3 août, 2016

Jubilé de madame Suzanne Roussel Destivelle, la nouvelle centenaire d’Audresselles

Classé dans : conseil municipal,fêtes,religion — dompaul @ 15:53

Aa1. Suzanne Destivelle et ses petits enfants 2 août 2016

Le  2 août 2016, c’est en l’église Saint-Jean-Baptiste d’Audresselles, entourée des tous ses petits-enfants et de ses arrières-petits-enfants, des amis de la famille et des fidèles paroissiens que madame Suzanne Roussel-Destivelle, a assisté à la messe habituelle du mardi (1), devenue en l’occurrence celle de son jubilé, l’anniversaire de ses cent ans.

Cette messe a été dite par son petit-fils, le père Hyacinthe Destivelle, o.p., official à la section orientale du Conseil (2)  pour la promotion de l’Unité des Chrétiens.

Dans son homélie en corrélation avec l’évangile du jour (3) centrée sur le thème de la Foi, le père Destivelle a rappelé les paroles du pape Jean-Paul II reprenant celle du Seigneur: « N’ayez pas peur ! » . Le père Destivelle a insisté sur ce fait: « le contraire de la Foi, ce n’est pas le doute, mais la Peur ».

Puis il a évoqué la personnalité exceptionnelle de sa grand’mère et lu la bénédiction papale donnée personnellement et nominativement à celle-ci par S.S. le pape François.

Roger Tourret, le maire d’Audresselles, et son épouse Régine, ont ensuite accueilli, dans la mairie, la nouvelle centenaire, sa famille et les participants, dont l’ancien maire-adjoint Edouard Randoux, pour une petite cérémonie festive.

Sur la première photo, madame Roussel-Destivelle apparaît entourée à sa gauche par le père Hyacinthe et à sa droite par Catherine Destivelle, la célèbre grimpeuse alpiniste, ainsi que par ses quatre autres petites-filles et leurs enfants.

Sur la seconde photographie, madame Roussel-Destivelle s’entretient avec madame Tourret.

Notes
(1) Une messe est dite tous les mardis à Audresselles
(2) équivalent d’un ministère au Saint-Siège
(3) Saint Matthieu XIV, 22-36: Pierre descend de la barque et marche sur les eaux pour aller vers Jésus. mais,voyant la force du vent, il a peur et commence à s’enfoncer.

Aa2 Madame Tourret  s'entretenant avec madame Destivelle

31 juillet, 2016

Audresselles: fête culturelle du 2 au 4 septembre 2016

Cette année, du 2 au 4 septembre 2016, le renouveau de la fête culturelle européenne devrait attirer de nombreux artistes européens sur la plage d’Audresselles, capables de concevoir des gravures sur les rochers ou de vastes installations éphémères sur la plage en utilisant le matériel non polluants sur place: galets, bois flottés etc.

On peut encore découvrir, en cherchant bien sur la côte de fer, des glyphes qui ont été réalisés précédemment sur le grès de l’estran. On peut constater aussi l’ampleur des installations des années passées sur les cartes postales en vente chez Stéphane, l’épicerie Vival sur la place du détroit.

 

fichier pdf Fête culturelle 2016

4 juillet, 2016

La fête de la moto à Audresselles

Classé dans : art,conseil municipal,espace public,fêtes,international — dompaul @ 11:54

Bruno et Cyrilleles spectateurs

La fête de la moto 2016 a été particulièrement réussie et le beau temps était de la partie.

Neuf orchestres se sont succédé sur le podium  samedi et dimanche et notamment samedi l’orchestre Sea Side avec la chanteuse Chris et ses musiciens. On a pu aussi admirer les motos et Cyrille, l’organisateur,  peut être satisfait du succès.

Il s’agit d’une fête sponsorisée par plusieurs entreprises et les Audressellois ont pu bénéficier de l’événement sans que le contribuable soit mis à contribution.

Une bonne idée et une belle réalisation. Ce sera sans doute encore mieux l’année prochaine puisque le succès appelle le succès.

Chris et son orchestre

Chris chante(aIls regardent Chrisutres photos suivront)

29 juin, 2016

Grande fête internationale de la motocyclette à Audresselles

Classé dans : conseil municipal,espace public,fêtes,international — dompaul @ 10:24

La fête de la moto était à l’origine une idée de Paul Ellart, le premier adjoint au maire d’Audresselles, dans la droite ligne de la politique de Roger Tourret, de prêter des espaces de fêtes sur la commune, fêtes qui ne coûtent rien au contribuable.

Ce sont les « Opal coast brothers » (les frères de la Côte d’Opale) qui organisent cette manifestation pour la troisième fois à Audresselles avec pour finalité de collecter des fonds pour la recherche sur les maladies orphelines et la dialyse des enfants. La fête a lieu cette année les samedi 2 juillet et dimanche 3 juillet près de la briqueterie à l’entrée sud d’Audresselles.

Dès 2015, l’effet boule de neige a été immédiat. Cette année, un orchestre de variété de qualité va se produire pour l’animer. La venue de motards possesseurs de Harley Davidson et d’engins impressionnants d’autres marques permet aux profanes d’admirer ces belles mécaniques remarquablement entretenues.

7 juin, 2016

Wimereux: les vraies priorités du docteur Ruelle avant les élections de 2020

Classé dans : conseil municipal,fêtes,politique,religion,socialistes — dompaul @ 11:18

Calcul mathématique

Le trou financier causé par le  passage du socialiste Dominique Dupilet à la mairie de  Wimereux continue d’ affecter les comptes de la commune vingt ans après son départ. En effet, on peut calculer mathématiquement ce qu’entraîne le passage ou le maintien des Socialistes dans une municipalité à partir des paramètres suivant. Sachant que:

- Sauf exception, les contribuables qui fournissent le gros des impôts ne votent pas socialiste.

-les  cas sociaux appelés « sans-dent » par François Hollande par allusion aux ascaris et aux sangsues, vers parasites, ne payent  ni impôt sur le revenu ni impôts locaux mais sont les premiers demandeurs  d’avantages et de distractions. Ils étaient jusqu’à maintenant censés voter à gauche (le FN est en train de les aspirer).

-face à une masse financière qu’on leur donne à gérer, beaucoup d’élus  ont envie de la faire croître pour la dépenser afin de « répartir les richesses », en donnant des fonds aux organismes parasites remplis de leurs militants, en subventionnant des spectacles où personne n’irait s’il fallait payer, en construisant des logements sociaux pour les remplir d’allocataires sans-emploi et surtout en réalisant des projets  pharaoniques perpétuant leur mémoire à l’instar du regretté François Mitterand.

A Wimereux, la création des « jardins de la baie Saint-Jean » et la construction immodérée de HLM ont fait grimper en flèche les impôts locaux, empêchant de réaliser l’essentiel qui affecte la vie quotidienne des habitants: l’entretien de la voirie, la restauration des bâtiments publics et des places susceptibles d’attirer des commerces.

Un choix difficile

Le maire actuel (DVD), le docteur Ruelle, s’est donc trouvé face à un dilemme lorsqu’il a pris les rênes de la ville en 2001: ou bien faire tous les travaux nécessaires dès son premier mandat et étouffer le contribuable sous les impôts locaux, ou bien finir de rembourser la dette abyssale de la commune et avancer lentement dans les travaux.

Pour son premier mandat, il a choisi la seconde solution et s’est fait réélire. Lors du mandat actuel, il a décidé de supprimer encore des dépenses inutiles comme l’office du tourisme qui n’a plus d’utilité à l’heure d’internet et les fêtes éphémères payées par la commune. Il peut en effet s’inspirer de ce que fait Roger Tourret , le maire d’ Audresselles qui fait financer les fêtes par des tiers privés.

D’où le différend public du maire avec son adjoint aux fêtes car le rôle assigné à ce dernier n’était pas de promouvoir les fêtes avec l’argent public mais au contraire de réduire le financement municipal, si possible à zéro.

En fait, à Wimereux, personne ne semble avoir trouvé la solution pour maintenir des fêtes sans qu’elles coûtent un sou à la commune. Il suffisait pourtant de copier-coller Roger Tourret.

C’est simple mais il fallait y penser.

La voirie et l’église

Aujourd’hui que les comptes communaux commencent à s’améliorer, les électeurs du docteur Ruelle et de son équipe attendent de lui qu’il restaure complètement la voirie et qu’il fasse réparer le toit de l’église où les Wimereusiens, même non-pratiquants ou francs-maçons,  en ont assez de se faire doucher quand ils vont à un mariage, à un enterrement ou pour écouter un concert.

Le curé de la paroisse, le célèbre Jean-Pierre Boutoille, coordinateurs des associations d’aide aux migrants et conseiller écouté des hautes autorités de l’état, ayant d’autres chats à fouetter que de se préoccuper du confort des Wimereusiens, une association s’est créée afin de collecter des fonds pour la restauration du toit de l’église mais le propriétaire en titre reste la municipalité et c’est à elle de payer car l’association peine à collecter même 10% du prix du devis.

Informations complémentaires fournies par les lecteurs

En supprimant l’office du tourisme implanté à Wimereux, le docteur Ruelle n’ a pas réussi néanmoins à réduire les taxes et impôts qui servent à payer les employés de cette structure parasite puisqu’elle a été seulement délocalisée au niveau de la communauté de communes, donc les hôtels et les gîtes d’hébergement privés vont continuer à payer la taxe de séjour ou plutôt continuer à se faire racketter. Pour mémoire, rappelons que les Audressellois payent pour l’office du tourisme de Wissant. Pourquoi pas pour celui de Ouagadougou, pendant qu’on y est ?

5 juin, 2016

Que trouve-t-on à la brocante d’Ambleteuse ?

Classé dans : conseil municipal,espace public,fêtes — dompaul @ 19:29

La saison des brocantes, commencée à Audresselles, s’est poursuivie à Ambleteuse le dimanche 5 juin comme chaque année, occupant la rue du Maréchal Foch qui descend à la mer, la rue Louis Meigné et la rue Maginot, l’inventeur de la ligne (1)
Chacun peut ainsi venir s’installer dans ces rues pour y vendre les affaires dont il n’a plus besoin, ses collections ou les légumes de son jardin.
Cette année, un nouveau venu est apparu. Il s’agit d’un nouvel habitant d’Ambleteuse, venu du département du Nord, qui vend sa collection d’outils de menuiserie anciens, très bien entretenus et dont certains sont en cuivre ou en laiton. Il va venir à Audresselles lors de la prochaine brocante.
On a retrouvé aussi Didier, qui accompagne son épouse qui tient habituellement un stand de vêtements le lundi au marché d’ Audresselles.
Notons aussi la présence d’un grand étal de fruits et primeurs à des prix défiant toute concurrence: les fraises de pays à 3 € le kilo, les haricots verts sans fil à 1,70 € le kilo.
Comme son équipe de vendeurs ne vient qu’une ou deux fois par an à Ambleteuse, sa concurrence reste supportable pour les commerçants locaux qui, eux, payent toutes les taxes plein pot.

Précisions

(1) Ligne interrompue pour permettre à nos actuels amis allemands de la contourner en 1940 afin de venir poser les canalisations d’alimentation en eau courante à Audresselles et à Ambleteuse, qui en étaient restés aux puits creusés par nos amis anglais en 1540.
(photo suivra)

16 mai, 2016

Audresselles: fête du crabe du 15 mai 2016

Classé dans : artisan pêcheur,conseil municipal,fêtes,politique — dompaul @ 17:58

fête du crabe 2016 Patrick & Florence Boucher, Graziella Lefiliâtre,  une amie et son fils  (r)

La fête du crabe perdure malgré les règlements absurdes inventés chaque jour par des fonctionnaires anonymes de l’Union européenne, auxquelles sont soumis les artisans pêcheurs. Cette année, elle a même duré deux jours.

Les marins audressellois et ambleteusois étaient représentés par Dominique Baillet, Emilie et Jean-Yves Noêl, par  Paule Ternisien et sa fille Zoé Denis. C’est Patrick Boucher, adjoint au maire, et son épouse, ainsi que Graziella Lefiliâtre qui tenaient la buvette municipale. On notera les stands de Christine Harduin, de l’artiste peintre Maurice Martin et de son épouse, de Michel Delpierre, réalisateur de maquettes de flobart. Sylvie Santhune était aussi présente pour aider son ami, le sympathique artisan de fumaison qui traite son poisson à Calais et vient le vendre habituellement au marché du lundi à Audresselles.

L’orchestre de la lyre marquisienne, qui comprend cinq audressellois, a animé la fête le dimanche de la Pentecôte.

Cette fête a été aussi l’occasion pour les Audressellois et les nombreux visiteurs de rencontrer les élus et responsables politiques locaux qui n’ont pas cru perdre leur temps en venant honorer cette fête de leur présence. Sur les photos de groupe, on notera la présence de Roger Tourret, le maire d’Audresselles qui accueillait ses visiteurs, Francis Bouclet, président de la communauté de commune de la Terre des deux caps, Marc Sarpaux, maire d’Audinghen, Mélanie Bélart, conseiller municipal d’Ambleteuse, représentant le maire d’Ambleteuse, Frédéric Wacheux, inspecteur général et choisi pour représenter « Les Républicains » lors des futures élections législatives.

Brigitte Bourguignon, la gracieuse députée de la circonscription, n’a pas manqué de venir aussi puisque, bien que la quasi-totalité des habitants d’Audresselles ne votent pas pour son parti (socialiste), ils ne manquent jamais de lui faire bon accueil.
fête du crabe 15 mai 2016 Emilie et Jean-Yves Noël (r)fête du crabe 2016 Dominique Baillet, Frédéric Wacheux, Arthur Boitel, Mélanie Bélart (r)fête du crabe 2016 La lyre marquisienne, au milieu Ghislaine Caron (r)fête du crabe 2016 Paule Ternisien et sa fille Zoé Denis avec Théo (le berceau du pêcheur) (r)fête du crabe 2016 Roger Tourret, Marc Sarpaux, Francis Bouclet, Mélanie Belart, Frédéric Wacheux (r)Maurice Martin et Brigitte Bourguignon fête du crabe 15 mai 2016  (r)

9 avril, 2016

Loi El Khomri: le dimanche cesse définitivement d’être un jour férié

Classé dans : fêtes,politique,religion,socialistes — dompaul @ 18:46

La page 76 du projet de loi 3600 présentée le 24 mars 2016 sous l’égide de Manuel Valls au Parlement,  dite loi الخومري (El Khomri en français), du nom de la ministresse française du Travail, prévoit de ne laisser subsister que six jours fériés dans le nouveau calendrier républicain (art.L 3133-2).

Les fêtes religieuses seront supprimées: ne subsisteront donc comme jours fériés que les 1er janvier,  1er mai, 8 mai, 14 juillet, 11 novembre et le jour de Noël (sans que soit précisée la date exacte: 25 décembre -Noël catholique- , 7 janvier -Noël de certaines églises orthodoxes ou autre). Sont évidemment supprimés le 15 août et ses processions, ainsi que le lundi de Pâques. Les cinquante deux dimanches de l’année cessent définitivement d’être des jours chômés.

Rafarin avait déjà fait une timide avance dans ce sens avec la suppression du lundi de Pâques pour faire suer encore davantage le burnous des poires qui continuent à travailler alors qu’il est plus facile de vivre d’alloc. et d’être logé sans payer son loyer, par Vilogia et d’autres bailleurs sociaux qui ne peuvent pas vous expulser.

En fait, on supprime ainsi une grande partie des concessions faites depuis cent cinquante ans aux salariés en attendant de revenir à la semaine de quarante heures. L’idéal, selon les « nouveaux socialistes » comme Emmanuel Macron, serait d’aligner progressivement la condition des salariés français sur celle des salariés marocains, turcs, chinois ou indiens pour que la France redevienne concurrentielle. D’ailleurs, on ne voit pas pourquoi, à qualification égale, l’ employé français serait plus payé et aurait davantage de congés que celui du Bangladesh. Le gouvernement français s’est posé en effet cette question: en quoi est-ce juste ? Et il a répondu: il est juste que l’employé français ait progressivement les mêmes « acquis sociaux » que celui du Bangladesh, au nom de l’égalité.
Ensuite, il sera possible de s’attaquer au phénomène de la distribution des allocations pour les réduire, bien évidemment, et non pour les augmenter.

Ces bonnes idées sont bien évidemment combattues dans la rue par les extrémistes du non-changement qui, comme les requins auxquels sont collés des poissons pilotes, sont accompagnés comme d’habitude par des casseurs et depuis peu, par des équipes très mobiles qui détroussent et parfois troussent des manifestantes après les avoir isolées de leur groupe.

Notre députée Brigitte Bourguignon va-t-elle voter ce texte tel quel ou va-t-elle proposer des amendements ?

Nota: La totalité d’une version d’un avant-projet de la loi apparaît dans  le cinquième commentaire de cet article. Il y a eu en effet plusieurs versions, ce qui explique les variations dans la pagination.

14 mars, 2016

Les messes des Rameaux et de Pâques à Audresselles

Classé dans : espace public,fêtes,religion — dompaul @ 13:50

Dimanche prochain, 20 mars 2016, dimanche de la Passion et des Rameaux, la messe dominicale aura lieu à 9h30 à l’église Saint-Jean-Baptiste d’Audresselles, comme tous les ans. Il en sera de même le jour de Pâques, dimanche 27 mars, toujours à 9h30.

Depuis quelques mois, les messes de fin de semaine à Audresselles, ont en effet été décalées au samedi à 18h30 (seulement second et quatrième samedis du mois) mais pour ces deux fêtes chrétiennes les plus importantes de l’année que sont « les Rameaux » et « Pâques », la messe a été replacée le dimanche.

 

23 décembre, 2015

Audresselles: le cadeau de Noël 2015 et les impôts municipaux

Classé dans : économie,conseil municipal,fêtes,international — dompaul @ 13:51

Jean Leone et Patrick Boucher remettent les colis de Noël (r)Colis de Noël 2015
Le mardi 22 décembre 2015, c’était encore l’affluence à la mairie d’Audresselles où les plus de soixante ans sont venus chercher leur « colis de Noël », même ceux qui  » ne peuvent pas »  se déplacer pour venir voter car,  contrairement à d’autres communes du Boulonnais, la municipalité d’Audresselles ne pointe pas pour refuser le colis aux inscrits sur les listes électorales qui ne votent pas.

Puisque l’ être humain a  deux bras pour porter, le colis de Noël comporte deux grands sacs très lourds  pleins de victuailles, de vin  et de Champagne (du vrai, pas du mousseux).  Quand un des deux membre d’un couple vient seul et à pied pour chercher les quatre sacs, il doit faire deux allers et retours. C’est pourquoi, il est impossible de rajouter un troisième sac.
Du reste, il n’existe pas en France d’autre commune où existe un tel colis.

Dans les autres communes, le colis des vieux consiste, au mieux, en une boîte de chocolats de fabrication industrielle. C’est tout. Et seulement à partir de soixante-cinq ans.

C’est pourquoi, des « opposants » systématiques à Roger Tourret, même s’il viennent chercher leur colis sans vergogne, critiquent la munificence de ce colis ou considèrent qu’il ne devrait pas être attribué aux moins de soixante-cinq ans, en oubliant complètement que la commune d’Audresselles, non seulement n’est pas endettée mais excédentaire, et que les impôts communaux y sont parmi les plus faibles de France bien que la voirie soit entretenue et que les services publics y fonctionnent parfaitement.

Rappelons que la taxe foncière et la taxe d’habitation municipales ne sont pas proportionnelles aux impôts locaux communautaires, départementaux, régionaux mais varient exclusivement en fonction de la gestion de la municipalité et du nombre d’habitants démunis.

La part des impôts locaux de ceux qui sont dispensés de les acquitter est payée par ceux qui y sont assujettis.

Comparons:
taxe foncière d’Audresselles: 14,87 %
taxe foncière de Boulogne-sur-mer:33,69%
taxe foncière du Touquet: 29,6%
taxe foncière Saint-Quentin: 33,58 %

taxe foncière de Wimereux: 40, 78 %

 

En matière d’impôts régionaux, il serait étonnant que Xavier Bertrand fasse mieux que les Socialistes dans la mesure où la ville qu’il gère réclame un taux d’impôts locaux exorbitant.

Il ne faut donc pas s’imaginer que la situation privilégiée actuelle des Audressellois est un acquis car tout peut changer si un farceur prodigue et corrompu est un jour élu maire de la commune.

12345...9

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas