13 janvier, 2012

11 janvier 2012: les voeux de Martial Herbert

Classé dans : conseil municipal,espace public,politique,socialistes — dompaul @ 0:09

11 janvier 2012: les voeux de Martial Herbert dans conseil municipal Avec-Régine-Splinglard-275x300Deux-Dominiques1-300x225 dans espace public

Pas de politique partisane dans la salle sportive du Capoolco lors des voeux de Martial Herbert (1), qui a démissionné de son mandat de maire de Marquise pour se consacrer davantage encore à sa tâche de président de la Terre des deux Caps. Il pourra ainsi mieux accompagner la réorganisation progressive des collectivités territoriales où les communautés de communes sont appelées à recevoir  davantage de compétence, notamment dans le domaine de l’instruction publique.

Selon un rituel bien rôdé, les invités à la sainte table (de produits locaux), ont écouté sagement pendant deux heures les discours des quatre orateurs (Martial Herbert, Régine Splingard, conseiller régional, Dominique Dupilet, président du conseil général, et le sous-préfet).

 

Le docteur Poher était là

Jack Lang, le député nomade, a été excusé,  mais son suppléant, le bon  docteur Hervé Poher, président de la communauté de communes voisine, était présent. Etant donné sa notoriété et sa popularité sur la côte et dans les terres auprès des élus et des électeurs, toutes affinités politiques confondues,  il est probable qu’il sera là l’année prochaine en tant que député en titre, même s’il se présente en candidat libre aux prochaines législatives.

Les invités ont aussi assisté au film annuel sur les réalisations de la Terre des deux Caps. On s’aperçoit ainsi qu’au fil des ans, presque toutes les communes ont eu droit à la manne bienfaitrice, et notamment Marquise, Wissant, Bazinghen, Audinghen et Ambleteuse.

Et Audresselles

Pour l’instant, Audresselles bénéficie d’un ramassage épisodique des déchets d’origine humaine qui aboutissent sur sa plage.

Comme la communauté de communes n’a pas participé à la restauration du triptyque de l’ église d’Audresselles, il sera loisible à la Terre des deux caps d’utiliser ses réseaux et éventuellement ses autocars pour organiser à plus grande échelle un circuit touristique comportant en fin de matinée la visite de ce bâtiment et  de ses merveilles,  afin d’amener les touristes aux étals de poissons frais des pêcheurs, et dans les restaurants du village, surtout pendant la saison creuse.

Sur les photos, deux orateurs bien connus des Audressellois: Régine Splingard et Dominique Dupilet.

Nota: en ce qui concerne la réunion du conseil municipal d’Audresselles du 10 janvier, qui a vu se produire un événement inconcevable jusqu’ici dans le village, vous pourrez lire l’article qui y sera consacré dans le quotidien « La Voix du Nord » .

(1) rappelons que Martial Herbert a obtenu à Audresselles aux élections générales autant de voix que Nicolas Sarkozy aux second tour des présidentielles: quelque 62 %.

16 octobre, 2011

Second tour des primaires socialistes: Audresselles en pointe

Classé dans : politique,socialistes — dompaul @ 21:52

primaires socialistes
Album : primaires socialistes
bureau de vote de Marquise
1 image
Voir l'album
Les élus UMP et PS qui viennent commenter à la télévision la victoire écrasante de François Hollande, se sont mis d’accord sur un point: n’évoquer à aucun moment que des électeurs libéraux ou conservateurs ont participé aux primaires socialistes, alors qu »ils y étaient invités sans aucune contrepartie, sinon verser un euro lors du premier tour (soit cinquante centimes pour chaque vote).

Le risque d’être mal vu

Il n’est en effet pas question pour l’UMP de reconnaître que « sa » clientèle électorale s’est déplacée pour exprimer sa préférence pour un candidat socialiste puisque, selon la rhétorique partisane, tous les candidats du parti opposé se valent: ils sont nécessairement nuls. Du reste, beaucoup d’ électeurs potentiels timorés, qui seraient volontiers allés voter, se sont abstenus par crainte de se faire étiqueter « socialistes » et de risquer de se faire « mal voir » par leur voisin, leur chef, leur concierge, leurs amis, leur vieille tante à héritage etc..

Ne pas mécontenter les étatistes les plus sectaires

Au PS, Jean-Marie Le Guen, partisan de François Hollande, qui a été l’un des premiers à s’exprimer sur la victoire de son chef de file, a évoqué les consignes de vote des partisans d’Eva Joly née Farseth,  en faveur de Martine Aubry, et la participation au scrutin de Communistes, appelés pudiquement « partisans  de Jean-Luc Mélanchon » en langue de bois. 

Jean-Marie Le Guen se serait fait couper la langue plutôt que de reconnaître que son candidat favori avait été élu si brillamment grâce aussi à des électeurs qui-n’ont-jamais-voté à gauche. Il ne faut surtout pas, qu’au premier tour des présidentielles, les  fanatiques du tout-nationalisé, tout-subventionné, au sein du parti socialiste, votent pour Eva Joly ou Jean-Luc Mélanchon.  Toutefois, tous ceux que la propagande télévisuelle n’aura pas complètement anesthésiés, comprendront que les primaires ayant été ouvertes à tous les électeurs, François Hollande est le seul homme politique a bénéficier désormais de la légitimité présidentielle.

Un long  parcours pour aller voter mais un résultat positif

Dès 18h15, au bureau de vote de Marquise, vingt électeurs d’Audresselles avaient déjà voté à ce second tour des primaires socialistes (1), dont plusieurs électeurs qui, à tort ou à raison, sont notoirement qualifiés « de droite » par des militants socialistes du village.  Et le bureau de vote restait encore ouvert trois quarts d’heure. Rappelons qu’il y a vingt huit kilomètres à parcourir depuis Audresselles pour aller voter à Marquise et en revenir.

Pour vous, Audresselles.at a fait photographier l’événement avec la participation de Martial Herbert, président de la communauté de communes et maire de Marquise, qui a mis gracieusement sa mairie à la disposition des organisateurs du scrutin. Assis au bureau de vote: André Sorriaux, natif de Marquise et ancien maire de Wissant.

(1) il y a 585 inscrits sur la liste électorale d’Audresselles.

10 octobre, 2011

Vingt Audressellois aux primaires socialistes du 9 octobre

Classé dans : conseil municipal,politique,religion,socialistes — dompaul @ 10:59

Au milieu des années 70, la municipalité d’Audresselles a remplacé l’aigle éployée de sable du blason de la commune, par le tourteau, appelé aussi crabe dormeur. En effet,  s’éloigner de leur village, ombilic de la Terre, où les Belges du monde entier rêvent de s’installer, représente toujours un effort surhumain pour les Audressellois.

Selon Martial Herbert, président de la communauté de communes de la Terre des deux caps, une vingtaine d’Audressellois ont fait le voyage à Marquise pour voter aux primaires socialistes. Ce qui représente un peu moins des 3 % des électeurs inscrits à Audresselles soit moins que la moyenne nationale de 5,8 %. C’est  néanmoins plus que la moyenne des Audressellois qui se déplacent à l’église d’Audinghen lorsqu’il y a une messe dominicale regroupant les fidèles de tous les clochers de N.D. des Flots (0, 5 %) alors que  8 % à 50 % fréquentent l’église d’Audresselles quand un office y a lieu.

Ni les listes électorales d’Audresselles ni celles de Tardinghen n’avaient été transmises au bureau de vote de Marquise, chef-lieu du canton, alors que, deux jours avant le scrutin,  le maire d’Audresselles avait remis celles d’Audresselles en mains propres à l’organisateur des élections désigné pour effectuer leur recueil auprès des municipalités. Quatre électeurs matinaux d’Audresselles ont donc dû revenir après 11h30, heure à laquelle le bureau de vote de Marquise a pu obtenir ces listes.

Pour voter, il suffisait de montrer sa carte d’identité et de donner un euro (qui représente moins que le coût de chaque vote). C’est tout. Aucun engagement à signer comme dans des bureaux de vote parisiens.

A Paris, au moins dans certains bureaux de vote, l’électeur des Primaires socialistes a dû signer une déclaration selon laquelle il respectait les valeurs de gauche qui sont aussi les valeurs de Marine Le Pen et de François Copé: Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité et Solidarité.

Mais peut-être parce que toutes ces valeurs ne sont pas nécessairement celles de l’électorat barbu ou voilé de Martine Aubry, inch Allah, qui ne se reconnaît ni dans la Liberté, ni dans la Laïcité, les électeurs du Nord-Pas-de-Calais ont été dispensés de signer une quelconque déclaration.

« N’ayez pas peur », disait le regretté Pape Jean-Paul II. Certains Audressellois ne sont pas allés voter « par peur d’être fichés »(sic!), peur surtout d’être catalogués comme socialistes dans un village très favorable au Front National. Pourtant, même des représentants de mouvances politiques  différentes, ont été remarquablement bien accueillis pour voter librement.

Le vote de dimanche prochain va être décisif car l’un des deux candidats des primaires restants, risque réellement de devenir président de la République.   

1...2324252627

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas