31 août, 2011

Le second tableau à restaurer dans le choeur de l’église (suite)

Les Audressellois qui utilisent l’église d’Audresselles pour les baptêmes, les enterrements et surtout les mariages, se trouvent désormais devant un tryptique dont l’un des trois tableaux, magnifiquement restauré, offre un contraste frappant avec le tableau central, la décollation du Baptiste, si distendu que les reflets dans tous les sens empêchent de voir exactement ce qu’ils représente.

Ce serait véritablement une honte que cette oeuvre remarquable restât dans cet état.

C’est en effet le seul tableau des trois qui soit signé (par des initiales: AG). Le conseil municipal d’Audresselles, qui a déjà compris l’intérêt du premier tableau restauré, va certainement s’intéresser aussi au second. Mais maintenant d’autres s’y intéressent aussi et un commissaire-priseur spécialisé va venir faire une expertise approfondie. 

Il convient que les Audressellois manifestent prioritairement leur attachement à ce tableau et déjà, sept familles d’Audresselles ont remis des chèques à l’association des équipes d’animation paroissiale pour sa restauration.

 

29 août, 2011

Soldats français tués en Afghanistan

Classé dans : international,politique — dompaul @ 22:29

Soixante-quatorze militaires français ont été tués en Afghanistan grâce à Sarkozy.

Aucune femme-soldat (« soldate » selon la nouvelle terminologie dite du « gender ») ou femme-officier  (« officière ») parmi les morts, aucun jeune issu de l’immigration des anciennes colonies: des Français dits « de souche » -surtout des Ch’ti – dont trois hommes de couleurs: des Antillais. Et quatre officiers (plus que la moyenne proportionnellement au nombre de soldats).

Pour connaître leur nom, il faut vraiment effectuer des recherches approfondies car personne ne semble avoir intérêt à perpétuer la mémoire des militaires morts dans un combat douteux.

C’est sans doute ça la véritable discrimination positive selon Sarkozy: la priorité dans le silence du cercueil.

26 août, 2011

25 août-16 septembre 2011:Enquête publique sur le parc marin

Maître Jérôme Bignon, avocat parisien 

L’actuel Jérôme Bignon, avocat parisien, conseiller général  et député de la Somme, a été récemment nommé président  de l’agence des aires marines protégées. Comme le capitaine Haddock dans « le trésor de Rackham le Rouge », il a un ancêtre chevalier, Hiérosme Bignon, intendant de Justice, police et finances de S.M. le  Roy Louis le quatorzième en Picardie, Artois, Boulonnois, pays conquis et reconquis.

En 1698, c’est ce dernier qui a authentifié  les véritables armoiries d’Audresselles (d’or à aigle bicéphale éployée de sable) en les confirmant aux Acary, seigneurs d’Audresselles et d’Haringzelle.

Il semblerait donc judicieux que cet émule du capitaine Haddock s’intéressât particulièrement au sort de l’estran d’Audresselles.

Un projet sur papier glacé

parc marin
Album : parc marin
le parc marin Manche Mer du Nord
1 image
Voir l'album
A Audresselles, a débuté hier jeudi 25 août l’enquête publique sur la création du futur parc marin Manche-Mer du Nord, qui doit durer jusqu’au 16 septembre 2011.

Chacun peut ainsi venir examiner les plans, textes réglementaires, photographies et argumentaires sur papier glacé, établis par des fonctionnaires spécialisés, et faire part de ses observations sur le projet qui est proposé dans un registre aux pages numérotées.

Le commissaire enquêteur, M. Bolle, doit venir dans chacune des communes littorales pour accueillir le public lors de l’installation du registre.

Déjà, plusieurs personnes sont venues écrire leurs observations.

Une incohérence majeure

La plupart des commentaires montrent l’incohérence majeure du projet. Prévu à l’origine pour prolonger en mer le grand site terrestre des deux caps, conformément à son appellation primitive « parc marin de la Manche ET de la Mer du Nord », il est amputé de sa partie essentielle, celle qui se prolongeait en Mer du Nord.

Sur la carte présentée, le fleuve Slack, au sud d’Ambleteuse, constitue la  limite septentrionale du projet de parc marin  dont est ainsi exclu le rivage des deux caps (Gris-Nez et Blanc-Nez), alors que le port de Boulogne devient l’un des centres de ce parc. C’est un peu comme si un noeud ferroviaire et autoroutier  était classé « poumon vert » d’une agglomération alors que les jardins publics seraient abandonnés à la discrétion des squatters, des toxicomanes, des prostituées ghanéennes et des manieurs de couteau en tout genre.

Sous le règne de la Mafia

Pourquoi cette incohérence ? Comme dans la  Sicile de l’avant-Berlusconi, lorsque la Mafia régnait sans partage, les élus régionaux ont eu en tête un beau projet mais ils ont  immédiatement reculé devant la levée de bouclier des entrepreneurs boulonnais spécialisés dans le pillage des bancs d’algues brunes et de moules, assistés de leurs supplétifs, des maires de commune côtière et des pêcheurs occasionnels qui se multiplient sous le nom de plaisanciers. 

Tant que les pêcheurs « occasionnels » appartenaient aux anciennes familles de marins-pêcheurs du village et étaient même titulaires de leur brevet de matelot, leur nombre, aussi réduit que les doigts d’une main, ne présentait pas de danger pour le renouvellement des ressources halieutiques et côtières.

Mais les nouveaux « plaisanciers » exercent généralement un autre métier et, pour la plupart, revendent leur poisson clandestinement à leurs collègues de chantier ou de bureau, aux mareyeurs, aux restaurateurs, et font même du porte-à-porte chez les particuliers. Les artisans-pêcheurs professionnels, pressurés par des charges abusives, et à qui ils font une concurrence déloyale, les qualifient de « braconniers ».

Mais ils votent, et tant que les autorités fermeront les yeux sur les activités délictueuses des pillards et des braconniers, ces derniers constitueront un lobby qui fera reculer les élus du Nord-Pas-de-Calais, même les moins attachés à leurs prébendes! En réduisant à néant une enquète de gendarmerie qui mettait en cause un mareyeur boulonnais employant plus de sept cents pêcheurs à pied « au noir » à la fin du XXe siècle, le procureur Lesigne a légalisé le développement exponentiel de ce commerce illégal et destructeur de l’environnement.

Pas de phoques dans la Mer Morte

Si le parc marin s’arrête à la Slack, tous les braconniers et pilleurs d’algues et de coquillages depuis l’embouchure de la Somme jusqu’à celle du Rhin, vont s’ajouter aux habitants de l’agglomération Lilloise pour débouler à Audresselles et transformer l’estran en un désert stérile. Sans même que les cafés et restaurants d’Audresselles  en tirent un avantage, car tous ces pillards viennent avec leur « manger » et leurs cannettes de bière dans leur glacière portative.

 C’est l’afflux des pillards venus de partout qui provoquera la catastrophe. 

 Ce désastre écologique programmé comporte toutefois un avantage  pour les baigneurs: les phoques, privés de nourriture, iront voir ailleurs si j’y suis. Il n’y a pas de phoques dans la Mer Morte.

15 août, 2011

15 août 2011

15 août 2011
Album : 15 août 2011
La messe du 15 août, la procession, l'homélie, la bénédiction de la mer
32 images
Voir l'album
Cette année, le temps magnifique a permis à la fête de l’Assomption de se dérouler dans des conditions exceptionnelles. L’abbé Pierre Bizet, curé des paroisses de la Terre des Deux Caps concélébrait la messe avec le père Thomas en présence de Roger Tourret, le maire, et de son épouse. A gauche de la nef, aux premiers rangs, la Dame de la Mer était entourée de presque toutes ses nombreuses descendantes et de ses belles-filles,  et à droite, ses fils, dont le maire-adjoint, ses petits-fils et ses cousins.

L’église débordait encore davantage de monde que les années précédentes puisque maintenant, ce sont non seulement les fidèles des paroisses N.D. des Flots et Saint-Martin qui viennent à la messe pour l’occasion, mais aussi des fidèles de tout le nord de la France, de Wallonie, des Flandres, d’Allemagne et de Pologne.

La procession a fait le tour du village sous la surveillance des adjoints au maire Jean Ruano, Paul Ellart et Dominique Vanherzecke, avec la participation du conseiller Eric Ferton, pour aboutir sur la plage. L’homélie du père Bizet, prononcée dans le dais édifié par Jacqueline sur sa digue, a été écoutée avec attention par la foule.

Notons aussi l’installation d’un reposoir avec la statue de la Vierge par Monique sur la route de la procession.

La Voix du Nord a envoyé une journaliste et un photographe (voir les articles dans les jours qui viennent

Dans la foi et la sérénité, à Audresselles, l’abbé Bizet a béni la  


La Voix du Nord - il y a 1 jour

En présence de dizaines de fidèles, hier, l’abbé Bizet a béni la mer et les bateaux, perpétuant ainsi la tradition des marins-pêcheurs d’Audresselles.

15 août 2011 dans artisan pêcheur

La Voix du Nord

).

Un reportage photographique de grande qualité, comportant de nombreuses images de la procession sur la plage du 15 août 2011, est accessible sur le site de Jérôme Thurotte: Audresselles Bénédiction de la mer.  Il a été signalé par Eric Ferton, actif conseiller municipal d’Audresselles.

Voir aussi:Le 15 août à Audresselles

Les autres articles en cliquant sur : Audresselles.cod

Fête culturelle à Audresselles

Classé dans : international,peinture et arts plastiques — dompaul @ 18:54

Andreas Dilthey, l’architecte bien connu qui a restauré la cathédrale d’Aix-la-Chapelle, est revenu à Audresselles après son long séjour au Cameroun.

Il organise à nouveau cette année une fête culturelle du 26 au 28 août.

Hallo  liebe Künstler und Künstlerinnen, sowie Freunde der Landart,
die Fete Culturelle geht in die 9. Runde und zwar vom 26.- 28. August 2011 in Audresselles,

dazu möchten wir Euch herzlich einladen.

Für diejenigen, die den Ort und das Geschehen dort noch nicht kennen:
Audresselles ist ein kleines idyllisches Fischerdorf, das ganz im Norden Frankreichs, 25 km südlich von Calais am Ärmelkanal liegt.

Dort findet seit 2003, jeweils am letzten Augustwochenende, die « Fête Culturelle » statt.

Nur für diese Wochenende schaffen Künstler aus verschiedenen europäischen Ländern temporäre Kunstwerke aus den Materialien, die sie am Strand vorfinden und mit denen sie einmalige « Magische Momente » kreieren. Denn nur kurze Zeit später nimmt sich die Natur durch Wind, Wasser und die Gezeiten das wieder zurück, was sie zuvor « ausgeliehen » hatte.

Die Arbeiten der Jahre 2003 – 2008 sind unter www.feteculturelle.com zu finden.

 

Organisatorisches:
- Die Kosten für die An- und Abfahrt tragen alle Teilnehmer selbst
- Die Kosten für die Verpflegung belaufen sich pauschal auf 60 €.
Dieser Betrag wird zu Beginn vor Ort eingesammelt
- Jeder Teilnehmer ist für sein künstlerisches Projekt selbst verantwortlich. Dazu gehören die Materialbeschaffung und am Ende der Abbau.
*Unterbringung: *
- die ersten 15 Anmeldungen erhalten einen kostenlosen Schlafplatz im Haus vor Ort
- dort stehen ebenfalls drei kostenlose Zeltplätze zur Verfügung
- weiterhin ist es möglich auf dem Campingplatz in Audresselles zu übernachten. Hotels und private Pensionen sind ebenfalls vorhanden
- Informationen unter: www.terredes2caps.com
*Kontakt:*
Andreas Dilthey
Karl- Friedrich- Strasse 157
D- 52072 Aachen
0(049)241.17.49.80
architecture@andreasdilthey.de

 

Noch Eins:

Bitte schickt diese Einladung an Freunde und Bekannte weiter, von denen Ihr glaubt, dass sie an einer Teilnahme der « Fete Culturelle » interessiert sind.

Und natürlich an diejenigen, die ich mit dieser mail nicht erreichen konnte.

 

1...2223242526

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas