28 février, 2012

Syrie: les dangers de la presse consensuelle

Classé dans : international,politique,religion,Syrie — dompaul @ 13:15

La guerre en Syrie où des unités françaises sont de nouveau engagées (la dernière fois, c’était contre les Anglais), constitue un bon exemple des manoeuvres d’intoxication auxquelles se livrent les différents protagonistes. Mais, cette fois-ci, les Américains et leurs supplétifs, aux premier rang desquels se trouve Nicolas Sarkozy, utilisent au maximum les médias à leur service pour présenter une version des faits officielle à travers un vocabulaire codé qu’il convient de traduire.

La plupart des journaux de province se veulent « consensuels », c’est-à-dire qu’ils doivent s’adresser au public le plus large possible pour survivre face à la concurrence des journaux et blogs électroniques. Ils ne doivent donc pas heurter leurs lecteurs ni déranger leur confort intellectuel, surtout en racontant le contraire de ce qui est dit à la télévision.

Il convient donc de traduire les expressions les plus utilisées à l’occasion du conflit:
- »Les partisans pro-démocratie »:
traduire: « combattants envoyés par les frères musulmans et mercenaires d’Al-Qaida payés par le Qatar, incapables de protéger une petite unité de transmission de l’armée française »;
- »couloirs humanitaires »:
traduction: « convois de véhicules tout-terrain de l’OTAN destinés à pilonner l’Armée syrienne »;
- »la diplomatie internationale essaye de faire pression sur Al-Assad » :
traduire: « les gouvernements russe, chinois, iranien, indien qui représentent plus de trois milliards et demi (3.500.000.000) de citoyens, soutiennent Hafez-al-Assad contre l’agression des Qataris, Saoudiens, Américains et Français qui représentent à peine le dixième. »
- »journaliste française qu’on ne peut évacuer à cause des bombardements »;
traduction: « journaliste française que les rebelles empêchent d’évacuer pour s’en servir comme monnaie d’échange »
- »Chrétiens de Syrie »: « espèce protégée par Bachar-Al-Assad et menacée d’être massacrée par les partisans pro-démocratie »;
- »Prisonniers français en Syrie »: gros mots à proscrire des articles;
- »Philosophe Bernard-Henri Lévy », alias « Guiness consort »: il déjeune avec François Hollande pour s’assurer que lui aussi, s’il est élu, restera le larbin des Américains. De plus, en trahissant le couple Sarkozy, BHL rendrait la monnaie de sa pièce à Carla, qui a cocufié sa fille.

25 février, 2012

Prisonniers de guerre français en Syrie

Classé dans : international,Syrie — dompaul @ 13:17

Cent-vingt ou douze

Le journal libanais « al-akhbar » a publié récemment un article faisant état de cent vingt militaires français affectés aux transmissions faits prisonniers par l’armée syrienne à Zabadari. D’après la Komsomolskaia Pravda du 14 février, il ne s’agirait en fait que de douze militaires de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure, dont un colonel, qui auraient été capturés à Homs avec leur matériel, dans le quartier de la porte d’Amr parmi quinze cents combattants arabes étrangers à la Syrie. Ils auraient « parlé » en déclinant tout leur pedigree: nom, grade, affectation et identité de leurs collègues.

Pour faire parler ce type de combattants, la persuasion verbale n’est pas suffisante.

L’aide qu’ils ont apportée aux rebelles aurait entraîné la mort de quelque trois mille civils.

Nicolas, dis merci à monsieur Poutine !

Toujours selon « la vérité des Komsomols », le gouvernement français a demandé aux autorités russes d’intervenir pour faire rapatrier les militaires français. Les Russes leur ont
déjà obtenu le statut de « prisonniers de guerre ». Ce qui leur évite désormais en principe d’être torturés.

Pour l’instant, le gouvernement syrien ne publie aucun communiqué. Tout gouvernement responsable aurait fait de même afin de négocier au mieux cette prise inespérée et continuer à interroger les intéressés pour recueillir le maximum de renseignements.

Réglementairement, jusqu’à leur hypothétique libération, la solde des prisonniers de guerre français est versée par leur employeur sur un compte bloqué que personne, même leurs parents ou leur conjoint, ne peut toucher.

Faut-il faire confiance à Sarkozy ?

Si vous subodoriez que votre fils, votre frère, votre gendre ou votre mari, envoyé en mission clandestine, était prisonnier des autorités syriennes, feriez-vous confiance à Nicolas Sarkozy ou à Alain Juppé pour obtenir leur libération ?
Pour l’instant, les familles des prisonniers « font confiance » au gouvernement français et restent silencieuses.
On va sans doute leur demander de le rester au moins jusqu’au second tour des élections présidentielles.
Voir aussi les articles précédents en cliquant sur l’onglet « classé dans »: « Syrie » en tête de cet article.

23 février, 2012

29 février: les enjeux de la transfontalité

Classé dans : économie,international — dompaul @ 18:22

Le terme « transfontalité » a été inventé pour désigner les efforts de rapprochement entre le Pas-de-Calais maritime et le Kent qui, du reste, ont dépendu du même monarque jusqu’à 1552. Audressellois, Ambleteusois, Wissantais, Wimereusiens et Touquetois constatent dans leur vie quotidienne que les sujets de la Reine ont toujours été et restent très présents sur le littoral puisque, dans l’église d’Audresselles où officie deux fois par semaine un prêtre britannique (en français), le mardi à 18h et le dimanche à 9h30, deux au moins des tableaux du triptyque sont l’oeuvre d’Arthur Gilbert, célèbre peintre victorien.

Thaddée Segard et Thierry Degraeve vous invitent à leur conférence sur la transfontalité, qui aura lieu le 29 février 2012 à 17h dans la salle du petit bois au château de Condette, 1, allée des acacias, 62360 Condette, tél.: 0321910470 ou 0321838939
ou 0609636002 ou 0965308234

Au programme: le métro trans-Manche, le développement des échanges, le substra historique et géographique.
Avec la participation de Jacques Mahieu

20 février, 2012

Audresselles, ou le cap des esprits

Classé dans : histoire,international — dompaul @ 17:24

Les avatars d’Audresselles

Au fil du temps, le village d’Audresselles s’est appelé de différentes façons. Sous Louis XIV, il portait le nom d’Andresseilles sur les cartes. Au XVIe siècle, à l’époque de l’occupation anglaise, il portait le nom de Saint-John comme la baie homonyme.

Si l’on remonte plus loin, à l’époque de Louis VI le Gros, il portait le nom d’Oderselle, nom sous lequel il est encore prononcé par les membres des familles du village qui y vivaient déjà avant la fin de la guerre de cent ans, c’est-à-dire à une époque où le picard n’avait pas encore supplanté le dialecte local, un mélange de saxon et de scandinave.

Le pays des dieux

Plusieurs autres indices convergent sur la véritable origine du nom.
Les villages voisins portent des noms de personnages de la mythologie germanique et scandinave: Tardinghen, Loquinghen et surtout Audinghen et Raventhun: la maisonnée du dieu Odin et son corbeau (Raven). C’est déjà un premier indice sur l’origine du nom.

En vieux norrois, langue des Scandinaves occidentaux, « Odr » signifie « le cap ». Le mot « selle », qui y est accolé, devrait logiquement avoir la même origine sans rapport avec le mot « zelle » d’origine flamande (haringzelle, Framzelle etc), qui signifie maison ou manoir.

Car Audresselles se trouve effectivement sur un cap, à l’endroit le plus étroit du détroit, beaucoup plus saillant à la fin du premier millénaire, lors des expéditions scandinaves. Cet endroit propice à l’échouage des drakkars, leur servait de base. Au XVIIIe siècle, les dunes avançaient encore de trois cents mètres dans la mer où trois rues avec leurs maisons et la moitié de l’église centrale ont été englouties (Ce sont les « baigneurs » allemands et français, arrivés à la fin du XIXe siècle, qui ont construit les digues ou perrés destinés à protéger leur villa).

Des « esprits » et « des voix »

En danois moderne  » Sjael » (« soul » en anglais) signifie « esprit ». Un dernier élément pourrait appuyer cette thèse: les événements inexplicables qui continuent à se produire dans l’église d’ Audresselles, et surtout les voix qui s’y sont fait encore entendre récemment par des témoins dignes de foi. Ces voix à l’accent local prononcé, discutent distinctement de trafics divers, en particulier de voitures. Et il n’y a pourtant personne, ni à l’intérieur ni à l’extérieur de l’église.

Ces échos venus d’une source non identifiée existaient sans doute déjà à l’époque des Vikings et il les attribuaient à la manifestation d’esprits.

D’où cette étymologie possible du nom d’Odrsel: « cap des esprits ».

16 février, 2012

UMP: après le voleur, le criminel de guerre ?

Classé dans : international,politique,Syrie — dompaul @ 21:07

Jacques Chirac a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour avoir créé des emplois fictifs, c’est-à-dire pour un délit mineur sur lequel la justice a obtenu des preuves, à défaut d’avoir pu le condamner sur de véritables détournements de fonds publics, pour lesquels il y a désormais prescription.
Néanmoins, on peut s’attendre à ce que des ouvrages sortent un jour sur le sujet, tant l’imagination des pourvoyeurs de fonds de l’ancien président de la république semble avoir été fertile en la matière.

Aujourd’hui que Nicolas Sarkozy annonce sa volonté de rester encore cinq ans à l’Elysée, on peut constater un fait: comme Eva Joly, autre candidat pro-américain à la présidentielle, non seulement Sarkozy n’entreprend aucune action contraire aux Etats-Unis d’Amérique, mais il va au-delà de leurs désirs, quitte à nuire aux intérêts des Français, qu’il est censé représenter.

L’envoi de troupes en Afghanistan s’est fait pour suivre les Américains. Comme les Américains vont se retirer, Sarkozy se retire aussi, en laissant les Russes et leurs alliés se débrouiller avec les problèmes de trafics de stupéfiants et de terrorisme à leurs frontières méridionales. Solde pour l’instant: 75 soldats tués passés sous silence. Les soixante-deux français supposés homosexuels déportés pendant la seconde guerre mondiale sont beaucoup plus intéressants pour faire la une de l’actualité, même s’ils n’ont pas été déportés en tant qu’homos mais pour d’autres motifs plus élevés.

En Libye, tous les internautes peuvent voir sur Youtube les tortures subies par Kadhafi avant qu’il ne soit achevé par des barbares au service de l’OTAN. Et maintenant, la création de bandes armées incontrôlées a engendré une anarchie que personne ne peut plus juguler: des familles entières y compris les enfants, continuent à être assassinées sans qu’aucune police n’intervienne pour protéger la population.
Merci Sarkozy !

En Syrie, c’est encore mieux: si Bachar el Assad est renversé par les frères musulmans soutenus par Sarkozy, Obama, le Qatar et l’Arabie Saoudite, tous les Chrétiens vont être exterminés comme ils le sont actuellement en Egypte.

Jusqu’ici, malgré des enquêtes répétées sur sa personne et sur celle de ses proches, aucun service de sécurité n’a pu établir une quelconque connivence de François Hollande avec les services secrets américains. Il ne leur doit rien même si quelques corrompus de son entourage se font rémunérer par la CIA.

L’appartenance à une formation n’est qu’une apparence destinée à leurrer l’électeur. Il n’ y a qu’une politique intérieure de l’UMPS: celle de Bruxelles. En revanche, Sarkozy entraîne la France dans des guerres successives qui risquent de finir par mal tourner, même si, pour l’instant, les massacres qu’il organise se passent ailleurs que sur le territoire français.

13 février, 2012

Audresselles: le retour des prédateurs

L’article de la Voix du Nord sur la  dernière réunion du conseil municipal d’Audresselles a fait tendre l’oreille aux prédateurs. En effet, le vote contraire du conseil municipal à la construction d’un lotissement sur la place méridionale du village proposée par le maire, a intrigué les promoteurs à l’affût du moindre terrain disponible en bordure de côte.

Un organisme détient jusqu’à maintenant à  Audresselles le quasi-monopole de la construction sur les terrains communaux: Logis 62 et sa filiale au nom évocateur de l’esprit petit-bourgeois: « chacun chez soi ». C’est un organisme subventionné dépourvu des moyens de persuasion des grands promoteurs internationaux qui bétonnent indifféremment  les côtes belges, espagnoles, bulgares et grecques. Dans ces pays, où la lutte contre la corruption n’apparaît pas comme une nécessité, ce sont les plus beaux paysages qui sont les premiers saccagés.

Labelliser, c’est bétonner chic

Pour les promoteurs, labelliser un grand site -celui des deux caps en l’occurence- ne signifie pas le rendre inconstructible mais, au contraire, augmente la valeur de terrains appelés à redevenir constructibles, surtout au bord de la mer.

En 2017, les associations liées au parti gestionnaire de la région et du département, et chargées des installations du grand site, auront encaissé toutes les subventions prévues à cet effet. Selon Hervé Poher, le conseil général a dû batailler ferme pour obtenir de L’Etat le label Grand site de France. S’il n’est pas une nouvelle fois sollicité avec autant d’ardeur, l’Etat aura encore moins d’intérêt à le renouveler, d’autant plus que, dès à présent, les représentants de l’Etat commencent à soutenir ceux qui veulent bétonner contrairement à la réglementation, comme à Tardinghen .

Ceux qui refuseront le bétonnage du littoral devront donc se mobiliser encore davantage.

Si le site est déclassé, ne subsisteront alors que les barbelés, grillages, palissades et ponts en bois installés pour canaliser les touristes. Ils rouilleront, pourriront et se désagrégeront tranquillement comme les aménagements réalisés entre 1941 et 1944 qui, eux aussi, avaient donné un emploi aux travailleurs dirigés par des ingénieurs suisses.

Et déjà, des promoteurs parisiens recommencent à venir proposer à la mairie leur efficacité pour éliminer les obstacles au bétonnage des terres agricoles autour de l’églises sans attendre 2017.

Rappel: en vertu de l’article 8 bis du traité de Maastricht, traité dont un seul des quatre principaux candidats aux élections  présidentielles  veut demander la révision (Marine Le Pen),  tous les citoyens européens possesseurs ou habitants d’une maison à Audresselles, italiens, belges, allemands, parisiens, lillois, nantais,  britanniques, suédois et néerlandais etc, doivent venir s’inscrire en mairie avec un document d’identité pour voter aux prochaines élections municipales.

Ils peuvent aussi présenter  leur candidature sur une liste pour être élus conseillers municipaux.  Ils pourront ainsi influer fortement sur une question capitale qui se pose à la municipalité, comme à celle des autres villages côtiers: doit-on ou non continuer à lotir sans fin à Audresselles ?

11 février, 2012

Télétravail, services de proximité, Frédéric Wacheux propose des solutions adaptées

Classé dans : international,politique — dompaul @ 14:02

 Télétravail, services de proximité, Frédéric Wacheux propose des solutions adaptées  dans international Frédéric-Wacheux-768x1024

 Frédéric Wacheux, candidat UMP aux élections législatives de printemps dans la circonscription englobant Audresselles, Ambleteuse et toute la Communauté de Communes de la Terre des deux Caps, était de passage ce vendredi sur la côte, à Audresselles, où il reviendra pendant sa campagne proprement dite.

Sur la photo: Frédéric Wacheux devant des tableaux de Maurice Boitel représentant Audresselles.

Bien connu dans la région dont il est originaire, professeur d’ université puis recteur en Guyane jusqu’à 2010, Frédéric Wacheux est actuellement directeur du centre d’études et de recherche sur les qualifications. Il travaille notamment sur l’amélioration des conditions de vie et d’emploi en zone rurale.

Ayant eu aussi des missions de moyenne durée en Iran, il est sensibilisé aux problèmes internationaux. Il estime que les Occidentaux doivent éviter de chercher à imposer aux autres une vision de la démocratie qui ne leur est pas adaptée.

Il se présente pour la seconde fois dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais aux élections législatives de 2012 sous l’étiquette de l’UMP. Cette circonscription est désormais constituée des cantons de Marquise, Desvres, Guines, Ardres, Lumbres, Heuchin et Fauquembergue.

Cités scolaires, école des parents et télétravail

Conscient des carences en matière d’emploi, de logement et de santé en zone rurale, Frédéric Wacheux veut proposer des moyens de  redonner une impulsion véritable à ces secteurs. Il fera aussi des propositions en vue de renforcer la cohésion territoriale, notamment la création de cités scolaires (école primaire et collège) bénéficiant ainsi de moyens mutualisés plus importants qu’actuellement; et comportant une école pour les parents des enfants à problèmes, l’école des parents.

En ce qui concerne l’écologie, il considère que les véritables acteurs de l’écologie, dans les zones rurales et maritimes, sont les cultivateurs, les chasseurs et les artisans pêcheurs. Selon lui, ce sont eux les premiers concernés par la protection du milieu naturel.

Enfin il veut proposer des mesures législatives favorisant le télétravail à la maison afin de fixer la population dans les villages, notamment ceux dont une partie des habitations restent vides une grande partie de l’année. 

18 janvier, 2012

C’est au tour des Turcs de remercier les francs-maçons du Sénat

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 16:02

Enfin, voici des frères  qui se comportent bien et qui songent à protéger la liberté de conscience à l’étranger, non pas par la provocation, mais par une diplomatie plus subtile!

La commission des lois du Sénat a repoussé aujourd’hui l’exigence du député UMP Valérie Boyer de voter une loi liberticide,  condamnant la négation de génocide à propos de l’extermination massive d’Arméniens par le triumvirat qui exerçait la dictature sur l’empire ottoman pendant la première guerre mondiale.

Tout le monde aurait dû être satisfait désormais, y compris Valérie Boyer: même si elle ne s’est pas souciée de nuire gravement aux intérêts français, Valérie Boyer s’est fait bien voir d’une association communautariste de sa circonscription. Et les sénateurs ont commencé à rectifier cette nuisance diplomatique qui aurait pu faire tache d’huile dans d’autres états et nuire gravement aux intérêts de la Turquie dans le monde. Les ayants-droit des Arméniens exterminés n’attendent qu’une occasion pour exiger d’Ankara des compensations financières (c’est toujours le but de ce genre d’opération).

Recep Tayyip Erdogan est-il plus capable de raisonner qu’Adolf Hitler ?

Reste maintenant au gouvernement d’Erdogan à réhabiliter tous les officiers qu’il a  jetés en prison parce qu’ils appartenaient à des loges maçonniques.

Le problème reste que les hiérarques de la religion figée de Mahomet détestent autant les Francs-maçons que le chancelier Adolf Hitler.

Erdogan est-il  conscient du geste d’apaisement de la commission des lois du Sénat  français, qui a accepté d’aller dans le même sens que la diplomatie de Juppé, bien que la majorité sénatoriale n’ait pas la même coloration politique qu’Alain ? Sera-t-il sensible à ce très beau geste, puisque l’intérêt des Sénateurs socialistes aurait été d’embarrasser davantage le gouvernement français en cette période d’élections.

Au tour d’Erdogan de montrer sa bonne volonté, en commençant par réhabiliter le général  Ilker Basbug et tous les autres officiers francs-maçons, abusivement emprisonnés pour leur appartenance.

Une dangereuse proposition

Quant à Valérie Boyer, espérons que tous les amis de la liberté à l’UMP, s’il y en a, refuseront tout soutien à sa proposition.

voir aussi :En Turquie, grâce à l’UMP, la prison pour les Francs-Maçons

17 janvier, 2012

Réunion du 10 janvier 2012: le rêve et les mathématiques

Classé dans : conseil municipal,espace public,international,politique — dompaul @ 12:48

Un article sur la réunion du conseil municipal d’Audresselles du 10 janvier 2012 est paru dans le quotidien « La Voix du Nord » du samedi 14 janvier. De nombreux commentaires sont parvenus à ce blog sur l’un des sujets abordés, mais il y a erreur de destinataire puisque les commentaires sur cet article du 14 janvier doivent être envoyés à « la Voix du Nord » , 89 grande Rue à 62 200 Boulogne.

Rappelons les principaux sujets abordés: la restauration du fameux tableau de l’église votée à l’unanimité et la proposition du maire de construire un lotissement sur l’une des deux seules places du village pour donner satisfaction à sept familles désireuses de se fixer à Audresselles.

Onze des quatorze conseillers municipaux se sont montrés défavorables à ce projet de lotissement.

C’est la première fois, depuis des temps immémoriaux, qu’un maire d’Audresselles est mis en minorité ponctuellement par son conseil municipal, mais l’intérêt principal de ce vote réside ailleurs et pouvait déjà être prévisible lors de l’élection présidentielle: à Audresselles, le pourcentage de voix pour Nicolas Sarkozy a été plus élevé que celui du Touquet. Et les électeurs propriétaires de villa  appartenant à d’autres pays de la communauté européenne, ne pouvaient pas voter pour les présidentielles.

Un calcul mathématique évident

Il est donc concevable désormais qu’ une majorité d’électeurs audressellois encore plus importante qu’aux présidentielles, apprécierait  que l’environnement, l’entretien  et peut-être même la population d’Audresselles soit similaire à celle du Touquet .

Il n’est  pas étonnant que le maire ait  essuyé un refus quand il  a proposé une accession à la propriété pour des ménages à revenus élevés pour la région, mais considérés comme « minables » (en dessous de 5000 euro/mois) par Jean-François Coppé, secrétaire général de l’UMP, l’un des deux partis les  plus appréciés des Audressellois il y a déjà cinq ans  (avec le Front National).

Ceux qui réclament à la mairie, aux frais du contribuable et sur l’espace public,  des logements en- dessous du prix du marché pour eux-mêmes ou leurs enfants,  sont parfois les mêmes qui ont vendu à des plaisanciers  la maison de leurs parents dont ils ont hérité. Ils se sont même souvent refusés à en  faciliter l’achat par un membre de leur famille qui veut rester à Audresselles, et même par leurs propres enfants ou neveux.

Un rêve qui prend fin

C’est humain. Le système dit de « redistribution » prôné par les medias, et mis en place en France depuis trente ans par l’homme qui « faisait rêver » les Français,  incite les demandeurs de logement dits « sociaux » à considérer leur démarche comme normale.

Mais les Audressellois qui ont vendu la maison familiale,  ont créé eux-mêmes un afflux de nouveaux électeurs qui ne partagent pas du tout ce point de vue, car les  propriétaires (toutes couleurs politiques confondues) des maisons qui valent entre trois cent mille et un million et demi d’euro, n’ont pas envie qu’elles perdent de  leur valeur et de leur agrément en raison des modifications de  l’environnement. De plus, les nouveau plaisanciers s’inscrivent sur les listes électorales,  contrairement aux anciennes familles d’estivants.

Une loi économique répondant au  simple bon sens dans la gestion du patrimoine,  indique qu’à partir d’un certain prix de l’immobilier, celui-ci est devenu si élevé que les acheteurs n’acquièrent plus les maisons comme résidence secondaire mais préfèrent s’y installer ou y installer leur famille à l’année. C’est un phénomène qui existe depuis longtemps dans les pays méditerranéens, et plus près d’Audresselles, au Touquet, à Hardelot, à Stella-Plage où la proportion de population résidant à l’année ne cesse de croître.

Ce phénomène devrait se produire aussi à Audresselles.

Même si l’actuel maire est réélu, ce qui est probable dans la mesure où personne ne souhaite prendre cette place très accaparante en temps et en énergie, il n’est pas exclu que la composition du futur conseil municipal reflète encore davantage le nouvel électorat,  de plus en plus majoritaire à Audresselles.

voir aussi l’article précédent: En quoi consiste la croissance de la population audresselloise ?

8 janvier, 2012

En Turquie, grâce à l’UMP, la prison pour les Francs-Maçons

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 17:01

Toujours le même argument contre les Francs-Maçons

Comme Audresselles.at l’avait prévu dans un article précédent (Turquie, Arméniens, Grand-Orient : Sarkozy fait coup triple), le vote par l’assemblée nationale française d’une proposition de loi criminalisant la négation du génocide arménien perpétré par des officiers turcs francs-maçons, tombe à pic pour discréditer tous les officiers supérieurs de l’armée créée par Ataturk et les incarcérer sous prétexte de conspiration. Même s’ils n’ont rien à voir dans une histoire qui remonte à 97 ans.

C’est l’argument utilisé par Hitler puis par le Maréchal « Nous-voilà », pour « débarrasser » leurs pays respectifs des obédiences maçonniques.

Avec le coup de pouce de Valérie Boyer, député UMP, et de Charles Aznavour, le chanteur qui paye ses impôts en Suisse, les Islamistes au pouvoir en Turquie ont un nouveau prétexte pour remplacer tous les officiers laïcs par des Musulmans très religieux et  recréer ainsi la grande armée des Janissaires de l’Islam conquérant ou plutôt reconquérant.

L’argumentaire sous-entendu est le suivant: si l’empire ottoman n’était pas tombé aux mains des Francs-Maçons, il n’ y aurait pas eu de massacre des Arméniens en 1915 et la Turquie actuelle ne subirait pas d’insultes de la part des sbires de Sarkozy.

Valérie Boyer aboie: la caravane passe

Le résultat est tombé hier: après plusieurs centaines d’officiers, le général Ilker Basbug, ancien chef d’Etat-Major général des Armées turques jusqu’en 2010, vient d’être inculpé pour constitution et direction d’une organisation terroriste (la Franc-Maçonnerie) ainsi que pour tentative de renversement du gouvernement islamiste, et incarcéré pour une durée indéterminée en attendant d’être jugé et condamné.

Le texte de Valérie Boyer va être bientôt soumis aux sénateurs, dont beaucoup sont francs-maçons. Certains commencent à comprendre que construire des mosquées dans la ville dont ils sont maires n’est peut-être pas le meilleur moyen pour garantir la laïcité, la liberté de pensée et d’association. Auront-ils une pensée pour leurs frères maçons de Turquie et enterreront-ils définitivement cette proposition de loi ?

1...2425262728

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas