baillet, dernier artisan-pêcheur d’échouage de la côte  qui, du haut de son tracteur, tire son doris d’où le curé allait bénir la mer et le maire y jeter la gerbe de blé symbolique.

En tête, des gendarmes à cheval ouvraient le cortège.

Cette année, des reposoirs ont réapparu aussi devant les maisons avec une statue de la Vierge. Le curé les a bénis au passage de la procession.

La réussite des festivités du 15 août doit beaucoup au maire, à son épouse et à l’équipe paroissiale qui s’investissent chaque année dans une organisation de mieux en mieux réglée.

La direction de « La voix du Nord », bien consciente de l’importance de cet événement de plus en plus international, avait envoyé Emmanuelle Dupeu, l’une de ses journalistes vedettes, pour couvrir l’événement. On verra sur la photo l’importance de la foule qui a envahi une dizaine d’hectares de plage lors de l’homélie et de la bénédiction de la mer.

La procession commence (r)Père Hyacinthe  Destivelle (o.p.) official au Conseil pontifical pour l'unité des Chrétiens et Benoît Geneau de Lamarlière (r)La Vierge et les bannières (r)Les Dames de la Mer (r)Jean Yves Noël, capitaine-armateur (r)L'abbé Pierre Bizet, curé de la paroisse, bénit la vierge du reposoir chez Monique Courmont (r)Juste avant l'homélie (r)Emmanuelle  Dupeu, journaliste à la Voix du Nord (r)L'abbé Bizet lit son homélie (r)Les porte-bannière (r)Le départ du bateau de Jean-Jacques Baillet pour la bénédiction de la Mer (r)

11 août, 2015

Fête du 15 août 2015 à Audresselles: le programme

La fête de l’Assomption du 15 août, fête nationale de l’Ancien régime depuis la consécration de la France à la Vierge Marie par le roi Louis XIII le juste, d’heureuse mémoire, est restée la principale fête municipale d’Audresselles.

Un feu d’artifice, qui accompagne habituellement la fête nationale, est du reste prévu le 14 août à 22 heures, si toutefois le ciel le permet.

La messe commence à 15h.

Même s’il pleut, la procession fait suite à la messe et doit se rendre jusqu’à l’embouchure du fleuve Manchue pour la bénédiction de la Mer et des marins. Elle comporte, en plus du prêtre officiant -le curé en personne- et du maire, les servants d’autel, les porteurs de la statue de la Vierge,  les porte-bannières, les dames de la mer avec leur coiffe kichenote ou soleil,  les matelots, les capitaines de pêche dont le célèbre Jean-Jacques Baillet qui emmène le curé et le maire en mer sur son navire pour bénir les flots et y jeter une gerbe de blé, fruit du travail des hommes.

Ensuite suit un cortège de bateaux décorés et recouverts d’étendards, posés sur des chariots tirés par des tracteurs.

Les porte-bannière volontaires qui ne se seraient pas encore présentés sont priés d’arriver à l’église vingt-cinq minutes avant la cérémonie (à 14h35) pour se faire connaître. S’ils le souhaitent, ils peuvent passer le jeudi 13 ou le vendredi 14 août à la mairie (entre 10h et 11h)pour se faire prêter une vareuse et une casquette de marin.

affiche 15 août 2015.

Autres événements collatéraux.

La bourse aux minéraux de toutes provenances et à un prix très intéressant, est  prévue ce même 15 août à la salle municipale dite « la briqueterie », juste à côté de l’estuaire de la Manchue à l’entrée sud d’Audresselles, où peut se rendre le public après la bénédiction de la mer.

Il y a aussi la possibilité de se restaurer et de boire un verre à la friterie-buvette d’Aurore, adossée à la briqueterie.

Le 16 août: brocante vide-grenier rue Edouard Quenu et place du détroit organisée par le « club des jeunes Audressellois ». Inscription pour obtenir un espace: 129 rue Gustave Danquin, le lundi et le jeudi de 14h à 16h.

29 mai, 2015

Les photos de la fête du crabe (second jour)

Sur les photos: de haut en bas et de gauche à droite:

La dame de la mer, Dominique Baillet;

Les dames de la mer de l’étal de Paule,

Le président Francis Bouclet, Marc Sarpaux, Paul Malahude, Roger Tourret,

Florian Famchon et Marie-Christine Bourgeois,

La lyre marquisienne,

Les Bretons de Dunkerque.

D’autres photos suivront.

Dame de la mer Dominique Baillet (2) Dames de la Mer (2)Francis Bouclet, Paul Malahude, Francis Sarpaux, Roger Tourret (2) Florian Famchon et Marie-Christine Bourgeois (2)la lyre marquisienne (2) Les Bretons de Dunkerque (2)

25 mai, 2015

24 mai: fête du crabe à Audresselles, second jour

Le second jour de la fête du crabe a attiré une affluence encore plus grande que le premier. L’orchestre de la lyre marquisienne est revenu cette année encore et des professionnels du spectacle, en tenue de pêcheur telle que les touristes les conçoivent dans l’imaginaire collectif, ont chanté puis fait chanter à la foule des participants les airs connus de tous et interprétés autrefois par le regretté Raoul de Godewaersvelde:  « Quand la mer monte, j’ai honte, j’ai honte. Quand elle descend, je l’aattends… »

Les dames de la Mer

La dame de la mer Emilie, aidée de son amie Julie, venue d’Audembert prêter bénévolement son aide pour l’occasion, Paola et sa fille Zoé, Dominique et sa bru Elodie, se sont activées toute la journée pour vendre la pêche de leurs fils ou de leur mari. Et l’après-midi, Emilie a commencé la découpe du fameux requin dont les tranches ont été rapidement vendues à tous ceux qui attendaient ce moment, surtout que le prix défiait toute concurrence. Aujourd’hui, lundi, jour du marché, leurs étals seront exceptionnellement ouverts encore sur la place du détroit, avec un nouvel arrivage.

Bien qu’un peu éloigné de la place où se déroulaient les festivités, la camionnette de Jean-Jacques Baillet a connu une grande affluence et son stock de homards et de crabes, bien qu’abondant, s’est vite vendu.

Les élus

Cette année encore, les élus de la terre des deux caps se sont déplacés pour honorer de leur présence la fête organisée par Roger Tourret et son équipe municipale toute entière et notamment M.  Francis Bouclet, maire de Saint-Inglevert et président de la communauté de commune de la terre des deux caps, le maire d’Audinghen, Marc Sarpaux, l’ancien maire d’Ambleteuse Paul Malahude, M. Guillaume Leménager, conseiller municipal de Sainte-Croix- sur- mer (Normandie),  M. Jean Jayat, ancien maire d’Ambleteuse, président des Anciens combattants d’Audresselles et d’Ambleteuse, M. Florian Famchon, le plus jeune conseiller  de la majorité municipale d’Ambleteuse et représentant du Front National local.

Sont aussi venus M. Antoine Golliot, (FN), chef d’entreprise et chef de l’opposition municipale à Boulogne-sur-Mer, et madame Marie-Christine Bourgeois, qui a obtenu le plus grand nombre de voix sur son nom à Audresselles (41%) lorsqu’elle s’est présentée en mars aux élections départementale sous l’étiquette FN.

Aux prochaines élections, il est plus que probable que ces deux derniers feront partie de la majorité du conseil régional grâce au nouveau découpage mis en place par François Hollande. Au moins, eux connaîtront parfaitement Audresselles, ses élus et ses habitants.

En revanche, aucun élu appartenant officiellement aux autres partis n’a fait, cette année,  le déplacement jusqu’à Audresselles à cette occasion.

photos suivront

 

 

 

 

23 mai, 2015

Fête du crabe 2015 : première journée

Classé dans : artisan pêcheur,conseil municipal,espace public,fêtes — dompaul @ 23:13

B2 Dominique et ses crustacés B2 Emilie et ses crustacés B2 Emilie et ses poissons B2 le requin fête du crabe 2015 B2 Les dents du requin B2  Le flobart

 

Aujourd’hui sur la place du détroit, samedi  23 mai, les étals de pêcheurs de la fête du crabe étaient prêts dès 9h (7 h heure solaire) et les rougets barbets ont tous été vendu dès qu’ils ont fait leur apparition. Une seconde marée est arrivée dans la journée avec des homards de plus de trois kilos et surtout un requin griset de quelque deux mètres.

Emilie prévoit de le découper en tranches demain et il ne faut pas arriver trop tard si l’on souhaite en acheter. La chair du requin ressemble à celle de l’espadon ou à celle du thon mais en moins sec et l’on peut prévoir que les restaurateurs, en particulier de Belgique,  vont se précipiter pour en acheter.

Demain dimanche sera aussi le jour des attractions et de l’inauguration officielle à 11 h, après la messe de 9h30, avec la présence des personnalités.

20 mai, 2015

Réforme du collège: Najat Falouw Belkasem ( نجاة فالو بلقاسم ) achève la réforme de Charles di Gool (شارل ديغول)

En 1958, l’enseignement secondaire ne concernait qu’un quart de la population après quatorze ans.

Comme la moitié de ce quart seulement étudiait  le latin et seulement le tiers de la moitié le grec classique: 12, 5 % étudiait le latin et environ 4% le grec classique tandis que 2% suivaient la filière math+ langues anciennes. C’est parmi eux qu’on trouve ceux qui ont dirigé  l’Etat et les grandes entreprises dans la seconde moitié du XXe siècle.

Sous le règne de De Gaulle qui  voulait privatiser l’enseignement, les grèves d’enseignants se sont développées dans les établissements publics pour les raisons les plus diverses avec l’accord tacite du gouvernement UNR (l’UMP de l’époque) et même son soutien, puisque c’est à cette époque qu’on a inventé pour les enseignants le concept de jours de grève payés automatiquement.

Les examens organisés par l’Etat ont  progressivement perdu leur valeur: le certificat d’études primaires a disparu, le Brevet des collèges n’a plus eu aucune utilité puisqu’il ne permettait plus d’accéder aux emplois de catégorie B de la fonction publique et le baccalauréat l’a remplacé. Il n’atteint même plus aujourd’hui le niveau du certificat d’études puisque beaucoup de ses titulaires ne connaissent plus l’orthographe ni des méthodes de calcul simple.

D’où la fuite vers l’enseignement privé ou vers quelques établissements publics réservés aux privilégiés: lycées internationaux, lycées militaires, lycées pour les descendants de décorés etc.

En Roumanie, du temps de la dictature du regretté Conducator Nicolae Ceausescu, ami de sa majesté l’ancien roi de Manuel Carlos Valls,  il n’ y avait pas de lycées privés mais des lycées réservés aux enfants de la Nomenklatura. Sans finasser en essayant de faire prendre des vessies pour des lanternes aux électeurs qui n’existaient pas, le Conducator avait supprimé l’apprentissage du latin pour lui substituer celui du français. Il avait fait savoir aux professeurs de lettres classiques qu’ils enseigneraient le français, puisque le latin et le français, c’est la même langue.

Dans ces conditions, les anciens bourgeois, et notamment les magyarophones (qui parlent hongrois) qui avaient appris le latin avant la mise en place du pouvoir des communistes staliniens incultes (1), ont organisé plus ou moins clandestinement l’enseignement du latin pour leurs enfants ou petits-enfants et pour ceux de leurs amis.

La réforme du collège de   نجاة  بلقاسم  (Najat Belkacem) parachève celle qui a été commencée par les ministres de De Gaulle, notamment par ce farceur d’Edgar Faure. Elle entérine réglementairement la disparition de l’enseignement des langues mères du français et la baisse du niveau des sciences exactes.

Heureusement, Audresselles reste relativement préservé quant à l’enseignement du français et des mathématiques pour les parents qui le désirent.
En effet, à Audresselles, il est possible d’apprendre gratuitement des règles de grammaire que beaucoup d’illettrés ne parviennent pas à assimiler: l’emploi du participe passé et celui de la troisième personne du pluriel des verbes.
Il leur suffit d’aller écouter Jean-Jacques Baillet, le dernier artisan pêcheur de la côte, quand il fait beau et vend ses crustacés. Il parle le picard, dialecte plus proche du latin que le français officiel, et dans lequel sont différenciées la prononciation de l’infinitif de la première conjugaison et celle du participe passé, comme en latin.
Idem pour la prononciation du t de la troisième personne du pluriel. Ibidem pour la prononciation des noms: pichon: piscis; bouc: bocca, mousc: mosca etc.
Ce sera déjà, pour ceux qui le désirent, une première initiation au latin et un moyen d’apprendre aussi le français.

Pour les mathématiques et l’allemand, il y a déjà deux professeurs habitant Audresselles, qui donnent des leçons particulières à un prix très raisonnable.

Et de plus, grâce à l’arrivée d’élèves nouveaux venus, d’une nouvelle directrice et d’une remarquable animatrice de TAP, le niveau de l’école primaire s’est considérablement amélioré.

1. Quand les troupes soviétiques ont envahi la Roumanie en 1944, il n’existait que trois staliniens roumains: Anna Pauker,née Hannah Rabinsohn, Gheorghe Gheorghiu-Dej et Petru Groza. Lors de la prise de pouvoir par les communistes, les organes de sécurité ont été recrutés parmi les prisonniers de droit commun.

Fête du crabe 2015 à Audresselles: samedi et dimanche

Classé dans : artisan pêcheur,conseil municipal,fêtes,politique,religion — dompaul @ 10:57

6. étal de Francine BailletZoé et Paola devant l'étal28.La belle Elodie BailletLe stand du Surcouf 2Une matelote fière de son fils4 Béatrice et son personnel devant la Marie Galantetimgp8957.jpg

La fête du crabe a lieu samedi 23 mai et dimanche 24 mai,  jour de la Pentecôte à Audresselles.

Cette année, il y aura davantage d’étals de pêcheurs. Pour complaire à Roger Tourret, leur maire préféré, les plus aimables des dames et demoiselles de la mer d’Audresselles et d’Ambleteuse  fermeront même leur poissonnerie de la rue Carnot ou du port de Boulogne et viendront vendre leurs poissons et crustacés pêchés du jour devant Audresselles .

En plus de  Jean-Jacques Baillet, qui reste rue Edouard Quenu, à proximité de la fête, il y aura ainsi au moins trois grands étals de pêcheurs qui seront approvisionnés le dimanche et le lundi.

Le samedi, les étals de poisson et de crustacés seront présents et l’ouverture officielle de la fête aura lieu le dimanche à 11h après la messe de 9h30. C’est à ce moment-là que viendront toutes les personnalités, notamment les élus ou les candidats aux élections qui ont obtenu le plus grand nombre de voix auprès des Audressellois. Mais certains viendront aussi l’après-midi.

Sur le podium, des spectacles, de la musique et des animations organisées par des adjoints au maire  et Dorothée, secrétaire de la mairie (il n’ y a pas de directeur des services à Audresselles).

Les dix restaurants d’Audresselles sont prêts à recevoir la foule des visiteurs. A noter qu’exceptionnellement, il n’ y aura pas de réservations par téléphone au restaurant de Coralie, « le retour des flobarts », juste devant la place où a lieu la fête. Pour faire face à l’affluence, le restaurant ouvre à 11h30.

Pour l’instant, nous n’avons pas d’information sur les autres restaurants (heures d’ouverture et de fermeture): les lecteurs peuvent nous les communiquer dans les commentaires.

14 mai, 2015

Dates importantes à Audresselles: jeudi de l’Ascension et Dimanche de la Pentecôle

Classé dans : artisan pêcheur,conseil municipal,fêtes,religion — dompaul @ 0:09

Demain, jeudi de l’Ascension: grand messe à l’église Saint-Jean-Baptiste d’Audresselles à 9h30.

Lors de l’Ascension, le Christ Jésus a été vu par de nombreux témoins s’élevant au ciel après être ressuscité le lendemain de la Pâque juive et être apparu plusieurs fois à ses disciples au cours de la période intermédiaire.

Le dimanche de la Pentecôte qui suit l’ Ascension et se situe cinquante jours après Pâques, commémore la venue du Paraclet (l’Esprit Saint) comme des langues de feu parmi les disciples, leur donnant la connaissance des langues des pays où ils vont partir en mission pour annoncer l’Evangile.

A Audresselles, le dimanche de la Pentecôte, 24 mai, aura lieu comme chaque année la fête du Crabe sur la place du détroit. Un équipage de pêche dont le point de vente est habituellement Boulogne, a déjà annoncé sa venue avec des crustacés et du poisson pour ce jour.

11 mai, 2015

Jean-Jacques Baillet pêche un homard géant

Classé dans : artisan pêcheur,conseil municipal,espace public — dompaul @ 11:17

Jean Jacques Baillet et le homard géant 11 mai 2015Jean-Jacques Baillet et le homard géant (2)

Jean-Jacques Baillet, le dernier artisan-pêcheur d’Audresselles, a pris samedi dans ses casiers un homard géant de plus de quatre kilos et de quarante-trois centimètres de long de la pointe du rostre au bout de la queue, et de quatre-vingts centimètres si on le mesure depuis le bout des antennes, avec deux pinces de quarante centimètres de long chacune.

Comme la camionnette-boutique de Jean-Jacques Baillet se trouve au milieu de la rue Edouard Quenu, où passe la foule des plaisanciers, il a rapidement trouvé aussi un acheteur pour ce monstre après avoir vendu tout son stock de homards moins gros à un prix situé entre dix-huit et vingt euro selon les fluctuations du cours de la criée du matin à Boulogne-sur-Mer.

Evidemment, il a vendu le gros homard encore moins cher, à un prix au kilo défiant toute concurrence, puisqu’il faut trouver une famille nombreuse pour le consommer.

On a pu voir ce mois-ci dans « l’écho du Pas-de-Calais », un mensuel particulièrement intéressant, une page consacrée au portrait de Jean-Jacques Baillet qui attire autour de lui toutes les personnalités qui viennent dans la région, quelle que soit leur orientation. On a pu voir dans ce blog ou dans celui qui l’a précédé « Audresselles.cod », au côté de Jean-Jacques Baillet, Jack Lang -en son temps-, et ses admiratrices dont notre députée Brigitte Bourguignon, ou encore Marie-Christine Bourgeois, candidate aux dernières élections départementales, et bien d’autres encore.

Car tout le monde veut connaître cette célébrité qui parle le picard académique et sait raconter des histoires à son public.

Sans compter tous les fidèles qui viennent chaque jour de beau temps  lui tenir compagnie: ses tantes Micheline et Josette,  l’amiral de la Flotte impériale, Alain, Jacques, Evelyne et Jean-Claude, Anne Marie et Patrick , Francis, Jean-Pierre, Jeannot,  et les multiples visiteurs occasionnels dont le maire Roger Tourret.

Quelques restaurateurs d’Audresselles se fournissent chez lui en poissons,  homards et crabes vivants tout juste pêchés du jour devant Audresselles. Jean-Jacques  peut indiquer dans quels restaurants il faut aller pour goûter le fruit de sa pêche.

Voir le film sur YouTube:

    

    jj baillet 0001

 

123

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas