18 janvier, 2012

C’est au tour des Turcs de remercier les francs-maçons du Sénat

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 16:02

Enfin, voici des frères  qui se comportent bien et qui songent à protéger la liberté de conscience à l’étranger, non pas par la provocation, mais par une diplomatie plus subtile!

La commission des lois du Sénat a repoussé aujourd’hui l’exigence du député UMP Valérie Boyer de voter une loi liberticide,  condamnant la négation de génocide à propos de l’extermination massive d’Arméniens par le triumvirat qui exerçait la dictature sur l’empire ottoman pendant la première guerre mondiale.

Tout le monde aurait dû être satisfait désormais, y compris Valérie Boyer: même si elle ne s’est pas souciée de nuire gravement aux intérêts français, Valérie Boyer s’est fait bien voir d’une association communautariste de sa circonscription. Et les sénateurs ont commencé à rectifier cette nuisance diplomatique qui aurait pu faire tache d’huile dans d’autres états et nuire gravement aux intérêts de la Turquie dans le monde. Les ayants-droit des Arméniens exterminés n’attendent qu’une occasion pour exiger d’Ankara des compensations financières (c’est toujours le but de ce genre d’opération).

Recep Tayyip Erdogan est-il plus capable de raisonner qu’Adolf Hitler ?

Reste maintenant au gouvernement d’Erdogan à réhabiliter tous les officiers qu’il a  jetés en prison parce qu’ils appartenaient à des loges maçonniques.

Le problème reste que les hiérarques de la religion figée de Mahomet détestent autant les Francs-maçons que le chancelier Adolf Hitler.

Erdogan est-il  conscient du geste d’apaisement de la commission des lois du Sénat  français, qui a accepté d’aller dans le même sens que la diplomatie de Juppé, bien que la majorité sénatoriale n’ait pas la même coloration politique qu’Alain ? Sera-t-il sensible à ce très beau geste, puisque l’intérêt des Sénateurs socialistes aurait été d’embarrasser davantage le gouvernement français en cette période d’élections.

Au tour d’Erdogan de montrer sa bonne volonté, en commençant par réhabiliter le général  Ilker Basbug et tous les autres officiers francs-maçons, abusivement emprisonnés pour leur appartenance.

Une dangereuse proposition

Quant à Valérie Boyer, espérons que tous les amis de la liberté à l’UMP, s’il y en a, refuseront tout soutien à sa proposition.

voir aussi :En Turquie, grâce à l’UMP, la prison pour les Francs-Maçons

8 janvier, 2012

En Turquie, grâce à l’UMP, la prison pour les Francs-Maçons

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 17:01

Toujours le même argument contre les Francs-Maçons

Comme Audresselles.at l’avait prévu dans un article précédent (Turquie, Arméniens, Grand-Orient : Sarkozy fait coup triple), le vote par l’assemblée nationale française d’une proposition de loi criminalisant la négation du génocide arménien perpétré par des officiers turcs francs-maçons, tombe à pic pour discréditer tous les officiers supérieurs de l’armée créée par Ataturk et les incarcérer sous prétexte de conspiration. Même s’ils n’ont rien à voir dans une histoire qui remonte à 97 ans.

C’est l’argument utilisé par Hitler puis par le Maréchal « Nous-voilà », pour « débarrasser » leurs pays respectifs des obédiences maçonniques.

Avec le coup de pouce de Valérie Boyer, député UMP, et de Charles Aznavour, le chanteur qui paye ses impôts en Suisse, les Islamistes au pouvoir en Turquie ont un nouveau prétexte pour remplacer tous les officiers laïcs par des Musulmans très religieux et  recréer ainsi la grande armée des Janissaires de l’Islam conquérant ou plutôt reconquérant.

L’argumentaire sous-entendu est le suivant: si l’empire ottoman n’était pas tombé aux mains des Francs-Maçons, il n’ y aurait pas eu de massacre des Arméniens en 1915 et la Turquie actuelle ne subirait pas d’insultes de la part des sbires de Sarkozy.

Valérie Boyer aboie: la caravane passe

Le résultat est tombé hier: après plusieurs centaines d’officiers, le général Ilker Basbug, ancien chef d’Etat-Major général des Armées turques jusqu’en 2010, vient d’être inculpé pour constitution et direction d’une organisation terroriste (la Franc-Maçonnerie) ainsi que pour tentative de renversement du gouvernement islamiste, et incarcéré pour une durée indéterminée en attendant d’être jugé et condamné.

Le texte de Valérie Boyer va être bientôt soumis aux sénateurs, dont beaucoup sont francs-maçons. Certains commencent à comprendre que construire des mosquées dans la ville dont ils sont maires n’est peut-être pas le meilleur moyen pour garantir la laïcité, la liberté de pensée et d’association. Auront-ils une pensée pour leurs frères maçons de Turquie et enterreront-ils définitivement cette proposition de loi ?

25 décembre, 2011

Turquie, Arméniens, Grand-Orient : Sarkozy fait coup triple

Classé dans : histoire,international,religion — dompaul @ 23:38

Un nouveau blasphème

Pour essayer désespérément de se faire réélire par tous moyens (même les plus discutables) la femme-député UMP Valérie Boyer vient d’avoir une « bonne » idée:  faire voter l’existence d’un nouveau blasphème: la négation du soi-disant « génocide arménien » qui entraînera des condamnations pénales plus lourdes que le vol à l’arraché ou les violences conjugales.

Les députés socialistes qui ont voté son projet, dans l’espoir  de récupérer aussi les voix du soi-disant lobby arménien, n’ont pas compris que  les descendants d’Arméniens intéressés par le sujet  ne se reconnaissaient, de toutes façons, que dans le prince des Arméniens, Patrick Devedjan, malmené par Sarkozy ces derniers temps.

Oublier l’affaire syrienne

Le battage autour de ce « génocide » qui, entre autre, a pour effet de banaliser la shoah, ravalée au même rang que l’un des milliers de génocides qui ont jalonné l’histoire, permet d’abord de ne plus parler de l’affaire syrienne où Sarkozy et Erdogan (le premier ministre turc) qui voulaient intervenir, se sont fait ridiculiser à l’ONU par les Russes et les Chinois (Sarkozy a l’habitude).

Mais  Sarkozy trouvera aussi d’autres avantages à l’initiative de V. Boyer: d’abord, essayer de montrer aux Catholiques et à une partie des  électeurs du Front National que son parti UMP condamne les Musulmans sunnites responsables du génocide des Chrétiens d’Anatolie. La loi sur le « génocide » arménien, qui constitue un appel au conflit avec les Turcs, relève en effet de l’esprit des croisades. Il y a plus de mille ans, le supposé massacre des Chrétiens par les Turcs,  a en effet constitué l’un des arguments du pape Urbain et de Pierre l’Ermite pour envoyer comme croisés des milliers de loqueteux vers la Terre Sainte.

Virer les Francs-maçons de l’armée

Autre coïncidence: les « Jeunes Turcs » qui dirigeaient l’empire Ottoman au moment des massacres d’Arméniens, étaient tous francs-maçons, issus des loges françaises du Grand-Orient. C’était le cas,  en particulier, du triumvirat au pouvoir: Enver Pacha, Djemal Pacha et surtout Talaat Pacha, le responsable principal. Aux abois devant l’invasion russe du printemps 1916 et la collaboration active et armée des Chrétiens avec l’envahisseur, le triumvirat les a fait déporter et exterminer, notamment par les Kurdes sur lesquels  les âmes sensibles s’apitoient régulièrement depuis quarante ans. 

Condamnés à mort par contumace dès 1919 par la justice ottomane pour l’extermination d’un peuple entier constituant une communauté distincte, ils sont assassinés en exil par des militants arméniens en 1921 et 1922. A l’époque, la France n’a fait aucune démarche pour inciter l’Allemagne à extrader  Enver Pacha vers la Turquie.

Jusqu’à l’arrivée au pouvoir d’Erdogan en 2003, tout officier  turc devait d’abord appartenir à une loge maçonnique, garante de sa laïcité et de son américanophilie. C’est cette pratique contre laquelle lutte l’actuel gouvernement qui veut réislamiser la société. En définitive, Valérie Boyer fait le jeu de Sarkozy mais aussi d’Erdogan. Ce dernier va pouvoir aisément rappeler que les Francs-maçons sont les grands responsables de ces crimes et de ce refroidissement avec la France, cent ans après, et ceci constituera l’un des prétextes pour les virer une bonne fois pour toutes de l’armée.

24 décembre, 2011

Messe de Noël 2011 à Audresselles: dimanche à onze heures

Classé dans : art,conseil municipal,fêtes,peinture,religion — dompaul @ 23:15

La messe de Noël, anniversaire de la naissance du Christ, à Bethléem, à environ 3 500km de l’église d’Audresselles,  aura lieu demain dimanche à onze heures, contrairement aux autres dimanches où elle a lieu à neuf heures trente.

Elle a été  spécialement mise au point par les trois bénévoles chargées de l’organisation des liturgies (Jacqueline, Geneviève et Anne) et les chants ont été minutieusement choisis. Elle doit être célébrée par le père David, prêtre auquel Audressellois et  Ambleteusois sont particulièrement attachés.

Pour les familles qui ne viennent à Audresselles que pendant les vacances scolaires ou pour pour les fidèles qui ne vont à la messe qu’à Noël et à Pâques, ce sera l’occasion de comparer l’état du tableau du triptyque du choeur nouvellement restauré (le baptême du Christ) et le mauvais état du second, celui du centre  ( la décollation de Saint Jean  le Baptiste), réalisé en 1858 par Arthur Gilbert (1819-1895),  l’un des membres de la famille de peintres victoriens la plus connue.

Conformément à la loi, le triptyque appartient à la municipalité, qui a voté et fait restaurer le premier tableau avec le soutien financier du conseil général, des donateurs de l’Association des équipes d’animation paroissiale et de la paroisse Notre-Dame des Flots (voir la plaque en laiton sous le tableau).

Pour la restauration et le transport du second tableau (la décollation de Saint Jean  le Baptiste), dont l’authenticité  vient d’être confirmée dans un courrier par  un expert agréé des musées nationaux et près le tribunal d’Amiens, les devis TTC varient entre 5 557, 21 euro et  6 219,20 euro ( avec traitement antiparasitaire) .

Comme pour le précédent tableau, le conseil général, représenté par Martial Herbert, président de la communauté de communes, s’est engagé dès août 2011, à assurer le financement de la restauration de ce second tableau à hauteur de 50 % hors taxe, soit 40,2 % TTC,  soit entre 2500,12 euro et 2234 euro.

L’Association des équipes d’animation paroissiale, qui bénéficie du rescrit fiscal de 66 % pour ses donateurs, a recueilli dès à présent 2930 euro dont 2700 au moins seront affectés à la restauration du tableau,  en comptant  le budget prévisionnel pour la confection de la plaque en laiton mentionnant le nom des bienfaiteurs.

Restent donc à trouver 357, 09 euro pour la restauration à 5557,21 euro ou 1019,89 euro pour l’autre solution.

Pour Noêl, une bonne action

Lecteurs qui souhaitez que ce patrimoine unique d’Audresselles, qui a traversé trois guerres d’invasion, plusieurs cyclones, l’ explosion d’un dépôt de munitions situé à deux cents mètres et autres catastrophes naturelles et artificielles,  puisse être transmis au générations futures, il est encore temps d’adresser votre chèque au nom de  

Association des Equipes d’Animation Paroissiale,

adresse: Association des Equipes d’Animation Paroissiale, chez D. Boitel,  27 rue des lyciets, 62164 Audresselles.

L’association, qui ne fonctionne qu’avec des bénévoles, ne prélève aucun frais et investit la totalité des dons dans le seul projet qui est proposé aux donateurs.

25 novembre, 2011

Grâce à Sarkozy, la Syrie devient un protectorat russe

Classé dans : histoire,international,politique,religion,Syrie — dompaul @ 17:33

Le gouvernement français, oublieux des dizaines de milliers de Chrétiens massacrés en Egypte depuis le début du printemps arabe, ne cesse de prendre fait et cause pour les casseurs de Syrie,  par la bouche de son ministre des Affaires étrangères stylé, qui ressemble de plus en plus au chauve Nestor, le valet de pied en gilet rayé du château de Moulinsart, dans les albums de Tintin.

Le 12 octobre, Audresselles.at annonçait ce qui allait se passer si les Anglo-saxons et surtout les acolytes de Sarkozy continuaient à lécher les bottes du roi Abdallah d’Arabie Saoudite, leur fournisseur de pétrole, en agressant la Syrie. Le blog du journaliste Georges Malbrunot donne des explications sur la situation, mais on peut lire aussi les commentaires envoyés sur le blog de Bernard-Henri Lévy (BHL) par ceux qui ne sont pas d’accord avec lui.

En effet, BHL, l’homme qui pense à la place de Sarkozy, n’a rien trouvé de mieux comme informateur de référence sur les événements de Syrie que Rifaat Al Assad, frère et ancien exécuteur des basses oeuvres de l’ancien président Hafez el Assad. C’est en effet Rifaat qui a dirigé les massacres des populations des villes sunnites en révolte contre le pouvoir alaouite de la famille Al Assad au début des années 1980. Le bombardement de la ville de Hama et l’extermination de cinquante mille personnes par Rifaat Al Assad en seulement trente jours (février 1982) ont valu à Rifaat Al Hassad le nom de « boucher de Hama » ou de « Frankenstein qui égorge plus vite que son ombre » (il a le front très haut comme la créature de Frankenstein).

Une affaire de famille

Hafez Al Assad lui-même, effrayé de la cruauté de son frère, l’a progressivement éloigné du pouvoir ainsi que ses sbires, au point que Rifaat a préféré s’exiler à Londres avec sa fortune et son épouse, grâce à laquelle il est le beau-frère du roi Abdallah d’Arabie Saoudite.

Voilà l’occasion rêvée pour le boucher de Hama de prendre sa revanche sur son neveu Bachar par qui il estime avoir été supplanté à la tête de la Syrie. D’autant plus que pendant que Rifaat se salissait les mains en massacrant les Hamatis,  Bachar passait  son baccalauréat avant d’aller exerçer tranquillement la médecine à Londres.

Il est évident que les Anglo-saxons et BHL, et  la ligue arabe (l’Arabie Saoudite et ses obligés) ne pourront plus rejouer les scénarios irakien,  tunisien et lybien, même en attendrissant les électrices d’Europe occidentale rivées sur la propagande télévisuelle.

La Russie, nouvelle patrie des droits de l’homme

C’est en revanche l’occasion inespérée pour les Russes, seuls alliés des Syriens, d’installer définitivement et solidement leur flotte dans les ports syriens (et libanais), sans avoir rien demandé, à l’endroit le plus stratégique de la Méditerranée orientale, au nom de la défense des chrétiens d’Orient et de  la civilisation chrétienne. Comme la ligue arabe ne veut plus commercer avec la Syrie ni recevoir les capitaux syriens, la Syrie va devenir complètement dépendante économiquement et énergétiquement de Moscou, la nouvelle Rome.

Le Saint-Siège et les hautes hiérarchies des autres églises chrétiennes d’Occident ne peuvent faire autrement que de soutenir le gouvernement russe, au risque de voir les catholiques d’Orient (Maronites, Melkites, uniates de tout acabit) rejoindre l’église orthodoxe dont ils s’étaient séparés au XVIe siècle pour s’inféoder au Catholicisme quand la France, en tant qu’allié de l’Empire ottoman, était redevenue pour quatre siècles le défenseur des Chrétiens des monts du Liban, de Syrie et d’Asie mineure.

Régulièrement, un prêtre venu de Russie célèbre la messe à Audresselles. Espérons qu’il  donnera aux catholiques de Notre Dame des Flots un éclairage sur la question, la prochaine fois qu’il viendra à l’église Saint-Jean.

1 novembre, 2011

La Grèce, un pays de Cocagne: merci Giscard

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 20:12

Les trafics de Constantin Caramanlis 

En 1978, la République fédérale d’Allemagne ne voulait absolument pas que la Grèce entrât dans la communauté économique européenne (CEE), devenue ensuite l’Union européenne, prévoyant déjà les problèmes insolubles que son adhésion allait poser. Un jeune fonctionnaire grec, chargé de l’ étude approfondie des comptes de son pays par le Premier ministre Constantin Caramanlis (de droite), avait conclu à l’impossibilité congénitale de la Grèce d’entrer dans la CEE.

Pour maintenir la candidature grecque contre l’évidence et présenter un dossier parfait, Constantin Caramanlis avait demandé à ce jeune fonctionnaire de trafiquer toutes ses estimations de façon à les adapter aux critères demandés par Bruxelles. Le regretté Caramanlis avait justifié sa position par le commentaire suivant: « De toutes façons, l’Allemagne paiera ».

Le jeune fonctionnaire grec avait fait part de ses scrupules à sa « copine » française, une belle bergère blonde irrésistible qui portait un nom de muse. Elle avait transmis les données les plus significatives du dossier à l’un de ses compatriotes habilité, qui en avait fait une synthèse pour  l’Elysée.

C’était une époque où internet n’existait pas et où le féminisme n’en était qu’à ses balbutiements. Dominique Strauss-Kahn n’aurait pas connu l’opprobre pour avoir fait la connaissance d’ affriolantes personnes souvent présentées par des amis, et serait tranquillement devenu président de la république.

Merci Giscard ! Une histoire où il est question de queue.

Giscard d’Estaing était un grand ami de Constantin Caramanlis qui lui avait présenté au moins une connaissance à lui. Quoi qu’il en soit, bien qu’étant pleinement informé de la situation réelle de la Grèce, Giscard d’Estaing a tellement insisté auprès du chancelier allemand, que la Grèce n’a pas fait la queue pour entrer dans la CEE.

Aujourd’hui, on constate les résultats de cette politique. Et la Grèce, dont la moitié de la dette vient d’être effacée d’un trait de plume conformément à la recommandation de Dominique Strauss-Kahn, en redemande encore par la menace d’un référendum qui proposera aux Grecs l’alternative suivante: « voulez-vous continuer à être payés par les autres Européens pour ne rien faire: votez « oui » ou « non ».

La Grèce actuelle, pays de cocagne, aux frais des autres Européens.

Les lignes climatisées avec gadgets du métro d’Athènes ont coûté quelque deux milliards d’euro et ont été payées sur les fonds européens. Comme on a oublié dans le budget les barrières de contrôle, seuls les volontaires achètent leur billet. Le métro est donc gratuit.

Le salaire moyen des cheminots grecs, dérisoire avant l’ entrée de leur pays dans la zone euro, est désormais de cinq mille cinq cents euro (5 500 euro) par mois et la masse salariale des fonctionnaires a doublé depuis 2002, toujours aux frais des Audressellois, qu’ils aient la nationalité  belge, allemande, anglaise, hollandaise ou même française.

Le retraite, en Grèce, correspond à 95 % du dernier salaire et elle est fixée à cinquante ans, sauf pour quelques cas isolés.

Les contrôles fiscaux sont presque inexistants et seulement 0,04 % des Grecs déclarent gagner plus de 8 300 euro par mois. Lorsqu’un redressement fiscal risque d’intervenir, le  contrevenant gratifie le contrôleur d’une enveloppe pour le rendre accomodant. Aucune poursuite n’a jamais été effectuée par la justice grecque pour corruption dans ce domaine.

Les « saints prêtres » postiers et commerçants

L’église officielle orthodoxe grecque possède directement cent trente mille hectares de zones agricoles et urbanisées (des quartiers entiers d’immeubles) sur lesquelles elle ne paye aucun impôt. Le bas clergé séculier héréditaire, dont les membres, mariés ou veufs, ont une famille à nourrir, bénéficie d’une priorité pour la gestion des bureaux de poste qui sont en même temps épicerie, magasin de souvenir, agence immobilière etc. 

Mais il est impossible de faire payer des impôts aux « saints prêtres » censés avoir maintenu la langue et la culture grecque sous l’occupation ottomane, pourtant officiellement terminée depuis 1832, c’est-à-dire presque depuis deux siècles. 

Bref, grâce à tous ces aménagement, l’évasion fiscale annuelle réelle de la Grèce s’élève à cent milliards d’euro, dont la moitié est officiellement reconnue par le gouvernement grec actuel.

Reconnaissons qu’Andreas Papandreou, chef de l’Opposition socialiste à l’époque de l’entrée de la Grèce dans la communauté économique européenne, s’y était opposé et que c’est aujourd’hui son fils Georges (1), Premier ministre, qui fait les frais de l’accord Caramanlis-Giscard.

(1) A la tête des partis politiques grecs, le népotisme est la règle depuis l’indépendance. Georges Papandreou est devenu Premier ministre en 2009. Son père, Andreas, dont il était ministre, avait été Premier ministre jusqu’à sa mort en 1996. Le grand-père, Georges, était lui aussi premier ministre jusqu’en 1967, début de la dictature dite des colonels. L’actuel Georges Papandreou a succédé comme Premier ministre à Constantin Caramanlis, lui-même neveu du Constantin Caramanlis qui a fait entrer la Grèce dans la CEE (voir plus haut).

30 octobre, 2011

A cent cinquante kilomètres d’Audresselles, la morale traditionnelle fait son retour

Classé dans : espace public,international,politique,religion — dompaul @ 22:32

Le retour de la Morale traditionnelle 

Des organisations mahométanes ont commencé à travers le Royaume-Uni une campagne d’affichage  visant à  identifier les zones où la moralité tirée de la charia fait force de loi.
Plusieurs quartiers de la capitale ont été submergés d’affiches où l’on peut lire :   «Vous êtes sur le point d’entrer dans une zone contrôlée par la charia – les lois islamiques y sont appliquées. »

D’un jaune brillant et collées sur les lampadaires dans certaines rues de Londres ou encore sur les autobus, ces affiches rappellent qu’il ne doit pas y avoir de jeux de hasard, pas de musique ni de concerts, pas de pornographie ni de prostitution, pas de drogue et qu’il y est interdit de fumer ou de boire de l’alcool.
 

Le prédicateur mahométan Anjem Choudary revendique l’idée de ce projet d’affiches en affirmant qu’il songe à en submerger certains quartiers représentatifs , mahométans ou non, dans toutes les villes du Royaume-Uni afin d’établir  les bases d’un futur Émirat islamique.
C’est ainsi que la semaine dernière à Londres, des dizaines de rues, dans les quartiers de Waltham Forest ou encore à Tower Hamlets et à Newham, ont été ciblées par cette campagne d’affichage afin d’intimider les habitants s’ils font fi des lois sur la moralité.
 

Anjem Choudary, leader du mouvement interdit “Islam4UK” avertit : «

Nous pouvons désormais compter partout au pays sur des centaines, sinon des milliers de personnes désirant s’investir pour patrouiller pour nous dans les rues  et nous avons déjà entre 10 000 et 50 000 d’affiches prêtes à être distribuées. »

«Déjà 25 secteurs en Angleterre sont considérés par le gouvernement comme des zones où la violence s’est imposée pour appliquer la charia. Nous irons dans tous ces endroits pour y implanter nos propres zones contrôlées par la charia »

« C’est la meilleure façon de procéder pour faire face à l’ivrognerie, l’incivilité , la prostitution et la délinquance qui affligent les villes anglaises. »
« Cela signifie aussi que, dans ces secteurs, la communauté musulmane ne tolèrera pas la consommation de drogue, l’alcool, la pornographie, les jeux de hasard, l’usure et la promiscuité entre les sexes, – tous ces maux qui découlent de la civilisation occidentale.»

Zone sans homos

Scotland Yard s’est maintenant mis  à l’oeuvre, avec l’aide des conseils de quartier, afin d’enlever ces affiches et pour identifier ceux qui les placardent.
A la suite des attentats d’Oslo, Choudary a de plus déclaré qu’il allait organiser une manifestation contre l’extrême-droite à Waltham Forest ce prochain week-end : «Nous allons mettre ces événements au programme, nous allons organiser une marche pour nous attaquer à ce problème. Le scénario est tout à fait nouveau maintenant. La communauté musulmane doit être vigilante. Il y a une hostilité latente contre l’islam. Je crois qu’une attaque comme celle de Norvège pourrait arriver ici. »
Cette campagne d’affichage survient quelques mois à peine après que d’autres affiches, citant des versets du coran,  déclaraient Tower Hamlets une «zone sans homos » .

De plus, dans ce même quartier, des femmes ont été menacées de violence si elles ne portaient pas un voile couvrant la chevelure et le cou.
 

Hier, Chris Robbins, directeur du conseil municipal de Waltham Forest, a déclaré :  «Dès que l’on nous a averti au sujet de ces affiches, nous nous sommes efforcés de toutes les enlever durant  le week-end. Depuis, nous avons visionné les enregistrements des caméras de surveillance et avec l’aide de la police nous essayons d’identifier les coupables. Notre politique est d’utiliser tous les pouvoirs à notre disposition  afin d’intenter des actions en justice contre les contrevenants. Les gens ne doivent pas se faire une fausse idée de notre ville parce qu’une poignée d’idiots insignifiants, qui n’habitent pas ici, ont décidé de placarder dans nos rues ces affiches ridicules ».

Tiré du  DailyMail.com
  
 
 
 
 
 

 

27 octobre, 2011

La répression du blasphème réhabilitée

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 11:43

La révolution du « printemps arabe » ou « du jasmin » a débuté en Tunisie à l’initiative des services spéciaux américains et vient de s’achever en Libye, à l’initiative de Nicolas Sarkozy, avec l’exécution sans jugement de Muammar Kadhafi, d’une balle en plein front après qu’il eut été longuement torturé par des bourreaux non-professionnels aux cris de « Allahou Akbar ». Dans les deux cas, le premier changement instauré  par les nouveau gouvernements démocratiques installés par l’OTAN est le retour de la charia, la loi islamique vieille de treize siècles, abrogée dans ces pays au moment de leur colonisation par les Français et les Italiens.

Le premier effet légal de ces changements de dictature vient d’être annoncé: une condamnation pour blasphème au Caire, le blasphème étant la négation publique d’une croyance officielle obligatoire fondée exclusivement sur des témoignages anciens. 

J’ai la liberté de croire à ce qu’il est obligatoire de croire

Pendant longtemps en Europe, les négationnistes de l’existence de la Sainte-Trinité étaient condamnés au bûcher. Grâce à l’arrivée massive des  Mahométans sur le territoire français, qui considèrent au contraire que c’est la croyance en la Sainte-Trinité qui est un blasphème, les contraires s’annulent et il sera pendant un certain temps difficile de réintroduire le délit de blasphème sur ce sujet controversé.

A partir de 1792, le blasphème n’a plus figuré dans la liste des crimes et délits recensés en droit français mais, grâce à la loi Gayssot-Fabius en 1990, le blasphème y figure de nouveau, dans le code pénal, et l’article 24 bis de la loi sur la liberté de la presse prévoit que ceux qui nient l’existence des chambres à gaz nazies  destinée à l’exécution des Juifs, réels ou supposés, seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Le blasphème par excellence

Je peux encore diffuser des écrits ou des vidéos niant l’existence de Dieu, déclarer publiquement que Moïse n’a jamais existé, que la Sainte-Vierge s’est laissé engrosser par un inconnu de passage à Nazareth, que Mahomet était un imposteur et que son fidèle Abou Bakr l’a empoisonné, aucune loi française ne me l’interdit. Mais refuser de croire en l’existence des chambres à gaz constitue le Blasphème par excellence, aussi grave que l’homicide.

La mort assurée

En Egypte donc, un Egyptien vient d’être condamné au Caire à trois ans de travaux forcés pour avoir insulté l’islam  sur Facebook.

Le  tribunal correctionnel du Caire a reconnu Ayman Youssef Mansour coupable d’avoir « intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique » .

Pour réprimer le blasphème tournant en ridicule la croyance des Sunnites de leur pays, les juges égyptiens ont adopté le même tarif de peines que leurs homologues français, car eux aussi représentent une démocratie appréciée de l’Occident, que le monde entier leur envie. 

Trois ans de travaux forcés, c’est presque la mort assurée mais aucune association subventionnée en France ne prendra le défense du blasphémateur.

12 octobre, 2011

Avec les Russes et les Chinois, c’est le Vatican qui soutient Bachar Al Assad

Classé dans : histoire,international,religion,Syrie — dompaul @ 22:17

Le docteur Bachar Al Hassad, après avoir obtenu son diplôme d’ophtalmologie en Angleterre où il a rencontré son épouse, a commencé à y exercer sa profession et à y mener une vie de père de famille tranquille, aux manières purement britanniques.

Malheureusement, à la mort de son frère, successeur prévu de leur père Hafez Al Hassad, les services secrets syriens sont venus faire comprendre au  docteur Bachar qu’il n’avait pas intérêt à refuser de rentrer en Syrie en vue d’assurer la succession de son père s’il voulait que lui-même et sa petite famille puissent rester en bonne santé.

Comment cette réalité pourrait-elle correspondre à l’image de dictateur féroce véhiculée par la propagande de Washington et des journalistes de Sarkozy ?

Les Américains n’en ont peut-être pas fini avec Bachar Al Assad

Lors de sa venue à Paris,  début septembre 2011, le patriarche des Maronites (catholiques) du Liban et de Syrie, Mgr Béchara Raï, a exprimé ses craintes au cas où le docteur Bachar Al Assad perdrait le pouvoir: « Qui va remplacer le régime de Bachar Al Assad ? Nous allons vers un régime plus dur. On va céder la place aux intégristes et aux Islamistes… On aurait dû donner plus de chances à M. Assad pour faire les réformes politiques commencées… En Syrie, la petite minorité alaouite gouverne une majorité sunnite. Elle sera exterminée » (1).

Le non-dit est le suivant: le gouvernement de Bachar Al Assad, comme celui de son père Hafez, protège les Alaouites mais aussi les autres minorités et en particulier les Chrétiens. Si le régime de Bachar el Assad s’effondre, les Chrétiens vont être massacrés comme ils le sont en Irak où ils étaient protégés par le régime laïc de Saddam Hussein, qui lui-même appartenait à la minorité sunnite du pays. On peut constater en ce moment ce que produit le « printemps arabe » en Egypte: le massacre des Coptes (Chrétiens)  par l’armée a commencé en prévision de l’arrivée au pouvoir des frères musulmans.

Moscou conserve son rôle de meilleur allié de la Syrie, rôle qui était le sien pendant la période soviétique, mais en plus, alors que Sarkozy rompt avec la tradition française et se désintéresse du sort des Chrétiens d’Orient, la Russie retrouve dans la protection de ces derniers un rôle accru par rapport à celui qui était le sien à l’époque des Tsars, maintenant que l’Orthodoxie y est redevenue la religion officielle.

Il est tout aussi naturel que la Chine s’intéresse à maintenir l’équilibre de la région et ne souhaite pas l’implantation de l’armée américaine en Syrie aussi.

Précipiter l’alliance du Saint-Siège avec la Sainte Russie

Dans ces conditions, Russie et Chine constituent les deux seules bouées de sauvetage des Chrétiens d’Orient et donc les seuls alliés  du Pape, pour protéger ses fidèles autrement que par la seule prière.

En cherchant depuis vingt ans à s’implanter dans tous les pays du Moyen-Orient ayant un rapport avec l’extraction ou le transport des hydrocarbures naturels, les militaires et les services américains, assistés de supplétifs français, britanniques, polonais et autres,  ont provoqué cette année le renversement de presque tous les chefs d’Etat en place dans les pays arabes, y compris Moubarak, leur allié indéfectible.

Mais surtout, ils recommencent ce qu’a fait Carter en 1978, qui a évincé le shah d’Iran parce qu’il voulait affirmer son autonomie par rapport au gouvernement des Etats-Unis. Et pour en arriver au fiasco qui va se reproduire en Afghanistan, en Libye et en Egypte: l’instauration du règne de la charia et une officialisation de l’antiaméricanisme.

Face à l’islamisation des pays d’Europe occidentale et à la situation des Chrétiens d’Orient, un rapprochement discret s’effectue actuellement entre des représentants du Saint-Siège et Moscou. Déjà, les autorités russes mettent en veilleuse leurs accusations de prosélytisme adressées au clergé catholique. L’ excommunication étant déjà  levée depuis longtemps de part et d’autre, des prélats préparent un rapprochement plus étroit entre le gouvernement et le patriarcat orthodoxe russe d’une part, et le Saint-Siège d’autre part. Ils fondent notamment leur action sur le texte de Jean (XVII,20-26) (2) mais aussi sur la seconde partie des secrets de Fatima (3). 

Quatre-vingt-dix cardinaux russes

Si les défenseurs de l’union les plus déterminés dans les deux parties, parviennent à la réaliser entre l’église orthodoxe russe et  l’église catholique romaine, il est déjà prévu que quatre-vingts dix cardinaux seront immédiatement nommés parmi les métropolites et les évêques orthodoxes russes (les cardinaux sont actuellement environ cent vingt pouvant participer à un conclave).  Ce qui devrait entraîner, à terme, l’élection d’un pape russe de rite byzantin.

Cette expérience va être suivie attentivement en Chine aussi, où le gouvernement souhaite l’intégration de l’église catholique clandestine dans l’église patriotique officielle.

Notes

 (1) cité du Figaro du mardi 20 septembre 2011 p.18

(2) Je prie pour que tous soient un. Père, qu’ils soient unis à nous, comme toi tu es uni à moi et moi à toi. Qu’ils soient un pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

(3) Para a impedir virei pedir a consagração da Rússia a meu Imaculado Coração e a Comunhão Reparadora nos Primeiros Sábados. Se atenderem a meus pedidos, a Rússia se converterá e terão paz, se não, espalhará seus erros pelo mundo, promovendo guerras e perseguições à Igreja, os bons serão martirizados, o Santo Padre terá muito que sofrer, várias nações serão aniquiladas, por fim o meu Imaculado Coração triunfará. O Santo Padre consagrar-me-á a Rússia, que se converterá, e será concedido ao mundo algum tempo de paz.

Suite des événements consécutifs à la parution de cet article:

 AFP citée par 20 mn FR du 14 novembre 2011 à 8h03 à propos des manifestations de masse pro-Assad en Syrie, contrant la décision des Etats dont la religion officielle est l’islam sunnite, d’exclure la Syrie de la ligue arabe:

«  la Russie continue d’honorer ses contrats de livraison d’armes à la Syrie, puisque aucune décision internationale ne l’en empêche, a indiqué dimanche un haut responsable russe du secteur cité par Interfax. Le président Assad a rendu hommage à la Russie, qui s’est placée «au côté du peuple syrien», lors d’un entretien avec le patriarche de l’église orthodoxe russe Cyrille, en visite à Damas. Selon l’ONU, la répression a fait plus de 3.500 morts en Syrie depuis le début de la révolte mi-mars. »

10 octobre, 2011

Vingt Audressellois aux primaires socialistes du 9 octobre

Classé dans : conseil municipal,politique,religion,socialistes — dompaul @ 10:59

Au milieu des années 70, la municipalité d’Audresselles a remplacé l’aigle éployée de sable du blason de la commune, par le tourteau, appelé aussi crabe dormeur. En effet,  s’éloigner de leur village, ombilic de la Terre, où les Belges du monde entier rêvent de s’installer, représente toujours un effort surhumain pour les Audressellois.

Selon Martial Herbert, président de la communauté de communes de la Terre des deux caps, une vingtaine d’Audressellois ont fait le voyage à Marquise pour voter aux primaires socialistes. Ce qui représente un peu moins des 3 % des électeurs inscrits à Audresselles soit moins que la moyenne nationale de 5,8 %. C’est  néanmoins plus que la moyenne des Audressellois qui se déplacent à l’église d’Audinghen lorsqu’il y a une messe dominicale regroupant les fidèles de tous les clochers de N.D. des Flots (0, 5 %) alors que  8 % à 50 % fréquentent l’église d’Audresselles quand un office y a lieu.

Ni les listes électorales d’Audresselles ni celles de Tardinghen n’avaient été transmises au bureau de vote de Marquise, chef-lieu du canton, alors que, deux jours avant le scrutin,  le maire d’Audresselles avait remis celles d’Audresselles en mains propres à l’organisateur des élections désigné pour effectuer leur recueil auprès des municipalités. Quatre électeurs matinaux d’Audresselles ont donc dû revenir après 11h30, heure à laquelle le bureau de vote de Marquise a pu obtenir ces listes.

Pour voter, il suffisait de montrer sa carte d’identité et de donner un euro (qui représente moins que le coût de chaque vote). C’est tout. Aucun engagement à signer comme dans des bureaux de vote parisiens.

A Paris, au moins dans certains bureaux de vote, l’électeur des Primaires socialistes a dû signer une déclaration selon laquelle il respectait les valeurs de gauche qui sont aussi les valeurs de Marine Le Pen et de François Copé: Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité et Solidarité.

Mais peut-être parce que toutes ces valeurs ne sont pas nécessairement celles de l’électorat barbu ou voilé de Martine Aubry, inch Allah, qui ne se reconnaît ni dans la Liberté, ni dans la Laïcité, les électeurs du Nord-Pas-de-Calais ont été dispensés de signer une quelconque déclaration.

« N’ayez pas peur », disait le regretté Pape Jean-Paul II. Certains Audressellois ne sont pas allés voter « par peur d’être fichés »(sic!), peur surtout d’être catalogués comme socialistes dans un village très favorable au Front National. Pourtant, même des représentants de mouvances politiques  différentes, ont été remarquablement bien accueillis pour voter librement.

Le vote de dimanche prochain va être décisif car l’un des deux candidats des primaires restants, risque réellement de devenir président de la République.   

1...1415161718

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas