7 février, 2018

Tarik Ramadan ou la nouvelle affaire d’Outreau

Classé dans : international,politique,religion — dompaul @ 0:21

Dans le Boulonnais, on se souvient de l’ affaire d’ Outreau qui a coûté trente mois de prison aux innocentés mais aussi des sommes importantes au contribuable puisque l’indemnisation du plus humbles de ces innocentés (un chômeur) s’est élevée à quelque 250 000 €. Depuis, on a inventé un juge d’instruction en trois personnes, sur le modèle de la Sainte-Trinité puisque leur pensée est la même.

Tarik Ramadan est connu dans tout le monde francophone, du Sénégal au Liban en passant par la France mais il n’a pas que des amis. Des groupes  puissants qui le considèrent comme contraire à leurs intérêts, sont parvenus à le mettre pour l’instant hors d’état de leur nuire. Donc, il reste en prison après son passage devant le juge des libertés: le billet d’avion qui l’innocente et qui  avait été « perdu » par l’instruction, ne suffit plus comme alibi pour prouver qu’il ne pouvait pas se trouver avec la prostituée qui l’accuse de viol. Il faut que la compagnie atteste qu’il était bien dans l’avion alors que le voyage remonte à plusieurs années. Mais existe-t-il des compagnies aériennes qui conserve le listing de leurs voyageurs plus longtemps que la police des frontières ?

Tarik Ramadan a été emprisonné sous le prétexte que deux personnes qui sont montées dans sa chambre (pour quoi faire ?) l’accusent de viol: une femme décrite comme fragile psychiquement et une « call-girl », c’est-à-dire une prostituée, dont le témoignage est contrarié par un alibi très solide. Ceci montre le danger que représente désormais un pouvoir judiciaire pénal omnipotent aux mains d’inconnus aux motivations variées, dont les excès font perdre sa légitimité à l’institution.

S’il est maintenu en prison par la cour d’Appel, que d’autres faux-vrais témoins ne se manifestent pas, et que les preuves de ses prétendus méfaits font long feu, il faudra bien ou le relâcher ou l’envoyer en cour d’Assises et, même si le président de la cour est bien formé pour manipuler des jurés déjà intimidés par la pression des médias, personne ne peut assurer qu’il sera condamné.

Pile ou face ?

L’emprisonnement des quelques anonymes de l’affaire d’Outreau a créé un scandale judiciaire mais ses conséquences restent sans commune mesure avec les conséquences à venir de la mise en examen d’une personnalité internationale comme Tarik Ramadan à l’initiative du gouvernement français par le truchement de son procureur  puis son emprisonnement.

Si Tarik Ramadan sort triomphant de cette épreuve, on ne doit pas s’attendre à ce qu’il se fasse discret même si on lui propose une indemnité d’emprisonnement abusif  de quelques millions d’euro à condition qu’il se taise.

Il ne faudrait pas s’imaginer que les gens sensés croient aveuglément à cette décision de justice téléguidée. Pour l’instant, les auditeurs de Tarik Ramadan, qui ne sont pas nécessairement Mahométans, ne se sont pas manifestés car les médias aux ordres l’ont déjà enterré. Mais il suffit désormais d’un étincelle pour que le monstre judiciaire échappe aux mains des apprentis sorciers. Et le fiasco risque d’entraîner des conséquences inattendues, y compris au niveau international.

2 février, 2018

« Coming out » et « coming in back », quand les homos changent de bord et que Tarik Ramadan est mis à l’ombre

Classé dans : international,religion,socialistes — dompaul @ 18:31

Deux présidents d’états peu connus dans les pays dont sont ressortissants les Audressellois,  mais régulièrement réélus à une confortable majorité dans leur pays ou leur région, Alexandre Lukatchenko en Biélorussie et Ramzan Kadyrov en Tchétchénie, veulent « guérir les homosexuels », utilisant des moyens plus ou moins énergiques pour parvenir à leurs fins et s’inspirant du regretté Louis XIV quand il a révoqué l’édit de Nantes. Ils obtiennent des résultats et donnent satisfaction à la majorité silencieuse.

Kadyrov est du reste plus énergique pour « soigner les homosexuels » au nom de l’Islam que Lukatchenko, mais moins que la famille Saoud en Arabie dont les bourreaux manient le sabre avec vélocité et précision, et chacun sait que le régime en place dans cette dernière est très apprécié des différents chefs d’Etat français, qui ne le critiquent jamais.

Pour le parti socialiste, très malade mais pas encore disparu, la stratégie de reconquête passe par une nouvelle opération de séduction. Les homosexuels des médias ne représentent plus le groupe de pression prioritaire à flatter pour obtenir des voix, les électeurs mahométans les ont remplacés.

Alors quelques élus  homos, à tous niveaux, qui désirent absolument conserver leur mandat difficilement acquis lors des prochaines élections et dont la circonscription  se remplit de nouveaux électeurs issus de l’immigration, ont trouvé une solution simple: faire un enfant à une beurette qu’ils épousent après avoir divorcé à toute vitesse de leur compagnon. Celui-ci n’est généralement pas content et va se plaindre aux parents, oncles et cousins de son ex-conjoint qui avaient déjà dû digérer le « coming out » de leur fils ou neveu et qui, maintenant, doivent prendre un tournant à 180° en sachant qu’ils vont avoir un petit-enfant, neveu ou cousin mauresque.

Il est évident que nous ne pouvons pas nommer ces personnes car il ne s’agit pas de leur faire du tort, d’autant plus que la solidarité entre homos est plus forte que l’appartenance partisane et que ces homos renégats risquent de s’attirer les foudres de leurs anciens semblables. Mais ceci prouve que l’inversion n’est pas irréversible.

Dans cette lutte qui met aux prises les différentes communautés antagonistes, quoique de gauche, l’affaire Tarik Ramadan va servir de révélateur. Le procureur de la République vient de mettre à l’ombre pour examen le conférencier mahométan Tarik Ramadan sur le témoignage d’une « call-girl », terme pudique pour désigner une prostituée, pas du tout vénale, comme chacun sait, et sur les dires du livre signé par une « fragilisée » soutenue par la journaliste Caroline Fourest, qui se prétend lesbienne et ne critique jamais la politique israélienne.
Qui va gagner dans ce bras de fer judiciaire ? Tarik Ramadan refuse toujours d’admettre avoir commis les horreurs dont l’accusent les deux femmes et le mari de la première qui, étonnamment, n’est pas poursuivi pour proxénitisme.
Il va falloir trancher en ce qui concerne Ramadan: est-il préférable de complaire aux mouvements féministes LGBT ou aux Mahométans de banlieue et à la presse de gauche pro-Tarik ?

25 janvier, 2018

Audresselles: les bonnes nouvelles

Classé dans : conseil municipal,religion — dompaul @ 15:21

Dans le cadre de la communauté de communes

Lors de sa présentation de voeux pour l’année 2018, le président Francis Bouclet a fait le bilan des réalisations de sa seconde année de mandat.

Soucieux d’économies, il n’a sensiblement pas augmenté le nombre de fonctionnaires de la communauté de communes, qui s’élève à cent, bien que les communautés de communes reçoivent en permanence de nouvelles attributions à la place de l’Etat et des communes. Il est contraint aussi par la nouvelle réglementation « écologique » d’entreprendre la reconstruction de la déchetterie de Marquise qui doit être encore davantage diversifiée  (avec augmentation de 200 € des impôts locaux par nabitant).
L’entretien des digues n’étant plus à la charge ni des communes, ni du conseil général, ni de la région ni de l’Etat, c’est la communauté de communes qui va payer la réfection des digues de Wissant et d’Ambleteuse (40 € de plus par habitant sur les impôts locaux).
Avec ce nouveau système préparé par Hollande donc hérité des socialistes, les Audressellois, qui ont des digues résistant à la tempête, paieront pour les digues de Wissant et Ambleteuse qui s’effondrent régulièrement pour le plus grand profit des entreprises de maçonnerie. Quand on dit 40 € par habitant, c’est une moyenne, puisque les contribuables vont payer pour ceux qui ne payent aucun impôt.

La paroisse: mariages et enterrements

Dans le même temps, la grande paroisse Notre Dame des Flots-Saint Martin de 23 000 habitants  n’a plus qu’un prêtre âgé de moins de soixante-quinze ans. Il en a soixante quatorze: c’est le curé. Ensuite, il devient prêtre-aîné et n’a plus de responsabilités paroissiales. Les trois autres prêtres aînés ont dépassé les quatre-vingt-dix ans.

Il n ‘ y a déjà plus de messe dominicales à Audresselles qu’occasionnellement (la prochaine a lieu le dimanche 4 mars) et, à court terme, les mariages et funérailles s’effectueront sans prêtre si, toutefois, un laïc veut bien s’en occuper. Sinon, il faudra que les familles viennent avec le prêtre qu’elles auront trouvé pour les marier ou enterrer leurs proches.

De toutes façons, le Pape François 1er n’envisage pas de réformes susceptibles de susciter davantage de vocations et affiche comme priorité d’encourager l’immigration mahométane masculine en Europe et haïtienne au Chili.

Pourquoi dire « la Sainte Russie » ?

Faisons des comparaisons et des calculs: l’église catholique française a cinq mille prêtres « actifs » pour soixante sept millions d’habitants. L’église orthodoxe russe  a trente huit mille prêtres séculiers , âgés de moins de quarante ans en majorité, avec un accroissement rapide et régulier pour 2,15 fois plus d’habitants (cent quarante quatre millions) dont de nombreux Mahométans, Bouddhistes, Chrétiens d’autres confessions y compris les Vieux-Croyants. On ne compte pas les moines et prêtres réguliers. En Russie, c’est 1 prêtre de l’église orthodoxe russe pour 3000 habitants, en France, c’est un prêtre catholique pour 13 400 habitants.

 

14 décembre, 2017

Messe dominicale, la veille de Noël, à Audresselles le 24 décembre à 11h du matin

Classé dans : art,conseil municipal,international,peinture,politique,religion — dompaul @ 13:10

Tandis que, dans les plus petits villages de la Fédération de Russie redevenue la Sainte-Russie ou l’ »Empire du Bien » (selon Ronald Reagan et les voyants de Fatima), les églises  sont progressivement reconstruites ou restaurées, c’est le contraire qui se passe en France où, même dans les villes, des églises sont vendues à l’encan pour être transformées en commerce ou en lieu de culte d’une religion autre que chrétienne, ou tout simplement rasées parce qu’elles n’ont pas été restaurées à temps par la municipalité.

Près d’Audresselles, c’est le cas de l’église de Bouan-Plumoison (XIVe siècle) qui a cessé d’être entretenue depuis 1975, ou de l’église romane de Belle et Houllefort.

Heureusement, à Audresselles, depuis 1975, les municipalités conduites par Roger Tourret et celle qui a été conduite par Joël Lecouffe, ont veillé à l’entretien permanent de l’église, extérieur mais aussi intérieur, y compris à la restauration du fameux triptyque de Saint-Jean Baptiste offert par  Victoria, reine de Grande-Bretagne et d’Irlande et impératrice des Indes.

Toutefois, avec le départ en maison de retraite de l’abbé David Wilson, desservant de l’église, les célébrations liturgiques se sont espacées et la messe de Noël à Audresselles n’apparaissait plus au programme de la grande paroisse Notre-Dame des Flots. Grâce à l’insistance de quelques fidèles, il y aura une messe dominicale la veille de Noël à Audresselles, le dimanche 24 décembre 2017, quatrième dimanche de l’avent,  à onze heures du matin.

Le jour de Noël, il n’ y aura de messe ni à Audresselles ni à Ambleteuse.

Si les Audressellois souhaitent que leur église reste animée, il est donc important qu’ils le manifestent par leur présence à cette liturgie exceptionnelle.

images: Russie: région de Kostroma, exemple de restauration d’ églises saccagées par les Bolcheviks il y a un siècle: celles de la Trinité, dans les villages de Zaingir, et de Kosteniev. L’église de Kosteniev est presque entièrement restaurée (images visibles sur Google earth).

russie Zaingir oblast de Kostroma RECONSTRUCTION de l'Eglise de la TrinitéRussie,village de Kosteniev, fin de restauration de l' église de laTrinité

 

Nota: Veillées de Noël à l’église d’Ambleteuse à 18h30,  et à l’église de Wissant à 20h30.

 

23 novembre, 2017

Frédéric Haziza: un Porc qui pince une fesse de princesse.

Classé dans : international,politique,religion — dompaul @ 12:54

Décidément, on n’en finira jamais avec les porcs. Il serait intéressant de connaître les organisations puissantes qui, à travers les féministes et autres « Femen », s’efforcent d’incruster dans l’esprit des masses télé-intoxiquées que « Juif  à la fois médiatique et agent autoproclamé d’Israel » rime avec « Porc » ?

Dans l’évangile de Marc (5, 1-20), il est écrit à propos d’un  possédé: «  Alors, les esprits mauvais supplièrent Jésus: «Envoie-nous vers ces porcs, et nous entrerons en eux.»

Dans le cas qui nous intéresse, c’est le contraire qui s’est produit.

Frédéric Haziza était pourtant bien incrusté comme journaliste vedette de la chaîne parlementaire. Bien qu’il se recommande d’un grand-père soi-disant mort à Auschwitz, alors qu’il était en Algérie, il fait lui aussi les frais de la campagne anti-porcs qui ont reconnu qu’ils l’étaient, à la suite de D.S.K, Harvey Weinstein, Roman Polanski, bien qu’ils aient été défendus  par Bernard-Henri Lévy, patron  de chaînes de télévision comme Arte et BFMTV.

Tarik Ramadan n’a toujours pas reconnu être un porc aussi et il n’annonce pas qu’il est un agent israélien. C’est sans doute pourquoi Bernard-Henri Lévy ne s’insurge pas contre les calomnies qui visent ce docteur de l’Islam.

Oser pincer les fesses d’une  princesse

La journaliste qui accuse Frédéric Haziza de lui avoir pincé les fesses n’est autre que la princesse-comtesse Astrid de Villaines, descendante du fameux Sénéchal Pierre Le Bègue de Villaines qui fit la croisade en Espagne aux côtés de Bertrand du Guesclin et de Guillaume Boitel, il y a six cent cinquante ans.

Sous l’ancien Régime, un Juif qui aurait pincé une fesse de princesse sans en recevoir l’ordre exprès  du Roi aurait été  sévèrement puni même s’il avait agi avec le consentement de l’intéressée. De toutes façons, les ancêtres d’Haziza n’étaient pas en France à cette époque là.

Jeu d’échecs entre services secrets

Cette guerre globale entre d’une part, les tenants des Etats-Unis, d’Israel et de son nouvel allié officiel l’Arabie Saoudite et, d’autre part la Russie, l’Iran,  la Syrie, le Vénézuela, le Hezbollah et maintenant la Turquie se répercute aussi sur les chaînes de télévision et la vie politique françaises. Même à ce petit niveau aussi, chacun des camps essaye de dégommer un pion du camp adverse, à commencer par ceux qui ont proclamé leur allégeance à Israel ou à l’Iran. D’un côté, c’est Dieudonné et Tarik Ramadan qu’on essaye de faire disparaître sans oublier le catholique Fillon, passé à la trappe,  mais l’autre  camp a réussi à éliminer DSK, à détruire Polanski et maintenant Haziza après avoir constaté que le mécanisme fonctionnait avec Baupin, le cobaye.

D’autres agents d’Israel ont du souci à se faire, à commencer par Frédéric Cohen qui transpire d’appréhension devant la caméra, mais aussi la Lesbienne Caroline Fourest, manipulatrice de l’accusatrice de Ramadan. L’affaire pourrait se retourner contre elle si le magistrat chargé de l’affaire n’était pas de son bord.

8 novembre, 2017

Tariq Ramadan( طارق رمضان), ou la punition du tiède

Classé dans : histoire,international,religion — dompaul @ 16:45

par Saïd Bin Ibrahim,

En 732, l’émir mahométan Abdel Rahman a été vaincu par l’armée franque du Shogun Charles Martel aux alentours de Poitiers et, dans les onze siècles qui ont suivi, les Chrétiens européens, grâce à leur technologie plus avancée, n’ont cessé de repousser les Mahométans vers l’Afrique ou l’Asie centrale pour ensuite coloniser les terres où ils étaient trop nombreux pour les convertir ou les exterminer.

Depuis un demi-siècle, c’est l’effet inverse puisque les Mahométans envahissent progressivement les pays chrétiens par l’immigration ou la reproduction galopante in situ. Mais tout en pratiquant leur religion jurisprudentielle, ils savaient jusqu’à maintenant respecter les idées reçues diffusées par les medias des pays d’accueil où l’on ignore que Mahomet était en avance sur son temps au VIIIe siècle après Jésus-Christ, notamment en redonnant des droits aux femmes, disparus avec les invasions barbares.

Tariq Ramadan, en imposant la prise en compte de ses idées sur le Mahométisme dans les débats audiovisuels francophones, bouleverse la conception traditionnelle de la religion enseignée aux masses et ne se fait pas que des amis.

Trahison

Rappelons que deux des piliers de la religion des Mahométans imposent l’interruption du travail cinq fois par jour et son ralentissement chaque année pendant un mois lunaire. La gymnastique orante est en effet bonne pour la santé et représente un moment d’égalité entre les fidèles mais constitue aussi un handicap dans le cadre d’un travail suivi profane. De plus, trahissant son enseignement qui tendait à l’émancipation de la femme, les successeurs du prophète ont codifié l’exclusion de cinquante pour cent de la population de l’accès à l’instruction. Les califes -une succession de criminels et d’usurpateurs- se sont attachés à scléroser l’islam mahométan afin de se maintenir au pouvoir. Pour les docteurs mahométans, le temps reste fixe et l’évolution de l’Univers et des espèces n’existe pas.

Le respect à la lettre des cinq piliers de l’Islam suffit pour faire son Salut, contrairement au Christianisme qui a défini une ligne de perfectionnement permanent en vue d’ un but lointain qui ne sera jamais atteint dans le monde sensible.
Dans ces conditions, la créativité est ralentie dans les pays mahométans, qui ne peuvent se targuer d’aucune invention technologique depuis un millénaire.

C’est précisément cette arriération dogmatique à laquelle Tariq Ramadan voudrait remédier.

Toute son oeuvre philosophique et théologique est fondée sur la nécessité pour les Mahométans de se libérer l’esprit et de s’affranchir des dogmes figés pour rattraper la communautés des hommes libres de préjugés et pouvoir, non seulement les copier mais aussi les dépasser.

Comme il ne peut pas contester l’interprétation du Coran fixée au dixième siècle sans s’exclure lui-même de la communauté des Croyants, il doit trouver une réinterprétation en marchant sur le fil du rasoir.
Comme le Coran originel a été d’abord transmis oralement par les récitateurs qui l’avaient appris par coeur puis transcrit sans signes diacritiques, les lettres correspondent à plusieurs phonèmes. Une seule lettre, celle qui ressemble à U,  peut s’y prononcer de cinq façons différentes: b,t,th,n,i. Ainsi un cinquième du Coran reste abscons et le reste pourrait être réinterprété.

La fornication ou le retour des vieilles lunes

Mais, des dogmes extra-coraniques repris de la loi mosaïque (Deutéronome 22:23-24), sont apparus après la mort du prophète Mahomet. Interrogé par des contradicteurs sur la lapidation des femmes adultères comme Jésus par les pharisiens qui cherchaient à le prendre en défaut, Tariq Ramdan n’a pas fait la même réponse que lui, puisque ses antagonistes avaient un point de vue opposé à celui des Juifs du premier siècle: actuellement, la fornication est en effet, non seulement autorisée, mais aussi encouragée par l’exemple de tous les « peoples », notamment par celui des présidents de la république française qui ont succédé à Pompidou.

La lapidation des fornicateurs  adultères n’est pas prescrite dans le Coran 

Tariq Ramdan ne s’adresse pas qu’aux Européens mais aussi aux Sénégalais, Mauritaniens, Maliens, Ivoiriens, Guinéens, Algériens, Marocains, Tunisiens, Libanais, Comoriens, Djiboutiens, Réunionais et autres Mahométans francophones qui le regardent et boivent ses paroles sur Youtube. Pour éviter d’horrifier une grande partie de ses fidèles attachés aux coutumes pré-islamiques, il n’ose donc pas s’arroger le pouvoir d’abroger la lapidation couramment pratiquée en Afghanistan, au Pakistan et autres pays très arriérés alors qu’elle n’existe pas dans le Coran mais qu’elle a été rétablie par l’usurpateur Omar qui s’est fait proclamer calife à la place du calife légitime.

Le moratoire


Pour éviter de froisser cette catégorie de fidèles primitifs tout en essayant de donner satisfaction aux intellectuels féministes occidentaux, Tariq Ramadan demande aux Mahométans « un moratoire » sur les lapidations: pour l’instant, on ne lapide plus, on attend, on réfléchit. Les fornicateurs rentrent chez eux tranquillement en attendant.
En attendant Godot.

Biaiser avec Dieu


Au lieu de déclarer publiquement que la lapidation des fornicateurs ne faisait pas partie de la Loi coranique, Tariq Ramadan a voulu biaiser avec Dieu: « on verra, on en reparlera ». On ne sait plus si c’est du lard ou du cochon.
A propos de cochon, ou plutôt de porc, le résultat est là: une femme inconnue jusqu’ici du nom de Henda Ayari, aussi franche qu’un âne qui recule, et qui cherche à vendre son livre sur ses expériences sexuelles, accuse Tariq de l’avoir violée dans la chambre d’hôtel où elle l’avait suivi de plein gré et d’où elle n’a pas cherché à fuir pendant toute une nuit.
Evidemment, comme dans les affaires Weinstein, DSK, Polansky, un cortège se forme de femmes intéressées qui se bousculent pour déclarer: moi aussi, moi aussi, j’écris un livre. Moi aussi, j’ai couché avec Tariq.  Même si j’étais consentante, il m’a violée, puisque j’étais fragile.
Du point de vue de la Justice des Hommes, Tariq a raison de nier en bloc et de poursuivre ses accusatrices en diffamation puisqu’elles n’ont pas de preuve  mais c’est pour lui un avertissement de Dieu « qui vomit les tièdes » (Apocalypse 3,15).

Saïd Bin Ibrahim

Saïd Bin Ibrahim est le descendant actuel d’Ibrahim ou Abraham en ligne patrilinéaire. Ibrahim est le  seul fils survivant du prophète Mahomet (SAW) et de Marie l’Egyptienne, recueilli et élevé par le roi des Francs Dagobert Ier après avoir échappé à l’empoisonnement que lui réservait Aisha, l’épouse préférée du prophète et son père Abou Bakr, second calife. La plupart des Mahométans croient qu’Ibrahim est mort peu après sa naissance.

 

2 novembre, 2017

Trump se trompe ou l’utilité des transgenres dans l’armée américaine

Classé dans : histoire,international,medecine,politique,religion — dompaul @ 0:57

Toutes les armées du monde,  c’est-à-dire tous les groupes militaires hiérarchisés et disciplinés soldés par un Etat fort et centralisé, ont toujours dû résoudre le problème suivant: permettre aux soldats d’assouvir leurs pulsions irrépressibles.

Dans l’antiquité, les armées permanentes avaient adopté deux systèmes: à Lacédémone, où les Spartiates (les citoyens) étaient tous militaires professionnels puisque les artisans et les cultivateurs étaient tous des ilotes (serfs), les vétérans formaient une jeune recrue qui lui servait aussi de giton pendant les campagnes. C’était le principe du couple illustré dans l’Iliade par le demi-dieu Achille et son ami Patrocle.

C’était pratique puisque tout se passait en famille (l’Armée est une grande famille). Chez les autres Grecs, à Rome ou encore à Carthage, les armées étaient accompagnées par des prostitué(e)s enrégimenté(e)s, libres ou serviles.

A la fin de l’empire romain, les armées permanentes à la romaine avec la solde, l’ avancement et le pécule de retraite ont cessé d’exister. Les armées permanentes réapparaissent dans les pays d’Europe avec la centralisation des Etats. En France, le système romain réapparaît en 1790 selon la formule: dans la besace de chaque soldat, il y a un bâton de maréchal.

Le problème de la satisfaction du soldat en campagne reste le même et les armées mettent au point le fameux BMC (bordel mobile de campagne) géré par un sous-officier. Les armées coloniales et post-coloniales françaises disposeront de ce BMC dans leur casernement ou campement jusqu’à une date récente, date qui suit par hasard de quelques années l’arrivée de Giscard au pouvoir et l’incorporation de femmes engagées volontaires comme soldates, sous-officiers ou officiers mais aussi avec le « coming-out » de certains gradés puisqu’ officiellement, il n’est plus interdit dans les armées occidentales d’être homosexuel.

Les différents gouvernements qui se sont succédé depuis Mitterrand en France ont cru bon d’accroître de façon continue la proportion de femmes dans les armées. Le phénomène est du reste le même dans l’armée américaine et les autres pays de l’hémisphère Nord, mais aussi dans tous les autres pays.

Cet apport de femmes et d’homosexuels a fait perdre au BMC son utilité. On l’a vu à l’issue de la première guerre du golfe. 80% des femmes qui se sont trouvées sur les bateaux de guerre américains dans le golfe persique, sans pouvoir quitter leur navire pendant six mois, sont revenues enceintes dans leur patrie. Y compris quelques  Lesbiennes qui n’auraient pas entretenu de relations intimes avec des mâles si elles n’avaient pas été incorporées dans l’US Navy.

C’est cet inconvénient, bien qu’il soit mineur, qu’ont cherché à compenser les Démocrates (équivalent de nos socialistes) arrivés au pouvoir avec Clinton: l’incorporation dans l’armée américaine de quinze mille transgenres, pour la plupart originellement mâles, femelles d’apparence, parfois plus encore que l’orchidée qui ressemble à son pollinisateur pour l’attirer, selon qu’ils ont été opérés et hormonisés ou non.

Mais patatras, au nom du principe ancien dans les armées selon lequel « un militaires n’est pas une fiotte », Trump a décidé d’interdire l’incorporation de nouveaux transgenres dans l’Armée américaine. Faudra-t-il recréer les BMC en recrutant de nouveau des locales pendant les campagnes ? Une femme-juge vient de décider que Trump avait tort. On pousse un soupir de soulagement !

18 octobre, 2017

« Balance ton porc », ou le remake du « Juif Süss »

Classé dans : histoire,international,politique,religion,socialistes — dompaul @ 17:52

Par la grâce de la loi Fabius-Gayssot et des lois identiques votées dans les pays de l’Union européenne et d’Amérique du Nord, toute allusion qui pourrait être assimilée à de l’antisémitisme ou à l’antisionisme, même dans la sphère privée, si l’on est enregistré, filmé ou dénoncé sur internet, est désormais considérée par les tribunaux comme un crime et punie d’amendes considérables et même de prison (1).

Evidemment, nombreux sont ceux qui cherchent par tous les moyens une faille dans cette interdiction. Et pas seulement les néo-nazis, les Trostkistes pro-Palestiniens, les Islamistes et autres antisémites-antisionistes officiels poussés par des motivations idéologiques ou électoralistes mais aussi les journalistes à sensation qui cherchent des scoops.

Une actrice américaine un peu vieillie et sans emploi depuis la fin de la série télévisée à laquelle elle participait (une histoire de sorcières), vient en effet de réapparaître sur les écrans de l’actualité en affirmant avoir été violée par le producteur Harvey Weinstein en échange d’un rôle dans un film. Une foule d’actrices ménopausées s’est alors précipitée devant les micros avides de leurs paroles, pour déclarer qu’elles aussi avaient été importunées par ce même producteur ou qu’elles avaient même dû coucher avec lui, parfois à plusieurs reprises. Elles veulent en effet faire des livres sur le sujet et gagner ainsi quelques sous pour l’occasion.

La  féministe Sandra Müller (Frau Müller) a eu l’idée d’exploiter à fond ces histoires en créant un site de dénonciations intitulé « balance ton porc » car les mots « dénonce ton porc » évoquerait trop la Collaboration, bien qu’ils reviennent au même. Pour la presse et les chaînes de télévision, cette affaire prend heureusement le relais des aventures de Dominique Strauss-Kahn, qui ont rapporté des dizaines de millions d’euro à de nombreux vautours depuis 2011.

Quant à Roman Polanski, le metteur en scène accusé de viol sur mineure il y a cinquante ans aux Etats-Unis et recherché par Interpol, ce n’est plus demain qu’il va pouvoir demander une amnistie pour pouvoir circuler en dehors de l’hexagone, malgré les interventions en sa faveur de Jack Lang, l’ancien député que le monde nous enviait, et de Bernard-Henry Lévy, le milliardaire-philosophe propriétaire de chaînes de télévision diffusant de la télé-réalité.

Tous ces personnages ont des points communs,  dont le moindre est d’être de gauche. Les trois premiers se trouvent désormais sous un éclairage permanent ou récurrent des médias, en tant que « porcs », animal impur dans certaines religions dont la leur.

Sous le règne du docteur Goebbels, en 1940, était sorti un film historique intitulé « le Juif Süss », ministre des Finances du roi de Würtenberg », présenté comme odieux et assouvissant ses désirs avec des femmes « aryennes » peu consentantes. Il finissait pendu devant une foule en liesse. Bien que le film soit depuis peu retiré de « Youtube » à la demande d’une association juive, le scénario est repris et actualisé dans les sagas judiciaires et journalistiques consécutives à chaque scandale autour de la vie sexuelle de chaque « porc », qu’on enchaîne comme une bête fauve pour le présenter à la foule avant de le condamner.

Mais il reste en vie, précisément pour alimenter la presse quand il y a un vide dans l’actualité. Le Porc est toujours le même personnage dans les remake-réalité du  film, sauf qu’il change de nom.

(1) voir l’article: Le 17 octobre, Dieudonné passe en jugement pour blasphème

17 juillet, 2017

Les migrants commencent à recevoir leurs armes

Classé dans : espace public,international,politique,religion,Syrie — dompaul @ 9:58

Des  conteneurs arrivent en Grèce pour  les réfugiés.
Cet  envoi de mobilier était destiné aux camps de réfugiés afin de rendre la vie un peu plus supportable pour ces  « malheureux ».
A l’inspection des  douanes, on découvre 52 tonnes d’armes à feu lourdes et leurs munitions dans des conteneurs doubles de plus de 10 mètres qui suivaient les migrants en Europe, tous documentés comme mobilier.
La Police a découvert 14 de ces containers.
Cette migration n’est rien d’autre qu’une invasion armée.
On se demande pourquoi ces jeunes hommes, prêts pour le service militaire,  sans femmes ni enfants prendraient le risque d’un tel voyage ?
En tant que réfugiés, il est désormais évident qu’ils arrivent pour conquérir l’Europe, et la convertir par la force à l’Islam le plus rétrograde.
La guerre véritable pourra commencer quand les bataillons d’envahisseurs installés sur l’ensemble du territoire par les autorités locales elles-mêmes, auront reçu tout l’armement nécessaire. Et il ne sera pas possible de les bombarder sans détruire aussi toutes les villes et les villages.

Du reste, la France vient de vendre ses mirages à l’armée américaine puisqu’ils ne seront plus utiles pour une guerre sur son propre territoire.

Armes pour migrants

24 mai, 2017

Rencontre culturelle Poutine – Macron

Classé dans : histoire,international,politique,religion,socialistes,Syrie — dompaul @ 9:34

Macron et Poutine doivent se rencontrer le 29 mai à Versailles. Audresselles.at a pu connaître une partie de ce que Poutine apportait dans ses bagages.

Donald Trump fait le tour des pays du Moyen-Orient en se recueillant devant le mur des Lamentations pour s’attirer la bienveillance du lobby sioniste américain et en vendant de l’armement aux Saoudiens pour rassurer le lobby militaro-industriel  car ces deux groupes d’influence  tiennent les medias et le rapprochement Trump-Poutine les avait alarmés, surtout le second, alimenté par les guerres actuelles ou potentielles.

Pour l’instant, Trump ne peut donc pas rencontrer physiquement Poutine, son ami, tant qu’il n’a pas rassuré les marchands d’armes.

En revanche, Emmanuel Macron, qui sent le vent de l’histoire tourner,  a saisi l’occasion pour inviter en premier Vladimir Vladimirovitch au grand Trianon de Versailles, précisément là où, il y a trois cents ans, le roi-enfant de France Louis XV, avait accueilli son prédécesseur, le tsar de toutes les Russie, Pierre le Grand (il mesurait deux mètres quatre centimètres) qui l’avait pris dans ses bras.

Le conservateur qui a eu l’idée d’organiser à cet endroit  l’exposition Pierre le Grand précisément au moment opportun, devrait avoir un avancement fulgurant.

Regarder les télévisions russes en langue française qui ne diffusent pas les mêmes informations que les chaînes françaises car elles sont sous un contrôle différent, nécessite une manipulation plus compliquée car il faut trouver la bonne chaîne câblée ou satellitaire.

A l’aide d’un ordinateur, on peut aussi taper TV Russia puis chercher une chaîne. C’est donc quasiment impossible pour ceux dont le niveau culturel correspond à celui de  l’ émission   animée par Cyrille Hanouna (qui a actuellement des problèmes avec les gays radicalisés pour des histoires de « trou de balle » (sic!) ).  Les Russes ont l’intention de créer de nouvelles chaînes russes en français encore plus accessibles et de les multiplier, concurrençant donc aussi les chaînes françaises les plus regardées dans l’hexagone.

Entre Poutine et les derniers gouvernements français, on joue donc à « je te tiens par la barbichette ».

Afin de commencer à réchauffer les relations franco-russes, particulièrement glaciales du temps de hollande dit « le Pingouin », Le gouvernement français aimerait bien que Poutine réduise sur les chaînes russes en français la propagande pour le Front National, les amis de Mélenchon et leurs idées, surtout en cette période d’élections.

Macron peut proposer d’inciter les chaînes françaises à diffuser en français des films récents et des feuilletons télévisés à gros budget, produits par des metteurs en scène russes, afin de familiariser davantage le téléspectateur français basique avec les Russes, leur vie quotidienne et leur histoire souvent mêlée à celles Français depuis 1051, quand Anne, princesse de Kiev, est devenue reine de France. Ceci, afin que les Russes leur paraissent proches d’eux et sympas.

C’est une proposition acceptable, sauf pour les producteurs de films et de feuilletons américains, qui devront se pousser un peu, pour faire de la place sur les écrans des Français.
Mais est-elle suffisante si Poutine développe les chaînes russes en français?

Pour faire plaisir à Poutine, il faudrait que l’armée française cesse de collaborer aussi étroitement avec Al Nosra à Damas même et de fournir en armes et en matériel cette organisation même si, comme disait Fabius, elle fait du « bon boulot » en Syrie, en massacrant Chrétiens, Alaouites et Chiites.

Evidemment, si la France applique l’article 1 de la charte des Nations Unies et reconnaît le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, notamment le référendum d’autodétermination des habitants de la Crimée, les contentieux passés seront atténués.

Quelques feuilletons et films russes sur youtube:

Night Swallows – Episode 1. Russian Tv Series. StarMedia. Military Drama. English Subtitles

  • il y a 2 ans
  • 90 632 vues
Watch free russian tv shows with english subtitles All episodes: …
  • ST
Rencontre culturelle Poutine - Macron dans histoire41:28

Russian movie with English subtitles: Penal battalion 

 dans international2:04:03

Russian movie with English subtitles: Admiral

The Island (Russian movie with English subtitles)

Russian movie with English subtitles: By the Will of Genghis Khan

    • ST
  1.  dans politique
    37 VIDÉOS

    Russian Movies

    1. 2:09:27The Horde (Russian movie with English subtitles)
    2. 1:54:27The Island (Russian movie with English subtitles)

    The Dawns Here Are Quiet – Episode 1. Russian TV Series. English Subtitles. StarMediaEN

    • il y a 10 mois
    • 152 472 vues
    It is late spring of 1942, and the Great Patriotic War is in full swing. A long way off from the front-line, at some God-forgotten …

    We are from the Future » – [english subtitled] ww2 Sci-Fi

    • il y a 9 ans
    • 207 232 vues
    « We are from the Future » - Russian Time Hopper. Episode №1 Time hopping adventure featuring a quartet of young, college aged …
12345...18

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas