23 décembre, 2018

Les magnifiques colis de Noël à Ambleteuse et à Audresselles

Classé dans : colis de Noël,conseil municipal,fêtes — dompaul @ 23:59

Ambleteuse le colis de Noël 2018 2e sac.3gp

Chaque année, les électeurs sexagénaires d’Audresselles s’extasient sur les magnifiques colis de Noël que, pour la première fois, ils reçoivent chacun du maire et de sa municipalité. Les années suivantes, ils continuent à s’émerveiller et certains résidents secondaires n’hésitent pas à faire six cents kilomètres aller-retour pour venir les chercher. Cette année, le vendredi 21 décembre 2018 de 10h à midi,  Paul Ellart, maire-adjoint, Jean Leone, conseiller municipal, et son épouse, Michel Nicolas, conseiller municipal, ont offert les deux colis comportant une bouteille de champagne, une bouteille de Bordeaux 2016, une bouteille de Monbazillac, du foie gras, deux cailles, des marrons, du saumon,  un pudding, une bûche pâtissière, une brioche, des friandises diverses et autres nourritures temporelles.

Quelques Audressellois aisés et imposables, qui n’ont pas besoin du colis, mais qui viennent tout de même le chercher, estiment qu’un colis suffirait pour chaque couple. Ils n’envisagent pas les difficultés qui en résulteraient pour leur attribution puisqu’aujourd’hui, une partie des couples se font et se défont, sont déclarés ou ne le sont pas. Et dans le cas d’un couple comme celui de Macron, où l’un ou plutôt l’une a dépassé soixante ans depuis longtemps et où l’autre est encore à vingt-cinq ans de la retraite, que fait-on ? Et s’il s’agit d’un ménage à trois, quel est la part du surnuméraire ?

A Ambleteuse, les colis ont été distribués le même jour entre 14h et 16h par le maire en personne, le docteur Arnaud Lelièvre du Broeuille, ses deux premiers adjoints Christophe Pâque et Irène Rousseau, Anne-Marie Duclay, conseillère chargée du centre communal d’Action sociale (CCAS), Béatrice Bouly, conseillère, ainsi que Christelle Deliau, secrétaire, et sa mère venue aussi aider à la distribution.

Il y  a eu trois colis par personnes car, aux deux colis correspondant à peu près à ceux d’Audresselles, a été ajouté un panier de fruits exotiques remplis de vitamines C et une orchidée. A Ambleteuse, à la différence d’Audresselles, ce n’est qu’à partir de soixante cinq ans que l’électeur reçoit ces colis. Et, malgré la magnificence de ces colis, une vingtaine de bénéficiaires ambleteusois ne sont pas venus les chercher cette année. La conseillère municipale d’Ambleteuse chargée du CCAS se charge d’acheminer ces colis aux familles nécessiteuse où personne n’a l’âge requis pour en bénéficier.

Il est donc préférable de voter dans une commune au nord de la Slack  qu’au sud de ce fleuve côtier qui sert de frontière entre les bénéficiaires des beaux colis et ceux qui reçoivent une simple boîte de chocolats industriels.

Photos suivront

25 décembre, 2017

Audresselles: le colis de Noël 2017

Classé dans : économie,colis de Noël,conseil municipal,international — dompaul @ 12:32

Contrairement au reste de la population mondiale, les électeurs audressellois sont impatients d’atteindre soixante ans.
En effet, chaque année, dès que les électeurs atteignent cet âge, la municipalité de Roger Tourret leur offre un colis de Noël exceptionnellement bien fourni en produits de qualité, du terroir pour la plupart, qui n’ont rien à voir avec les boîtes de chocolats de faible qualité distribuées aux « Vieux nécessiteux » dans nombres d’ agglomérations (à Paris, ceux qui payent des impôts n’ont pas droit au « cadeau » de Noël).

En effet une loi naturelle veut que la qualité du colis de Noël soit inversement proportionnelle au montant des impôts locaux: moins la commune fait payer d’impôts, plus le colis est beau. Tout dépend de la capacité de l’exécutif municipal à gérer sa commune.

A Audresselles, chaque électeur de plus de soixante ans reçoit un courrier dans sa boîte à lettres l’invitant à passer à la mairie à une date fixe (autour du 20 décembre) entre dix heures et midi pour retirer son colis. Rares sont ceux qui ne se déplacent pas ou ne donnent pas procuration.

Cette année, le colis de Noël était le suivant pour une personne. Pour un couple, il faut multiplier par deux:
-médaillon de foie gras de la ferme Cazier de Marquise;
-gésiers de canard (ferme Cazier);
-soupe de potimarron de « Landrethun »;
-champignons en bocal;
-saumon fumé irlandais;
-marrons sous vide;
-deux boudins blancs;
-un coquelet;
-bûche de Noël (pâtissier d’Ambleteuse);
-plum-pudding de l’Arche;
-pain d’épice artisanal;
-confiture de lait de la ferme Saint-Jean;
-nougats des Flandres;
-gâteaux secs artisanaux;
-une grande brioche (pâtissier d’Ambleteuse);
Boissons:
-Une bouteille de Champagne Paul Leredde;
-une bouteille de grenade Gosse;
-un Bordeaux de 2015;
-Bière d’hiver.

23 décembre, 2011

Le colis de Noël 2011 offert par Roger Tourret, encore mieux que l’année dernière

Classé dans : colis de Noël,conseil municipal,fêtes — dompaul @ 9:50

Le colis de Noël 2011 offert par Roger Tourret, encore mieux que l'année dernière dans colis de Noël pour-deux-personnes-300x225Les-colis-cadeaux-300x225 dans conseil municipalla-distribution-300x225 dans fêtes

Le colis de Noël 2011 offert par Roger Tourret, encore mieux que l’année dernière

 

Des privilèges pour les Audressellois

 

Avec l’accord unanime de son conseil municipal, et après le repas annuel de novembre dans un restaurant de qualité, Roger Tourret, le maire, a offert au quart de la population d’Audresselles, le colis-cadeau de décembre, qui surpasse encore celui de l’année précédente. Pour recevoir le cadeau, deux seules conditions s’imposent: avoir soixante ans et être inscrit sur les listes électorales. Les adjoints au maire se sont mobilisés pour assurer la distribution. La plupart des Belges d’Audresselles sont trop jeunes ou ne se sont pas encore inscrits sur ces listes alors qu’il leur est loisible de le faire conformément à l’article 8 bis du traité de Maastricht. Comme dans le chant de la Légion étrangère: « Tiens, voilà du boudin,…Pour les Belges, y en n’a plus ».

 

Voici, pour un couple, le contenu des paquets essentiellement confectionné par Stéphane:Routier, l’épicier du village.

 

Pour les Belges, y’en n’a plus

 

Six boudins blancs, quatre cailles prêtes à cuire, deux médaillons en verre de foie gras, deux plaques de tranches de saumon fumé de Norvège, deux grandes plaques de marrons frais sous vide, deux bocaux de champignons de panier forestier, deux bûches de Noël de pâtissier, deux grandes brioches, deux pudding confectionnés à l’Arche, deux paquets de biscuits artisanaux, deux paquets de pâtes de fruits, deux pots de confiture rhubarbe framboise confectionnée à la ferme de Bainghen, deux paquets de gauffrettes d’apéritif, deux bouteilles en verre de soupe bio de betterave, deux bouteilles de Champagne « Paul Lerrede », deux bouteilles de vin rouge des côteaux du mont Ventoux, deux bouteilles de limonade artisanale « La Gosse ».

 

Avec toutes ces victuailles, il est aisé pour un couple d’inviter leurs enfants et petits-enfants au repas de Noël sans bourse délier.

 

Du bren pour les Parisiens 

A Paris, depuis l’élection comme maire de Bertrand Delanoë,  le colis de Noël est réservé à ceux qui payent moins de 2000 euro d’impôts sur le revenu, et le cadeau se résume à une boîte de chocolats aux graisses végétales diverses avec un minimum de cacao, suffisant dans l’esprit des caciques au pouvoir dans la capitale, pour satisfaire cette tranche de l’électorat, qu’ils considèrent à tort comme captive.

 

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas