31 octobre, 2011

11 novembre 2011 à Audresselles et à Ambleteuse

Classé dans : conseil municipal,histoire — dompaul @ 12:31

Les membres de la section locale de l’Union Nationale des Combattants, présidée par J. Jayat, organisent les cérémonies du 93 e anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918 (fin de la première guerre mondiale) auxquelles tous les habitants d’Audresselles et d’Ambleteuse sont invités.

Le programme est le suivant:

Audresselles:

9h30 Rassemblement sur le parvis de l’église. Célébration dans l’église;

10h10 Défilé -Dépôt de gerbes au monument au Morts . Allocutions.

10h30: vin d’honneur à la mairie.

Ambleteuse

10h45: rassemblement à la mairie

11h00: messe à l’église

12h00 Défilé -dépôt de gerbes au monument aux Morts;

dépôt de gerbes au cimetière puis au monument aux morts portugais.

Allocutions à la salle des fêtes.

Vin d’honneur.

27 octobre, 2011

La répression du blasphème réhabilitée

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 11:43

La révolution du « printemps arabe » ou « du jasmin » a débuté en Tunisie à l’initiative des services spéciaux américains et vient de s’achever en Libye, à l’initiative de Nicolas Sarkozy, avec l’exécution sans jugement de Muammar Kadhafi, d’une balle en plein front après qu’il eut été longuement torturé par des bourreaux non-professionnels aux cris de « Allahou Akbar ». Dans les deux cas, le premier changement instauré  par les nouveau gouvernements démocratiques installés par l’OTAN est le retour de la charia, la loi islamique vieille de treize siècles, abrogée dans ces pays au moment de leur colonisation par les Français et les Italiens.

Le premier effet légal de ces changements de dictature vient d’être annoncé: une condamnation pour blasphème au Caire, le blasphème étant la négation publique d’une croyance officielle obligatoire fondée exclusivement sur des témoignages anciens. 

J’ai la liberté de croire à ce qu’il est obligatoire de croire

Pendant longtemps en Europe, les négationnistes de l’existence de la Sainte-Trinité étaient condamnés au bûcher. Grâce à l’arrivée massive des  Mahométans sur le territoire français, qui considèrent au contraire que c’est la croyance en la Sainte-Trinité qui est un blasphème, les contraires s’annulent et il sera pendant un certain temps difficile de réintroduire le délit de blasphème sur ce sujet controversé.

A partir de 1792, le blasphème n’a plus figuré dans la liste des crimes et délits recensés en droit français mais, grâce à la loi Gayssot-Fabius en 1990, le blasphème y figure de nouveau, dans le code pénal, et l’article 24 bis de la loi sur la liberté de la presse prévoit que ceux qui nient l’existence des chambres à gaz nazies  destinée à l’exécution des Juifs, réels ou supposés, seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Le blasphème par excellence

Je peux encore diffuser des écrits ou des vidéos niant l’existence de Dieu, déclarer publiquement que Moïse n’a jamais existé, que la Sainte-Vierge s’est laissé engrosser par un inconnu de passage à Nazareth, que Mahomet était un imposteur et que son fidèle Abou Bakr l’a empoisonné, aucune loi française ne me l’interdit. Mais refuser de croire en l’existence des chambres à gaz constitue le Blasphème par excellence, aussi grave que l’homicide.

La mort assurée

En Egypte donc, un Egyptien vient d’être condamné au Caire à trois ans de travaux forcés pour avoir insulté l’islam  sur Facebook.

Le  tribunal correctionnel du Caire a reconnu Ayman Youssef Mansour coupable d’avoir « intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique » .

Pour réprimer le blasphème tournant en ridicule la croyance des Sunnites de leur pays, les juges égyptiens ont adopté le même tarif de peines que leurs homologues français, car eux aussi représentent une démocratie appréciée de l’Occident, que le monde entier leur envie. 

Trois ans de travaux forcés, c’est presque la mort assurée mais aucune association subventionnée en France ne prendra le défense du blasphémateur.

12 octobre, 2011

Avec les Russes et les Chinois, c’est le Vatican qui soutient Bachar Al Assad

Classé dans : histoire,international,religion,Syrie — dompaul @ 22:17

Le docteur Bachar Al Hassad, après avoir obtenu son diplôme d’ophtalmologie en Angleterre où il a rencontré son épouse, a commencé à y exercer sa profession et à y mener une vie de père de famille tranquille, aux manières purement britanniques.

Malheureusement, à la mort de son frère, successeur prévu de leur père Hafez Al Hassad, les services secrets syriens sont venus faire comprendre au  docteur Bachar qu’il n’avait pas intérêt à refuser de rentrer en Syrie en vue d’assurer la succession de son père s’il voulait que lui-même et sa petite famille puissent rester en bonne santé.

Comment cette réalité pourrait-elle correspondre à l’image de dictateur féroce véhiculée par la propagande de Washington et des journalistes de Sarkozy ?

Les Américains n’en ont peut-être pas fini avec Bachar Al Assad

Lors de sa venue à Paris,  début septembre 2011, le patriarche des Maronites (catholiques) du Liban et de Syrie, Mgr Béchara Raï, a exprimé ses craintes au cas où le docteur Bachar Al Assad perdrait le pouvoir: « Qui va remplacer le régime de Bachar Al Assad ? Nous allons vers un régime plus dur. On va céder la place aux intégristes et aux Islamistes… On aurait dû donner plus de chances à M. Assad pour faire les réformes politiques commencées… En Syrie, la petite minorité alaouite gouverne une majorité sunnite. Elle sera exterminée » (1).

Le non-dit est le suivant: le gouvernement de Bachar Al Assad, comme celui de son père Hafez, protège les Alaouites mais aussi les autres minorités et en particulier les Chrétiens. Si le régime de Bachar el Assad s’effondre, les Chrétiens vont être massacrés comme ils le sont en Irak où ils étaient protégés par le régime laïc de Saddam Hussein, qui lui-même appartenait à la minorité sunnite du pays. On peut constater en ce moment ce que produit le « printemps arabe » en Egypte: le massacre des Coptes (Chrétiens)  par l’armée a commencé en prévision de l’arrivée au pouvoir des frères musulmans.

Moscou conserve son rôle de meilleur allié de la Syrie, rôle qui était le sien pendant la période soviétique, mais en plus, alors que Sarkozy rompt avec la tradition française et se désintéresse du sort des Chrétiens d’Orient, la Russie retrouve dans la protection de ces derniers un rôle accru par rapport à celui qui était le sien à l’époque des Tsars, maintenant que l’Orthodoxie y est redevenue la religion officielle.

Il est tout aussi naturel que la Chine s’intéresse à maintenir l’équilibre de la région et ne souhaite pas l’implantation de l’armée américaine en Syrie aussi.

Précipiter l’alliance du Saint-Siège avec la Sainte Russie

Dans ces conditions, Russie et Chine constituent les deux seules bouées de sauvetage des Chrétiens d’Orient et donc les seuls alliés  du Pape, pour protéger ses fidèles autrement que par la seule prière.

En cherchant depuis vingt ans à s’implanter dans tous les pays du Moyen-Orient ayant un rapport avec l’extraction ou le transport des hydrocarbures naturels, les militaires et les services américains, assistés de supplétifs français, britanniques, polonais et autres,  ont provoqué cette année le renversement de presque tous les chefs d’Etat en place dans les pays arabes, y compris Moubarak, leur allié indéfectible.

Mais surtout, ils recommencent ce qu’a fait Carter en 1978, qui a évincé le shah d’Iran parce qu’il voulait affirmer son autonomie par rapport au gouvernement des Etats-Unis. Et pour en arriver au fiasco qui va se reproduire en Afghanistan, en Libye et en Egypte: l’instauration du règne de la charia et une officialisation de l’antiaméricanisme.

Face à l’islamisation des pays d’Europe occidentale et à la situation des Chrétiens d’Orient, un rapprochement discret s’effectue actuellement entre des représentants du Saint-Siège et Moscou. Déjà, les autorités russes mettent en veilleuse leurs accusations de prosélytisme adressées au clergé catholique. L’ excommunication étant déjà  levée depuis longtemps de part et d’autre, des prélats préparent un rapprochement plus étroit entre le gouvernement et le patriarcat orthodoxe russe d’une part, et le Saint-Siège d’autre part. Ils fondent notamment leur action sur le texte de Jean (XVII,20-26) (2) mais aussi sur la seconde partie des secrets de Fatima (3). 

Quatre-vingt-dix cardinaux russes

Si les défenseurs de l’union les plus déterminés dans les deux parties, parviennent à la réaliser entre l’église orthodoxe russe et  l’église catholique romaine, il est déjà prévu que quatre-vingts dix cardinaux seront immédiatement nommés parmi les métropolites et les évêques orthodoxes russes (les cardinaux sont actuellement environ cent vingt pouvant participer à un conclave).  Ce qui devrait entraîner, à terme, l’élection d’un pape russe de rite byzantin.

Cette expérience va être suivie attentivement en Chine aussi, où le gouvernement souhaite l’intégration de l’église catholique clandestine dans l’église patriotique officielle.

Notes

 (1) cité du Figaro du mardi 20 septembre 2011 p.18

(2) Je prie pour que tous soient un. Père, qu’ils soient unis à nous, comme toi tu es uni à moi et moi à toi. Qu’ils soient un pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

(3) Para a impedir virei pedir a consagração da Rússia a meu Imaculado Coração e a Comunhão Reparadora nos Primeiros Sábados. Se atenderem a meus pedidos, a Rússia se converterá e terão paz, se não, espalhará seus erros pelo mundo, promovendo guerras e perseguições à Igreja, os bons serão martirizados, o Santo Padre terá muito que sofrer, várias nações serão aniquiladas, por fim o meu Imaculado Coração triunfará. O Santo Padre consagrar-me-á a Rússia, que se converterá, e será concedido ao mundo algum tempo de paz.

Suite des événements consécutifs à la parution de cet article:

 AFP citée par 20 mn FR du 14 novembre 2011 à 8h03 à propos des manifestations de masse pro-Assad en Syrie, contrant la décision des Etats dont la religion officielle est l’islam sunnite, d’exclure la Syrie de la ligue arabe:

«  la Russie continue d’honorer ses contrats de livraison d’armes à la Syrie, puisque aucune décision internationale ne l’en empêche, a indiqué dimanche un haut responsable russe du secteur cité par Interfax. Le président Assad a rendu hommage à la Russie, qui s’est placée «au côté du peuple syrien», lors d’un entretien avec le patriarche de l’église orthodoxe russe Cyrille, en visite à Damas. Selon l’ONU, la répression a fait plus de 3.500 morts en Syrie depuis le début de la révolte mi-mars. »

30 septembre, 2011

Le polyptyque de Marchiennes et le triptyque d’Audresselles

Le polyptyque de Marchiennes à Douai

La municipalité de Marchiennes, reflet de ses électeurs, descendants des « Gueux » qui pillèrent les oeuvres d’art de l’abbaye de cette ville en 1566, est désormais connue pour son soutien à la dynastie nord-coréenne des Kim, empereurs-dieux, dont le pouvoir est exclusivement fondé sur la terreur communiste.

Il est bien évident qu’aucun des conseillers de cette sinistre municipalité de Marchiennes, composée du même genre d’individus depuis trois quarts de siècle, n’était capable de mesurer l’intérêt du polyptyque renaissance de l’abbatiale de l’agglomération et de prendre l’initiative d’en récupérer les éléments, disséminés aux alentours après la révolution (1). C’est donc le premier conservateur du musée de la Chartreuse de Douai qui s’est attelé à cette tâche. Et aujourd’hui, c’est à Douai qu’est exposé le polyptyque de Marchiennes.

Plus ouverts sur la culture et l’actualité internationale que les descendants des Gueux de Marchiennes, la municipalité et les habitants d’Audresselles  apprécieraient peu la visite du représentant de Corée du Nord à l’Unesco, entré  en France sous couvert des Nations Unies, et donc subrepticement, puisque le gouvernement français n’a pas encore reconnu l’existence de cet Etat-prison (2). C’est en effet ce soi-disant ambassadeur que la municipalité de Marchiennes a accueilli à bras ouverts dans son hôtel de ville.

Le triptyque d’Audresselles à Audresselles

Mais là ne s’arrête pas la comparaison, puisque c’est précisément la municipalité d’Audresselles -l’actuelle – qui a voté et finalisé la restauration du premier tableau du triptyque  de l’église d’Audresselles en attendant la restauration du second.

Grâce à cette initiative des édiles d’Audresselles, destinée accessoirement à attirer aussi quelques autocars de touristes supplémentaires dans les hôtels et les restaurants, les Andressellois pourront aller contempler et étudier leurs tableaux sans avoir besoin d’aller voir le triptyque d’Audresselles, leur triptyque (3),  dans le musée d’une grande ville plus ou moins proche, comme les Marchiens, que leur municipalité s’efforce de maintenir au niveau culturel des Coréens du Nord, soumis à la propagande sonore du « Cher Dirigeant »  Kim Jong Il,  diffusée en permanence par hauts-parleurs (4).

(1) Il s’agit du polyptique de Jan Van Scorel (1495 – 1562), voir

Polyptyque de Saint Jacques et Saint Etienne 

www2.ac-lille.fr/patrimoine…/le_polyptyque_de_saint_jacques.htmEn cache 

Musenor – Le polyptyque de Marchiennes : histoire d’une  

www.musenor.com/…/Le-polyptyque-de-Marchiennes-histoire-d-une

(2) Alain Juppé, fidèle entre les fidèles des présidents de la république successifs et actuel ministre des Affaires étrangères, vient toutefois d’annoncer l’ouverture d’un « bureau français de coopération » en Corée du Nord, dirigé par Olivier Vaysset.

(3) le triptyque de l’église d’Audresselles est visible le matin tous les jours de 10h à midi.

(4) voir aussi Marchiennes (59) ou la Corée du Nord à deux pas de chez vous

Quelques  restaurants et hôtels d’Audresselles de qualité:

-restaurants:

  »le p’tit bonheur », rue Edouard Quénu,

« La Marie Galante », rue Edouard Quénu,

 » Le retour des flobarts », place du détroit,

-hôtel-restaurant: » hôtel de la Plage », rue Danquin, entrée sud d’Audresselles 

-gîte de France « les Arums », rue Robin

Pour voter aux primaires socialistes: Marquise 1 -Mairie  4 place Louis Le Sénéchal 62250 Marquise. Le bureau sera ouvert le 9 et le 16 octobre 2011 de 9h à 19 h.

31 août, 2011

Le second tableau à restaurer dans le choeur de l’église (suite)

Les Audressellois qui utilisent l’église d’Audresselles pour les baptêmes, les enterrements et surtout les mariages, se trouvent désormais devant un tryptique dont l’un des trois tableaux, magnifiquement restauré, offre un contraste frappant avec le tableau central, la décollation du Baptiste, si distendu que les reflets dans tous les sens empêchent de voir exactement ce qu’ils représente.

Ce serait véritablement une honte que cette oeuvre remarquable restât dans cet état.

C’est en effet le seul tableau des trois qui soit signé (par des initiales: AG). Le conseil municipal d’Audresselles, qui a déjà compris l’intérêt du premier tableau restauré, va certainement s’intéresser aussi au second. Mais maintenant d’autres s’y intéressent aussi et un commissaire-priseur spécialisé va venir faire une expertise approfondie. 

Il convient que les Audressellois manifestent prioritairement leur attachement à ce tableau et déjà, sept familles d’Audresselles ont remis des chèques à l’association des équipes d’animation paroissiale pour sa restauration.

 

26 août, 2011

25 août-16 septembre 2011:Enquête publique sur le parc marin

Maître Jérôme Bignon, avocat parisien 

L’actuel Jérôme Bignon, avocat parisien, conseiller général  et député de la Somme, a été récemment nommé président  de l’agence des aires marines protégées. Comme le capitaine Haddock dans « le trésor de Rackham le Rouge », il a un ancêtre chevalier, Hiérosme Bignon, intendant de Justice, police et finances de S.M. le  Roy Louis le quatorzième en Picardie, Artois, Boulonnois, pays conquis et reconquis.

En 1698, c’est ce dernier qui a authentifié  les véritables armoiries d’Audresselles (d’or à aigle bicéphale éployée de sable) en les confirmant aux Acary, seigneurs d’Audresselles et d’Haringzelle.

Il semblerait donc judicieux que cet émule du capitaine Haddock s’intéressât particulièrement au sort de l’estran d’Audresselles.

Un projet sur papier glacé

parc marin
Album : parc marin
le parc marin Manche Mer du Nord
1 image
Voir l'album
A Audresselles, a débuté hier jeudi 25 août l’enquête publique sur la création du futur parc marin Manche-Mer du Nord, qui doit durer jusqu’au 16 septembre 2011.

Chacun peut ainsi venir examiner les plans, textes réglementaires, photographies et argumentaires sur papier glacé, établis par des fonctionnaires spécialisés, et faire part de ses observations sur le projet qui est proposé dans un registre aux pages numérotées.

Le commissaire enquêteur, M. Bolle, doit venir dans chacune des communes littorales pour accueillir le public lors de l’installation du registre.

Déjà, plusieurs personnes sont venues écrire leurs observations.

Une incohérence majeure

La plupart des commentaires montrent l’incohérence majeure du projet. Prévu à l’origine pour prolonger en mer le grand site terrestre des deux caps, conformément à son appellation primitive « parc marin de la Manche ET de la Mer du Nord », il est amputé de sa partie essentielle, celle qui se prolongeait en Mer du Nord.

Sur la carte présentée, le fleuve Slack, au sud d’Ambleteuse, constitue la  limite septentrionale du projet de parc marin  dont est ainsi exclu le rivage des deux caps (Gris-Nez et Blanc-Nez), alors que le port de Boulogne devient l’un des centres de ce parc. C’est un peu comme si un noeud ferroviaire et autoroutier  était classé « poumon vert » d’une agglomération alors que les jardins publics seraient abandonnés à la discrétion des squatters, des toxicomanes, des prostituées ghanéennes et des manieurs de couteau en tout genre.

Sous le règne de la Mafia

Pourquoi cette incohérence ? Comme dans la  Sicile de l’avant-Berlusconi, lorsque la Mafia régnait sans partage, les élus régionaux ont eu en tête un beau projet mais ils ont  immédiatement reculé devant la levée de bouclier des entrepreneurs boulonnais spécialisés dans le pillage des bancs d’algues brunes et de moules, assistés de leurs supplétifs, des maires de commune côtière et des pêcheurs occasionnels qui se multiplient sous le nom de plaisanciers. 

Tant que les pêcheurs « occasionnels » appartenaient aux anciennes familles de marins-pêcheurs du village et étaient même titulaires de leur brevet de matelot, leur nombre, aussi réduit que les doigts d’une main, ne présentait pas de danger pour le renouvellement des ressources halieutiques et côtières.

Mais les nouveaux « plaisanciers » exercent généralement un autre métier et, pour la plupart, revendent leur poisson clandestinement à leurs collègues de chantier ou de bureau, aux mareyeurs, aux restaurateurs, et font même du porte-à-porte chez les particuliers. Les artisans-pêcheurs professionnels, pressurés par des charges abusives, et à qui ils font une concurrence déloyale, les qualifient de « braconniers ».

Mais ils votent, et tant que les autorités fermeront les yeux sur les activités délictueuses des pillards et des braconniers, ces derniers constitueront un lobby qui fera reculer les élus du Nord-Pas-de-Calais, même les moins attachés à leurs prébendes! En réduisant à néant une enquète de gendarmerie qui mettait en cause un mareyeur boulonnais employant plus de sept cents pêcheurs à pied « au noir » à la fin du XXe siècle, le procureur Lesigne a légalisé le développement exponentiel de ce commerce illégal et destructeur de l’environnement.

Pas de phoques dans la Mer Morte

Si le parc marin s’arrête à la Slack, tous les braconniers et pilleurs d’algues et de coquillages depuis l’embouchure de la Somme jusqu’à celle du Rhin, vont s’ajouter aux habitants de l’agglomération Lilloise pour débouler à Audresselles et transformer l’estran en un désert stérile. Sans même que les cafés et restaurants d’Audresselles  en tirent un avantage, car tous ces pillards viennent avec leur « manger » et leurs cannettes de bière dans leur glacière portative.

 C’est l’afflux des pillards venus de partout qui provoquera la catastrophe. 

 Ce désastre écologique programmé comporte toutefois un avantage  pour les baigneurs: les phoques, privés de nourriture, iront voir ailleurs si j’y suis. Il n’y a pas de phoques dans la Mer Morte.

25 août, 2011

Wimereux: les fenêtres qui parlent

Classé dans : conseil municipal,espace public,histoire — dompaul @ 23:05

Les Journées Européennes du Patrimoine à Wimereux PROGRAMME 2011 

Samedi 17 et dimanche 18 septembre  – Toute la journée 

Opération « Les Fenêtres qui parlent » Le temps du week-end, 45 commerçants et propriétaires de Villas prêteront leurs vitrines et fenêtres à des artistes. 

Ainsi, la Ville va se transformer en galerie d’art géante, pour le plus grand plaisir des yeux. Visiteurs et amateurs de peintures auront à leur disposition un plan de visite, disponible au Service Culture (premier étage ancienne mairie), chez les commerçants participants à l’opération et à l’Office de Tourisme. 

Une ballade culturelle à vivre en famille… Venez nombreux ! 

Dimanche 18 septembre – 14H00 et 15H30 

Visites guidées et commentées de l’église Retour sur les 143 années d’existence de ce bâtiment riche en histoire et œuvres d’art signées, à travers une visite guidée et commentée. Au cours de celle-ci, l’on pourra également découvrir de nombreuses photos de l’église fin XIXème, début XXème, ainsi que des clichés très rares des travaux de restauration menés de 1956 à 1958.  Venez nombreux ! 

Gratuit 

Dimanche 18 septembre – 17H00 Récital d’orgue Didier Hennuyer 

En partenariat avec l’Association « Les Amis de l’Orgue » Didier Hennuyer, organiste titulaire des orgues de la cathédrale Notre-Dame et de l’église Saint-François-de-Sales de Boulogne-sur-Mer, donnera un récital. 

Bien connu et apprécié dans la région et même au-delà, il fera retentir sous ses doigts experts les claviers de l’orgue anglais classé de l’église. Une captation vidéo retransmise sur grand écran permettra de voir « en live » le jeu de l’organiste.  

Pour tout renseignement : Service Culture Wimereux 03.21.99.14.95 

13 août, 2011

Un nouveau tableau à restaurer: la décollation du Baptiste

tableaux du choeur de léglise
Album : tableaux du choeur de l'église
à restaurer et restauré
1 image
Voir l'album
L’un des premiers articles de ce blog, en mars 2008, avait pour sujet la restauration du tryptique de l’église d’Audresselles. Il faisait le point sur la campagne en vue de la mise en valeur de l’inestimable patrimoine municipal d’Audresselles lancée par la Voix du Nord dans deux articles (16 février 2006,  page 1401, et du 13 avril 2006 p.1401) et  par le regretté Michel Beaugrand dans le n°118 d’avril 2006 dans “Regard en Marche”. Le vote unanime du conseil municipal avait suivi en 2007 pour la restauration d’un des trois tableaux, le plus endommagé (voir Le sort des tableaux de l’église d’Audresselles). Car les tableaux appartiennent à la commune conformément à la loi de 1905.

Grâce aux donations et à une subvention, cette restauration ne coûte que quelque douze cents euro à la commune.

Ce tableau représentant le baptême du Christ est maintenant restauré. Si l’on compare avec son état ancien, on voit réapparaître les couleurs et de nombreux détails qui avaient disparu sous la crasse.

Toutefois, restent encore deux tableaux, et notamment “la décollation du Baptiste”.

Qui est le mystérieux A.G. ?

La question a été récemment posée par deux conseillers municipaux, favorables à sa restauration mais désireux de peaufiner leur argumentaire si la question leur est posée à eux-mêmes: quelle est la valeur du tableau ?

Les trois tableaux constituent un ensemble destiné à décorer un endroit précis et c’est aussi pour cette raison qu’ils sont classés à l’inventaire des Monuments Historiques. Le restaurateur doit donc être agréé par le conservateur des Antiquités et Objets d’Art de la Préfecture. Ils ont donc déjà une valeur globale liée à l’église du XIIIe siècle.

Interrogé sur la valeur de l’oeuvre, des commissaires-priseurs sont restés perplexes. Mais voici qu’un nouvel indice apparaît car si l’on regarde bien ce tableau en détail, en plus de l’inscription en rouge indiquant la provenance des ateliers Migne de Montrouge et la date (1858), on constate que l’artiste qui a réalisé cette oeuvre a signé de la main gauche de ses initiales en gros caractères: AG.

La reine Victoria a-t-elle été impliquée ?

Quels sont les artistes-peintres gauchers du XIXe siècle, dont les initiales sont AG, et susceptibles d’avoir répondu à une commande d’oeuvres de ce genre dans la première partie du Second Empire, au moment de la visite de la reine Victoria  accompagnée de Napoléon III à Boulogne-sur-Mer ? Est-ce un cadeau de la reine Victoria à la paroisse d’Audresselles ?

Et dans ce cas, qui est le mystérieux AG ? (1)

Audresselles.at invite ses lecteurs à participer à l’enquête, notamment sur internet et à en envoyer le résultat dans les commentaires.

Si vous voulez participer à la restauration du second tableau, vous pouvez envoyer un chèque au nom de l’Association des Equipes d’Animation Paroissiale. Voici l’adresse postale de son antenne locale: 27 rue des lyciets 62164 Audresselles. 

L’association des Equipes d’Animation Paroissiale, bénéficiant d’un rescrit fiscal, l’essentiel de votre don sera directement déduit de votre impôt sur le revenu.

(1) voir la solution en cliquant sur:Le conseil municipal du 4 octobre 2011

Les autres articles en cliquant sur : Audresselles.cod

Pour bien déjeuner à Audresselles:

*La petite place de la halle (place du détroit): lieu de convivialité comportant friterie et épicerie-charcuterie-boucherie-boulangerie avec tables et bancs pour la clientèle.

Un nouveau tableau à restaurer: la décollation du Baptiste dans art placedelahalle.vignette Album: place de la halle
épicerie conviviale
1 images
Voir l’album

Quelques restaurants d’Audresselles:

*

leptitbonheuren2002.vignette dans conseil municipal Album: Le p\’tit bonheur
Le p\’tit bonheur vu par les peintres : Maurice Boitel (1919-2007), école de Paris.
2 images
Voir l’album

“Le p’tit bonheur”, rue Edouard Quénu: restaurant intimiste et discret dans une ancienne maison de pêcheur, avec sa cuisine raffinée et son accueil  familial, il attire, y compris l’hiver,  les personnalités internationales qui veulent rester incognito: premiers ministres, artistes connus etc.

*l’”Hôtel de la plage”, à l’entrée sud d’Audresselles, avec vue sur la mer et cuisine de qualité à des prix raisonnables.

Stella Habitat, l’immobilier de votre choix  www.stella-habitat.com :  (contact@stella-habitat.com)

1...910111213

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas