21 décembre, 2016

Walter Schäuble: l’Allemagne paiera encore une fois

Classé dans : histoire,international,politique,religion,socialistes — dompaul @ 18:59

L’Allemagne gagne et paye

Avant la guerre de 14, les Allemands figurent parmi les premiers baigneurs à être venus construire un chalet à Audresselles, face à la mer. En juin 1940, ils sont venus plus nombreux dans des chars « Panzer » qu’ils ont fait stationner sur la route nationale, aujourd’hui rue Danquin, pour aller se baigner parmi les estivants, car il faisait chaud. Il se sont étonnés de trouver un pays encore sous-développé, sans alimentation en eau autre que des puits médiévaux et avec des rues en terre battue.

Puis ils ont séjourné jusqu’en septembre 1944, le temps d’améliorer la voirie pour la visite du Fürher venu distribuer des bonbons aux petits enfants et d’installer les canalisations d’eau courante non seulement dans les rues du village mais aussi dans les maisons inoccupées. C’était de la bonne qualité puisque les canalisations sont encore les mêmes aujourd’hui. Ils ont aussi construit quelques casemates, résistant aux tremblement de terre, aux tsunami et aux raz-de-marée, dont l’une d’entre elle est devenue une villa après la guerre.

Dans certaines villas face à la mer, ils ont aussi construit des cheminées utilisables pour des poêles à charbon, à mazout puis à granulés et ils ont repeint les murs avec de la peinture destinée à durer. Et tout ceci a coûté très cher au contribuable allemand puisque, à l’époque, les impôts en France étaient quatre fois inférieurs à ceux du régime socialiste actuel.

En septembre 1944, les militaires allemands ont dû quitter Audresselles précipitamment et, se croyant contraints de détruire sans délai leur réserve de munitions avant l’arrivée de l’armée canadienne au lieu de les lui revendre, ils ont préféré les faire exploser, créant ainsi un magnifique étang au milieu des champs, dit « le trou de bombes », comblé depuis quelques années par ses propriétaires qui craignaient d’être tenus pour responsable au cas où un simple d’esprit serait venu s’y noyer.

Mais avant l’explosion, des officiers allemands avaient pris soin de démonter le fameux triptyque de l’église, à cinq cents mètres de là, pour éviter qu’il ne soit soufflé avec le toit et les voûtes reconstruites ensuite sous la direction de Pierre Lejeune, architecte DPLG.

L’Allemagne perd et paye

Certains de ces envahisseurs cultivés sont revenus en vacances à Audresselles où ils s’étaient fait des amis, et pour  les moins chanceux, après un séjour plus ou moins long dans un goulag sibérien. Ils ont néanmoins commis deux fautes impardonnables quand, en septembre 1944,  ils ont quitté les villas qu’ils occupaient dans le village: ils n’ont pas réglé quatre ans de loyer aux propriétaires et surtout, ils ont oublié de fermer les maisons à clef.

Immédiatement, les habituels inconnus locaux se sont précipités dans ces bâtiments momentanément inoccupés pour y dérober tout ce qu’ils pouvaient: les portes, les fenêtres, les planchers, les poutres, les tuiles. Et les Allemands, parce qu’ils avaient perdu la guerre et n’avaient pas pris d’assurance « dégradations », ont dû payer des « dommages de guerre » aux propriétaires de résidence secondaire.
Voici la combine qui s’en est suivie. Certains plaisanciers ont acheté pour une bouchée de pain ces maisons où ne restaient que les murs, ont touché les dommages de guerre, ont attendu quelques temps puis ont revendu les ruines beaucoup plus cher.
Comme dans les années vingt, c’est l’Allemagne qui a payé.

L’Allemagne aime payer

Aujourd’hui, Walter Schäuble, le ministre des Finances de la RFA, veut encore payer dans l’espoir illusoire qu’il va maintenir en survie artificielle l’Ukraine, province détachée provisoirement de la Russie par Guillaume II en 1917 puis de nouveau en 1991 quand l’URSS a perdu la guerre froide. Walter Schäuble aime beaucoup l’Ukraine car c’est le seul pays d’Europe où des groupes de jeunes sont autorisés à défiler en uniforme genre Wehrmacht avec des drapeaux à croix gammée.

Que le futur président français soit François Fillon, Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélanchon, tous les trois sont favorables à une entente étroite avec les Russes comme tous les hommes qui ont fait, protégé ou sauvé la France à un certain moment de son histoire: Henri 1er, Maurice de Talleyrand-Périgord, Alexandre Ribot, Charles de Gaulle. Et bien évidemment, peu leur chaut que l’Ukraine tout entière redevienne russe comme elle l’avait toujours été plutôt que de se transformer définitivement en protectorat allemand comme en 17 (1917 évidemment).

Il va donc falloir trouver un candidat idéal pour continuer à suivre la politique étrangère définie pour la France par le gouvernement allemand, qui ne soit plus nécessairement en concordance avec la ligne du gouvernement américain, celui de Trump. Qui sera le Laval idéal de la grosse Angela et de Walter Schäuble ?

Le candidat socialiste est encore inconnu mais Emmanuel Macron, dont les dents rayent le parquet, pourrait constituer un pion intéressant pour Berlin.

L’Allemagne veut encore payer

Walter Schäuble est prêt à faire financer par le contribuable allemand la campagne du candidat à la présidence française qui soutiendra contre vents et marée les intérêts allemands, surtout l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Il devra refuser de reconnaître l’appartenance de la Crimée à la Russie, même si Trump l’entérine.

On parle d’une somme minimum de six cents millions d’euro que le contribuable allemand pourrait verser sans le savoir à cet usage. Il faudra aussi financer la campagne législatives des partisans du candidat pro-allemand dans le cas où il serait élu.

Donc, candidats aux législatives, voici encore une bonne occasion de traire la vache à lait allemande car, même si vous touchez le pactole, le gouvernement allemand ne dispose plus sur place de la Gestapo pour vous maintenir dans le rang.

20 décembre, 2016

Obama la honte

Classé dans : international,politique,religion,socialistes,Syrie — dompaul @ 22:16

Même après le vote des grands électeurs qui ont définitivement entériné l’élection de Donald Trump comme président des Etats-Unis d’Amérique, son prédécesseur, encore à la Maison Blanche pour un mois, continue à l’attaquer, en vain, pour faire plaisir à ses mandants, à savoir le Qatar et l’Arabie Saoudite qui a notoirement financé la campagne d’Hillary Clinton.

Barak Hussein Obama, mahométan sunnite jusqu’à 1988, s’est en effet, pour faire une carrière, rattaché à une secte microscopique dite chrétienne de 8 500 adeptes de couleur foncée et nommée « Trinity United Church of Christ ». Localisée à Chicago, elle est dirigée par le soi-disant pasteur Jeremiah Wright, un ami de Barak Obama lorsqu’il était éducateur de quartier, la seule profession qu’Obama ait exercée en dehors de la politique.

En France, ce genre de secte serait dans le collimateur de la Miviludes et ferait l’objet d’enquêtes fiscales, mais aux Etats-Unis, chacun est libre d’adhérer à l’organisation qui lui convient.

Toujours est-il que l’Arabie saoudite et le Qatar ne voient avec aucun plaisir l’éviction de Sarkozy, de Hollande et surtout des Clinton de la direction des affaires. Il ne leur reste plus qu’Angela Merkel.

Obama et les Clinton prétendent que la CIA a établi un rapport prouvant que Trump a été élu grâce aux réseaux sociaux animés par le gouvernement russe.

On se souvient que le général Colin Powell avait présenté à l’ONU le 5 février 2003 un rapport attribué à la CIA, établissant que Saddam Hussein possédait des armes bactériologiques très puissantes. Ce rapport a servi de prétexte à la seconde guerre du Golfe alors qu’on sait maintenant que les experts de la CIA s’était défilés pour le rédiger et qu’il s’agissait d’un conte fabriqué par Dick Cheney et même pas signé par le directeur de l’Agence nommé par ce même Cheney.

Aujourd’hui, le soi-disant rapport de la CIA présenté par Obama aux parlementaires relève du même système de fabrication et il ne risque pas d’être démenti par le directeur actuel de la CIA, nommé par la clique d’Obama et certain d’être viré par Trump dans un mois.

Voilà donc encore une démarche d’Obama la Honte, plus ridicule encore que les précédentes, pour essayer de décrédibiliser son successeur. Cet acharnement montre bien qu’une fois qu’Obama aura quitté le pouvoir, le futur gouvernement républicain découvrira toute une série de méfaits du gouvernement démocrate dont les preuves seront fournies par le FBI et… la CIA: détournement de fonds, trafic d’influence, trahison au profit des pétromonarchies, complicité de crimes contre l’humanité et bien d’autres encore.

16 décembre, 2016

Syrie: le vrai et le faux

Classé dans : politique,religion,Syrie — dompaul @ 11:43
Bien qu’il ait renoncé par avance à un Waterloo électoral, il  reste encore cent un jours à François Hollande pour exercer pleinement son pouvoir de nuisance. Ce qui est long quand on pense à toutes les lois scélérates qu’il peut encore faire voter dans les domaines les plus inattendus, histoire de se marrer encore un peu car, à l’origine, c’est un plaisantin qui aime bien raconter des blagues et faire le guignol.
.
Mais il a donné tout de même un espoir aux Français: celui de le voir disparaître de la scène politique.
.
Comme, avec Laurent Fabius,  il a rendu la France ridicule et odieuse mais surtout impuissante sur la scène internationale, on ne peut guère lui reprocher d’être le principal responsable du massacre des Chrétiens d’Orient. Néanmoins, il l’a fortement encouragé pour faire plaisir à la fois aux frères de l’obédience de Vincent Peillon et à ses financiers de l’Arabie Saoudite et du Qatar.
.
Jacques Myard fait le point sur la situation actuelle:
.
COMMUNIQUE
DE PRESSE
de Jacques MYARD
Député de la Nation
Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République

 

Le 14 décembre 2016
A/S :  Alep et état d’urgence

 

Au moment où la France, à juste titre, renouvelle jusqu’en juillet 2017 l’état d’urgence, Alep-Est, prisonnière des factions islamistes directement liées à Al Qaïda, telles Fateh al Cham, et les salafistes d’Ahrar al Cham, est reprise  par les forces syriennes soutenues par ses alliés russes et les milices chiites.

 

Il est indéniable que les civils innocents y payent un lourd tribut et subissent les bombardements aériens des forces citées mais aussi les exactions des islamistes.

 

Il serait pour le moins étonnant d’oublier que ces islamistes, tous inféodés à Al Qaida, ont constamment bombardé Alep ouest où vit 1,5 millions de personnes et ciblé particulièrement les chrétiens sans que cela émeuve particulièrement la communauté internationale ou les médias.

 

De plus, ces islamistes ont systématiquement exécuté les civils qui tentaient de fuir leur réduit. La prétendue Armée Syrienne Libre (ASL), dite des insurgés modérés, relève du mythe et de la propagande, elle n’existe essentiellement que dans les grands Hôtels européens !

 

Dans ces conditions, la présentation unilatérale trop souvent faite en faveur des insurgés contre Damas est manichéiste et aveugle aux réalités du terrain. Cette guerre civile, aggravée et amplifiée par de multiples interactions étrangères, est une tragédie pour le peuple syrien.

 

Mais ce n’est pas le gouvernement de Damas  qui a commis les attentats en France mais bien ces islamistes de tous bords, de toutes nationalités, d’Alep et d’ailleurs.

 

Il est urgent que la France sorte de ses postures idéologiques et prenne en compte les réalités dans son propre intérêt de lutte contre les terroristes islamistes, à défaut de retrouver une influence d’une solution politique en Syrie et au Proche-Orient

 

A se tromper d’ennemi, la lutte sera d’autant plus longue.
Suivez moi sur : cid:TG9nby1mYWNlYm9vay1taW5pYXR1cmUuanBn$240007$302725@club-internettwitter @Jacquesmyard

 

Sur mon site : www.jacques-myard.org

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir de communiqué, Cliquez ici

29 novembre, 2016

Les raisons de Jean Luc Mélanchon

Classé dans : espace public,international,politique,religion,socialistes — dompaul @ 20:25

Bien qu’à Audresselles, les électeurs de Marine Le Pen et ceux de François Fillon constituent le gros de la population, il y existe aussi quelques Mélanchonistes qu’on peut compter sur les doigts d’une main mais comme leur homme politique préféré  aime Poutine, comme les  deux précédents, ceci leur donne un point commun important avec leurs covillageois.

Il peuvent ainsi caresser l’espoir que leur Jean-Luc a des chances de devenir ministre des Affaires étrangères de Marine.
C’est pourquoi il serait judicieux de pouvoir se fournir à l’épicerie du village en drapeaux russes pour pouvoir les agiter quand le porte-avions amiral Koutzenov va repasser devant Audresselles sur le rail montant à son retour de Syrie.

On pourrait même réclamer qu’à titre exceptionnel, le porte-avions russe soit autorisé par la préfecture maritime  à s’approcher de la côte française à hauteur d’Audresselles et d’Ambleteuse, suffisamment pour que la population puisse l’admirer et applaudir les Russes comme en 14 (1914 bien sûr).

Du fait de son ascendance espagnole d’origine grecque (son nom signifie « ceinture noire »), et de sa maîtrise du castillan,  il est naturel que Jean-Luc Mélanchon se sente des affinités avec tous ceux qui parlent espagnol, sauf  peut-être Manuel Valls, parce qu’il est catalan mais surtout socialiste.

En tous cas, Jean-Luc qui ne veut pas être tutoyé par Cohn-Bendit, vient de jouer le maître de cérémonie pour pleurer la mort de Fidel Castro place de la République. Pour beaucoup, cette manifestation de deuil à l’occasion de la mort d’un tyran, apparaît pour le moins inappropriée. Mais non ! Car ce n’est pas le deuil du tyran qui fait pleurer Jean-Luc Mélanchon mais de celui qui s’est opposé à l’impérialisme des Démocrates américains, à commencer par Kennedy, qui a été élu président alors qu’il avait obtenu moins de voix que son concurrent républicain Richard Nixon.

Mélanchon crie haut et fort qu’il ne peut pas blairer les Américains et c’est la raison majeure pour laquelle il déteste Cohn-Bendit et qu’il admire Fidel Castro.

Cet article est écrit à l’intention des trois électeurs de Mélanchon  à Audresselles et du Mélanchoniste du camping, mais aussi des admirateurs du Pape François 1er, qui pourraient s’étonner que leur maître à penser respectif fasse le panégyrique du sanguinaire Castro ou appelle à prier pour son âme.

28 novembre, 2016

Brigitte Bardot et le syndrome d’Asperger

Classé dans : medecine,phoques,politique,religion — dompaul @ 18:10

par le docteur Salulesse-Cretin

Après s’être déclarée officiellement comme partisan du Front National, Brigitte Bardot fait savoir qu’elle soutient désormais la candidature de Jean-Luc Mélanchon, qui s’en prétend le principal adversaire .

Voilà qui ne pourrait pas surprendre Edouard Molinaro, le metteur en scène du film « une ravissante idiote » tourné avec Brigitte Bardot dans le rôle principal.

En effet, le titre   » l’idiote »  avait déjà été utilisé dans une nouvelle de Guy de Maupassant ayant pour personnage principal une ravissante « autiste ». En effet, le terme « idiot » qui signifie en grec « tourné vers soi-même » ayant pris une connotation péjorative, a été remplacé dans le vocabulaire au XXe siècle par le terme grec « autiste » qui signifie la même chose.

Le syndrome d’Asperger, qui touche certains cas d’autisme, surtout chez les femmes, est caractérisé par trois principaux symptômes: l’absence d’empathie avec les autres humains qui les amène à être complètement indifférents à leurs propres enfants et les prive de relations stables avec des partenaires du sexe opposé, l’intérêt obsessionnel pour certains animaux. Mais surtout, ils considèrent comme tout à fait essentiel ce qui, selon la norme, est un détail tout à fait insignifiant.

C’est la combinaison de ces facteurs et d’autres qui leur sont liés qui rend difficile, au milieu des autres, l’existence des personnes atteintes de ce syndrome qui, dans les cas extrême, les mène à des tentatives de suicide.

A 82 ans, Brigitte Bardot a encore la même écriture ronde et appliquée d’une préadolescente à l’imagination limitée. Même si, dit-on, elle a eu une sexualité normale, elle ne s’en est pas moins complètement désintéressée de sa descendance et, jusqu’à sa vieillesse, n’a jamais pu entretenir une relation durable avec un partenaire du sexe opposé.

En revanche, après un certain âge, dès qu’elle a cessé d’être exploitée par les fabricants de films érotiques, elle s’est posée en défenseur de la cause des animaux. Pas tous, pas les fourmis des bois, les abeilles, les cygnes-trompettes, les outardes, les milans, les éperviers ou les grands-ducs, qui sont pourtant des espèces en voie de disparition. Mais seulement ceux qu’elle trouve sympathiques: les ânes et les bonobos mais surtout les phoques. D’abord les bébés phoques puis tous les phoques en général. Puis les moutons parce que les Mahométans ne veulent les consommer que rituellement égorgés. Maintenant, ses idées sans aucun fondement scientifique lui font préconiser l’abstinence en produits carnés.

Et chez Jean-Luc Mélanchon, elle voit une qualité: il est devenu végétarien. Donc il est parfait. Elle ne s’intéresse pas à son programme politique complètement contraire à celui qu’elle était censée défendre jusqu’ici.

Cette sélection manifeste d’un seul détail, complètement secondaire, dans le discours d’un homme politique, constitue un dernier élément révélateur du syndrome d’Asperger dont est atteinte Brigitte Bardot.

Il est dommage que son empathie abstraite avec les animaux ne se soit pas révélée plus tôt et plus concrètement, étant donné que son père, industriel, aurait certainement préféré la financer pour qu’elle suive la voie empruntée par une autre autiste, Temple Grandin, dont les recherches efficaces ont permis d’adoucir considérablement le sort des animaux destinés à l’abattoir, aux Etats-Unis d’Amérique.

27 novembre, 2016

Second tour: Résultats des élections des primaires de droite et du centre à Ambleteuse (2)

Classé dans : politique,religion — dompaul @ 21:27

Grand succès de François Fillon dans le bureau de vote d’Ambleteuse regroupant les communes d’Ambleteuse, Audresselles, Audinghen, Bazinghen, Manninghen-Henne, Wacquinghen.

Nombre de votants: 372

François Fillon: 275 votes soit 73,93 %

Alain Juppé: 94 votes

Blancs et nul : 3

 

Mort de Fidel Castro. Profession: tyran

Classé dans : histoire,international,politique,religion,socialistes — dompaul @ 11:39

Le 25 novembre, on nous a annoncé la mort de Fidel Castro dont la passation de pouvoir avec le précédent tyran de Cuba Fulgencio Batista a inspiré Hergé dans » Tintin et les Picaros ». Les gens de « gôche » aiment moins Batista parce qu’il était le féal de l’impérialisme américain des années 50 et qu’il était amérindien, donc ni Blanc comme les Castro, ni Noir comme Martin Luther King. A ne pas confondre évidemment avec la « bonne » politique étrangère du démocrate de couleur Obama.

Mais Fidel Castro, agent du KGB depuis 1947, représente l’idéal de la dictature de gauche pour tous les encore politiquement corrects comme Hollande ou le pape Bergoglio qui appelle à prier pour lui. Pourquoi François 1er n’appelle-t-il pas non plus à prier pour Hitler, Staline, Kim Jong Il qui en auraient autant besoin, selon le sens commun ?
C’est la première question.
Il n’ y a qu’une réponse: le pape, vicaire de Jésus-Christ sur la Terre, considère que ces trois terribles dictateurs sont allés directement rôtir en enfer. Leur sort est donc définitivement et irrémédiablement réglé et il n’ y a plus besoin de prier pour eux.

De plus, des trois tyrans précédemment cités, seul Hitler était baptisé à l’église catholique. En revanche, selon le même Pape, imprégné de la « théologie de la Libération » de Boff et Gutteriez, Castro est allé au Paradis ou au pire, au Purgatoire, car l’Eglise ne fait prier et dire des messes (payantes) que pour les âmes du Purgatoire, afin de hâter leur entrée au Paradis. De plus, Fidel Castro a fait ses études chez les Jésuites, ce qui le rend nécessairement sympathique au Pape, issu lui-même de cet ordre.
Quant au Caudillo Francisco Franco, « por la gracia de Dios », ami de Fidel Castro au nom de l’ »Hispanidad » et galicien comme lui, il est certain que le Pape ne demande pas à prier pour lui car il est déjà assuré que ce bon Catholique a mérité d’aller directement contempler la Gloire de Dieu.

Fidel Castro a instauré une dictature de Blancs sur la masse des Noirs cubains, mais c’est bien vu parce qu’il est de gauche.
En même temps, il a fait fuir vers la Floride et le Texas toute la bourgeoisie blanche de son île. C’est bien vu, parce qu’il est de gauche.
Pour ses opposants, à commencer par ceux qui ont combattu avec lui pour qu’il prenne le pouvoir dans l’espérance naïve qu’il instaurerait une vraie démocratie, il a fait réaliser des cages en fer inspirées des légendes médiévales, mais au lieu de les placer sous un toit, il les faisait suspendre à l’air libre où le condamné subissait la pluie et le soleil des tropiques. C’est le sort qu’il a fait notamment subir au poète chrétien Pedro-Luis Boitel avant de le laisser mourir de faim dans un cachot sans lumière et sans aération.
Quant à ses amis, tout aussi criminels que lui, qui commençaient à l’embarrasser par leurs réclamations de révolution mondiale, il s’est arrangé pour qu’ils aillent voir ailleurs si j’y suis. Et c’est ainsi qu’il a encouragé Che Guevara, le tueur de femmes et d’enfants à la Kalachnikov, à aller faire la révolution en Bolivie, en le faisant accompagner par Régis Debray, qui l’a donné au dictateur local, le général Barrientos.

L’Argentin Che Guevara, beaucoup plus intéressant mort que vif, a pu ainsi entrer dans la légende de « gôche » et le Panthéon des « héros » de fabricants de T-shirts.  Un jour lointain, il sera rejoint par une autre idole des « jeunes » de plus de soixante ans, qui les a fait rêver sans tuer personne: Johnny Halliday, le musicien préféré des ratapieds.

18 novembre, 2016

Donald Trump: un changement de cap à 180° qui plaît à 44% des Audressellois. La « Tata » serbe.

Classé dans : histoire,international,politique,religion,socialistes,Syrie — dompaul @ 22:51

La mise en place du politiquement incorrect

Malgré les injures et  les menaces de ses adversaires impuissants, Donald Trump constitue une équipe gouvernementale composée de gens connus pour être déterminés à appliquer le programme tel qu’il l’a annoncé: expulsion des immigrants illégaux ou délinquants, lutte sans concession contre l’Islam, considéré comme une idéologie politique totalitaire et non comme une religion, exploitation des ressources minières du territoire américain, remise en cause des accords sur le réchauffement climatique attribué aux variations du rayonnement solaire et non à l’activité humaine, et surtout rapprochement sans réserve avec la Russie et Vladimir Poutine avec qui le futur conseiller à la Sécurité Nationale entretient des liens personnels.

Marine Le Pen reste encore lisse

A côté, l’équipe de Marine Le Pen,  plébiscitée à Audresselles et dans les environs, est composée de personnes bien élevées qui ne prononcent que des paroles lisses et apaisantes. Cette équipe  paraît presque insipide à côté de celle de Trump, même si les apparitions de la blonde Marion Maréchal Le Pen attirent de nombreux téléspectateurs de toutes couleurs politiques et font donc grimper les recettes publicitaires des chaînes.

Etats-Unis-Russie-Serbie

Le futur rapprochement des Etats-Unis d’Amérique avec Vladimir Poutine se double de liens très étroits de la famille Trump avec la Serbie, la petite soeur préférée de la Russie, martyrisée par l’OTAN dans les années 1990, et les autres républiques du pays recréé par le maréchal Tito.
En effet, chacun sait que l’actuelle épouse de Donald Trump est née yougoslave mais les deux fils aînés du futur président et leur soeur qui vont prendre le pouvoir avec lui, ont eu pour gouvernante, dans leur enfance et adolescence, une dame serbe maintenant retournée chez elle, au sud-est de Belgrade. Celle-ci continue à entretenir des liens étroits avec les Trump et il semble évident qu’ils n’ont pas envie de faire bombarder son pays comme l’ont fait les Bush.

Ils boiront la coupe jusqu’à la lie

Il apparaît tout aussi évident que la similitude entre les programmes de Trump et de Marine le Pen ainsi que le rapprochement entre Trump et Poutine, qui soutient ostensiblement Marine Le Pen,  constituent des ingrédients détonants très inquiétants pour les Socialistes mais aussi pour les hommes politiques traditionnels du centre droit.

Dès la mise en place du gouvernement Trump, Mike Pompeo, le nouveau directeur de la CIA, va faire réorienter les sources et les agents d’influence de l’agence, dont de nombreux députés français de gauche et d’extrême gauche, qui ne peuvent pas dire « non » puisqu’ils sont rémunérés (certains depuis l’université) et ont signé des reçus. On va leur demander de soutenir l’arrivée au pouvoir de Marine le Pen et ceci va advenir juste avant les élections présidentielles de 2017.

Certains parlementaires socialistes agents rémunérés de la CIA, ont déjà pris les devants. Pour éviter cette palinodie dont ils auraient trop honte, ils ont déjà annoncé qu’ils ne se représenteraient pas aux prochaines législatives. Sous des prétexte divers, ils préfèrent annoncer tout de suite leur retrait de la vie parlementaire, même si, de toutes façons, ils avaient peu de chances d’être élus sous l’étiquette « socialiste » . Les officiers traitants de la CIA ou d’un autre service ne s’intéressent pas aux  » has been » de la politique.

Mais certains élus de la gauche alimentaire, toute honte bue, veulent conserver leur prébende et se préparent désormais à soutenir mordicus qu’après tout, Trump est un type formidable, Poutine un homme remarquable, Marine le Pen une femme politique honnête avec des convictions solides et justes.

Même leur discours sur le docteur Bachar Al Assad va changer.  Suggérons aux élus  qui lisent ce blog de se  souvenir que le docteur Assad a quitté le confort douillet de son cabinet chic d’ophtalmologiste londonien pour aller, lui avec sa femme « so british » et leurs enfants, se jeter dans le brasier du Moyen-Orient pour sauver les Alaouites et les Chrétiens, du coutelas des égorgeurs sunnites.

En fait, non, ce n’est pas aussi simple que cette image d’Epinal. Les sbires de  Hafez-Al-Assad ne lui ont pas laissé le choix à la mort de son père: ou Bachar revenait en Syrie assurer la continuité (ils espéraient en faire leur marionnette) ou bien ils le faisaient assassiner, lui et sa famille.

Attendons le clou du spectacle,

quand Fabius, Sarkozy, Bernard-Henri Lévy ou un autre « philosophe », viendront expliquer  à la télévision qu’ils   » ont tout fait pour que le bon docteur Assad reste au pouvoir ».

15 septembre, 2016

Une solution pour endiguer le flot de migrants

Classé dans : international,politique,religion — dompaul @ 10:03

Le lobby international pour l’avortement, au sein de l’Organisation des Nations-Unies, veut établir une « Journée mondiale de l’avortement » le 28 Septembre. Selon ce lobby, il s’agit d’un « droit de l’Homme qu’il conviendrait de défendre ».

Il y a quelques semaines, une coalition de 430 groupes favorables à l’avortement a adressé une lettre au Secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon, ainsi qu’aux responsables  d’ONU-Femmes, du Programme de développement des Nations Unies, de l’Organisation mondiale de la Santé, du Fonds des Nations Unies, de l’ONU-SIDA et de l’UNESCO, en demandant la création d’une « fête spéciale avortement», au niveau mondial.

Cette journée du 28 Septembre sera déclarée « journée internationale d’action pour la dépénalisation de l’avortement ».

De nombreux pays ne reconnaissent pas comme un droit fondamental le meurtre des enfants dans le sein de leur mère.  Il s’agit des pays les plus pauvres à fort taux de fécondité, et le lobby est composé d’électeurs influents des principales puissances occidentales de la planète.

Pour réduire à long terme le flot migratoire vers l’Europe et les Etats-unis plus efficacement que par la diffusion du SIDA et des autres maladies mortelles, il semble opportun aux promoteurs de la « fête » de le tarir à la source et d’imposer progressivement l’avortement aux populations d’Afrique ou d’Amérique Centrale qui ne veulent pas du contrôle des naissances, puisqu’à partir du moment où l’avortement est autorisé, une loi peut plus facilement le rendre obligatoire. L’expérience a déjà été faite en RP de Chine.

Mais ceci concerne aussi les populations appauvries et sans emploi, à fort taux de natalité, des Etats-unis et d’Europe occidentale où les gouvernements voient croître chaque année le nombre de ceux qui ne vivent plus que d’allocations.

Aux Etats-Unis, cette offensive pro-avortement est conçue par des lobbies majoritairement blancs, anglo-saxons, protestants, pour imposer progressivement  la régulation des naissances aux populations catholiques de l’Amérique latine, notamment mexicaine, qui se réapproprie précisément les Etats qui ont été arrachés au Mexique à la suite de la guerre entre ce pays et les Etats-Unis.

D’où l’irritation du Pape qui est favorable à une invasion incontrôlée des Etats-Unis par des flots de migrants catholiques et sa prise de position contre Trump dans la campagne électorale américaine.

En Europe, s’alignant sur la politique pontificale, quelle qu’elle soit, les milieux catholiques « petit soldat aux ordres » s’insurgent aussi contre cette nouvelle « fête de l’avortement » alors que, dans la vieille Europe, au sort de laquelle le Pape François est complètement indifférent, cette fête de l’avortement n’est pas prévue pour limiter la démographie des réservoirs de migrants Catholiques d’Amérique latine mais concernerait plutôt ceux des populations sunnites sub-sahariennes ou moyen-orientales.
Dans les deux cas, la pétition reste inchangée:

http://citizengo.org/fr/lf/37036-lonu-organise-une-journee-mondiale-lavortement?tc=ty&tcid=27000429

 

16 août, 2016

15 août 2016 à Audresselles: plus religieux, moins folklorique

L.procession vers la plage

Devenue un événement national puisque les journaux d’autres régions l’annoncent, la fête religieuse du 15 août à Audresselles attire désormais des foules venues de partout comme processionnaires ou comme spectateurs.

Dans ses deux homélies à l’église puis depuis le baldaquin qui domine la plage, l’abbé Bizet, curé de la paroisse, a rappelé que la France avait été consacrée à Marie il y a quatre siècles.

Cette année, les Dames de la mer Audresselloises ont été représentées avantageusement par Zoé et Paola, car mieux vaut la qualité que la quantité. Quelques marins-pêcheurs qui portent la statue de la Vierge, se sont fait pousser une grande barbe comme leurs ancêtres du XIXe siècle reproduits sur les statues en terre cuite de Blot. A cette époque en effet, seuls les patrons et les hommes libres avaient le droit de se faire pousser la barbe alors que les employés devaient être glabres.

Quant aux cinq bannières, l’une d’entre elles était portée par Eric d’Audresselles, vêtu de l’habit traditionnel des marins, tandis que des routiers des scouts unitaires de France, venus à l’origine en visiteurs, portaient les quatre autres.

Sur les bateaux de mieux en mieux fleuris et décorés, on reconnaissait la plupart des familles d’Audressellois et bien évidemment l’ « amiral ».

I.procession 1F.Les gardes républicainesH.Les marins-pêcheursG.les gerbes et les bannièresE.les dames de la merD.Les bannièresD.la Vierge et les bannièresA.la procession 2B.l'amiralJ.Sur le flobartK.Terrasse De cap en capC.les bannières sur la plage

Comme d’habitude, Roger Tourret, le maire, et l’abbé Bizet, se sont embarqués sur le bateau de Jean-Jacques Baillet, le dernier pêcheur d’échouage d’Audresselles (les autres ont leur bateau à Boulogne),  pour aller jeter au large une gerbe en mémoire des marins disparus.

La procession était précédée de deux magnifiques amazones à cheval: deux gardes républicaines envoyées spécialement de Vincennes.

Cette année, les gendarmes, venus en plus grands nombre, ont détourné habilement la circulation automobile, pour éviter qu’elle ne suive la procession.

12345...18

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas