17 juin, 2018

Le prix d’un fossile: deux millions d’euros

Classé dans : art,économie,histoire — dompaul @ 23:28

Au début du siècle (l’actuel), l’association des Amis du Fort d’Ambleteuse s’est débarrassée d’une collection de fossiles en l’entreposant dans un garage chez une dame âgée, près du monument aux morts d’Ambleteuse. Après son décès, les nettoyeurs ont emporté les fossiles à la déchetterie de Marquise.

Un peu auparavant, quatre ouvriers de la côte ont découvert le squelette entier d’un mamouth dans les gravières de Wissant et se le sont partagé, lui ôtant ainsi toute valeur sauf le prix de l’ivoire des défenses.

Des scientifiques s’insurgent actuellement parce que des Américains, qui ont découvert un fossile d’Allosaure dans leur propriété, l’ont fait vendre par la maison de vente aux enchères Aguttes, qui est un commissaire priseur français. Ces scientifiques s’insurgent d’autant plus que le squelette du reptile géant a été adjugé deux millions d’euros, soit environ deux millions quatre cent mille euros avec les frais et taxes.

Ces scientifiques prétendent que ce prix élevé va inciter les particuliers à rechercher des fossiles de grands vertébrés pour en tirer un profit financier, au lieu de laisser faire les paléontologues officiels qui leur donneront généreusement le reliquat du budget de huit cent cinquante dollars une fois déduits les frais d’excavation auxquels ce budget est destiné.

Ces scientifiques, ou prétendus tels par les médias, n’ont pas compris que l’appât du gain était le seul moyen pour éviter que des ouvriers dispersent les os des animaux antédiluviens ou les déversent à la déchetterie. Mais surtout, que les agriculteurs, quand il trouvent un site préhistorique ou antique dans leur champ, ne se précipitent pas pour tout faire disparaître afin d’éviter d’ être importunés par les services départementaux.

Plutôt que de tout perdre ou de tout casser, l’intérêt de l’individu comme de la collectivité est bien de récolter les pièces les plus intéressantes avec soin et de les écouler discrètement en prenant le temps, à la manière des tombaroli (fouilleurs de tombes clandestins) italiens.

Ce n’est pas légal du tout puisque la loi laisse au découvreur de fossiles ou d’antiquités le choix de tout casser en petits morceaux pour être tranquille ou de prévenir les services compétents et de perdre l’usage de sa terre pendant un certain temps, sans indemnité.

C’est la loi établie par un vote d’individus démocratiquement élus et Socrate a accepté de se suicider parce qu’il considérait qu’il fallait respecter la Loi car elle était sacrée.

Pendant des siècles, Socrate a été présenté comme un modèle à leurs élèves par les enseignants qui, comme chacun sait, ne le seraient pas s’ils avaient le sens des affaires.

14 juin, 2018

Audresselles: bientôt un nouveau vote au conseil municipal

Classé dans : conseil municipal — dompaul @ 14:17

Lors de la dernière réunion du conseil municipal, le budget  n’a pas été voté par l’Opposition sous prétexte que la comptabilité de la commune aurait comporté des irrégularités. Quelques conseillers de la majorité ont profité de l’anonymat du vote à bulletin secret pour se joindre à l’Opposition ou s’abstenir.

Le principal traître de la Majorité qui s’est trahi lui-même par la suite en essayant de se justifier, devra cette fois-ci réfléchir à deux fois. En effet, on imagine mal le sous-préfet avoir envie de s’embarrasser de la tutelle d’Audresselles si une majorité de conseillers municipaux s’obstine à voter contre le budget. La chambre des comptes régionale a donc été dépêchée pour venir vérifier les comptes de la commune et les a trouvé en ordre.

Il faut préciser que la secrétaire de mairie est une experte en comptabilité publique et, qu’il y a quelques années, elle a préféré rester à Audresselles alors qu’elle avait été pressentie pour prendre un poste dans un ministère à Paris où une carrière beaucoup plus intéressante lui était offerte sur un plateau, avec changement immédiat de catégorie pour commencer.

Il va donc falloir que l’Opposition et les traîtres de la majorité trouvent un nouvel argumentaire pour voter contre le budget ou s’abstenir.

23 mai, 2018

Un nouveau succès pour la fête du crabe à Audresselles, 19 et 20 mai 2018

Classé dans : conseil municipal,espace public,fêtes — dompaul @ 16:06

la fêteles musiciensStéphane et sa filleJacques et Sandrine

Malgré l’absence de publicité dans les médias, puisque même un journal local avait annoncé qu’elle n’aurait pas lieu, la fête du crabe d’Audresselles, la veille et le jour de la Pentecôte, a attiré autant de monde que les années précédentes. Pour rendre confortable la participation au rassemblement, le maire avait fait installer des tables, des chaises et des cabanons pour  les stands en cas de pluie.

Cette année, ce sont essentiellement deux personnes qui ont pris en mains l’organisation de la fête: Stéphane, le sympathique épicier de la place et Coralie Cappelle, la restauratrice du « retour des flobarts » qui, avec son frère Thierry, le patron de l’estaminet « de Cap en Cap », ont réglé les honoraires des musiciens qui sont venus interpréter avec l’accent, le ton et la voix appropriés le répertoire local: « p’tit Quinquin », « pleurez Finette », « quand la mer monte » etc.

Ce fut aussi un beau succès pour l’étal des marins-pêcheurs et des matelotes d’Audresselles avec Emilie Maurice et Jean-Yves Noël, et Stéphane Baillet.

Il y avait aussi de bonnes affaires à réaliser du point de vue des fringues puisque des blouses de marin neuves et d’excellente qualité ont été soldées à dix euros, parfois même à cinq.

La municipalité était notamment représentée par le maire et Benoît Geneau de La Marlière qui sont venus saluer les participants.

En revanche, aucun élu des conseils généraux, régionaux ni de membre du Parlement n’a fait le déplacement.

15 mai, 2018

Gaza: qui est le Vieux de la Montagne ?

Classé dans : histoire,international,religion — dompaul @ 19:44

Au début du second millénaire de l’ère chrétienne, à Alamut, forteresse édifiée en haut d’un piton rocheux, un chef chiite régnait sur une troupe d’Assassins drogués au shit produit dans la région. Pour impressionner les ambassadeurs de ses adversaires venus pour traiter avec lui, la légende veut que, sur un simple signe, il était obéi instantanément par l’adepte qu’il désignait pour se précipiter du haut des remparts. Les Croisés l’appelaient « le Vieux de la Montagne ».

Aujourd’hui, dans le même esprit, un Vieux de la Montagne ordonne à des foules de jeunes Gazaouis de se précipiter dans la bande interdite de sept cents mètres de large en deçà des grillages frontaliers israéliens pour se faire mitrailler par Tsahal.

Sauf que les gémissements des familles gazaouis dont les enfants vont se faire volontairement massacrer,  n’impressionnent absolument pas leurs frères génétiques israéliens (1) qui, du moins selon le prophète Jérémie et Dieudonné M’Bala M’Bala,  s’y connaissent en jérémiades sur leur propre sort. Quand on a l’habitude de gémir sur soi, on ne gémit pas sur les autres car on connaît la musique.

L’actuel Vieux de la Montagne, sans doute situé comme son lointain prédécesseur dans un paysage proche de la Mer Gaspienne et qui tire les ficelles, s’attendrit encore moins sur le sort de ces jeunes ou moins jeunes fanatiques qu’il envoie directement dans l’Autre monde.

La bande de Gaza étant surpeuplée, les quelques dizaines de morts seront rapidement remplacées.

(1) voir: Gaza: des Hébreux tuent des Hébreux. Quel rapport avec Boulogne-sur-Mer ?

14 mai, 2018

Audresselles: première communion 2018

Classé dans : conseil municipal,fêtes,religion — dompaul @ 11:13

Le dimanche 13 mai 2018, lors de l’eucharistie célébrée par l’abbé Bizet, curé de Notre-Dame-des-Flots, à l’église Saint-Jean-Baptiste d’Audresselles, ont été mis en l’honneur les huit premiers communiants et les trois baptisés. Les deux cents places assises de l’église d’Audresselles étaient occupées au point qu’une partie de l’assistance a dû rester debout.

Le maire était représenté par son épouse, qui participe activement à la vie de la paroisse, et par ses deux premiers adjoints: Paul Ellart et Bruno Depothuis. L’une des trois autres plus anciennes familles du village (installées à Audresselles depuis plus de sept cents ans), était représentée par Christian, son patriarche, dont plusieurs descendants faisaient partie des communiants et des baptisés.

12 mai, 2018

Skripal veut retourner en Russie

Classé dans : international — dompaul @ 9:15

Résumé des chapitres précédents: L’ex-colonel  Serge Skripal du GRU (service de renseignement militaire russe), s’était installé en Angleterre après avoir purgé sa peine de prison en Russie pour avoir trahi son pays au profit des services secrets de Sa Majesté moyennant une rémunération de quelque cent mille euro. Le 4 mars 2018, alors que sa fille était venue de Russie pour lui rendre visite, ils ont tous deux fait l’objet d’une tentative d’empoisonnement dont le gouvernement britannique a immédiatement accusé le gouvernement de Vladimir Vladimirovitch et expulsé des diplomates russes.

Trump a fait la même chose et, alors que les services secrets français considèrent que ce n’est pas les Russes qu’il faut accuser de la tentative de meurtre, Macron n’en a pas tenu compte et a immédiatement imité les Anglais et perturbé nos relations diplomatiques avec la Russie contre nos propres intérêts.

Depuis, silence radio. La machine s’est grippée et on entend plus parler de Skripal ni de sa fille sinon pour dire qu’ils ont été soignés. La fille de Skripal veut retourner en Russie. C’est naturel puisqu’elle y habite. Ce qui est nouveau, c’est que Skripal le veut aussi car il préfère être en sécurité dans son pays qu’il a trahi même s’il doit abandonner la pension que lui verse le gouvernement britannique en tant qu’ancien agent de ses services.

Mauvaise idée: Skripal est désormais au secret et sa fille retenue chez les Anglais. Les journalistes n’ont pas accès à eux pour leur demander leur avis et ils n’ont pas intérêt à essayer de s’exprimer publiquement ni de chercher à retourner en Russie sinon les pieds devant.

Voir aussi:

Qui a empoisonné Skripal ? Le mécanisme de l’imposture

Le sort des espions: Theresa May a-t-elle fait empoisonner Skripal ?

11 mai, 2018

Wanted, seals killer (tueur de phoques): 10 000 €

Classé dans : phoques — dompaul @ 14:23

L’organisation anglo-saxonne Sea Sheperd qui passe son temps à harceler les pêcheurs japonais (qui le méritent bien depuis le bombardement de Pearl Harbour), s’en prend maintenant aux pêcheurs boulonnais qui en ont assez des phoques qui détruisent les stocks de poissons et les filets et diffusent la larve et les oeufs du fameux ver du phoque qui contamine crustacés, bars, saumons, morues et aussi les baigneurs.

Comme au Far-west, ou comme les nazis qui aimaient les animaux mais pas certaines catégories d’humains, Sea Sheperd a annoncé offrir dix mille euro de prime aux dénonciateurs. Dans le cas présent, il s’agit de dénoncer les propriétaires d’un fusil de chasse qui ont tiré sur trois phoques retrouvés échoués sur la plage entre le Touquet et Berck, endroit isolé, idéal pour tirer sur des phoques en direction de l’horizon où l’on voit rarement des bateaux d’où l’on pourrait être filmé ou photographié.

Ce qui n’est pas le cas à Audresselles où les yeux collés à leurs jumelles, des retraités observent tout ce qui se passe sur la mer.
Quoiqu’un bon coup de gourdin sur un phoque pris dans les filets sur le côté du bateau face au large doive passer inaperçu.

Dix mille euro, c’est encore insuffisant mais, admettons, comment les encaisser et à qui s’adresser pour dénoncer les « délinquants » ?  Sea Sheperd n’a pas d’adresse autre qu’électronique. De plus son fondateur, le capitaine Watson, a choisi de prendre le nom du faire-valoir « élémentaire » de Sherlock Holmes. Ce qui ôte un peu de sérieux à ses promesses qu’on ne pourra croire que lorsqu’on connaîtra la banque où la somme annoncée a été versée sur un compte bloqué.

Le dénonciateur qui s’adressera à la gendarmerie perdra le bénéfice de la prime puisque la gendarmerie n’offre aucune prime.

Imaginons maintenant que Sea Sheperd fournisse une adresse où le dénonciateur pourra se présenter afin d’encaisser. Voici un bon moyen pour un nécessiteux insolvable de se mettre d’accord avec un copain possesseur d’un fusil de chasse (on trouve ce genre d’armes rudimentaires pour cinquante euro). L’un dénonce, l’autre est dénoncé et ils partagent la prime en deux. Le dénoncé fera quelques heures de garde à vue et sera rapidement relâché au bénéfice du doute.

9 mai, 2018

Audresselles: réunion du conseil municipal du 4 mai

Classé dans : artisan pêcheur,conseil municipal,espace public — dompaul @ 18:48

Lors des dernières réunions du conseil, trois membres de l’opposition, à l’instar de François Ruffin à l’Assemblée nationale, ont considéré qu’il s’agissait d’une tribune pour se mettre en valeur auprès de leurs électeurs et avaient fait durer la séance plus de deux heures après avoir convoqué la presse locale.

Cette fois-ci, Roger Tourret, le maire, a réduit le temps de la réunion en décidant le huis-clos: le public et les journalistes ont donc été invités à quitter les lieux.

Comme le budget n’avait pas pu être voté la dernière fois, à cause de trois conseillers de la majorité qui avaient profité du vote à bulletins secrets réclamé par l’opposition pour trahir anonymement, beaucoup s’attendait à ce que Roger Tourret aille les voir un par un en leur promettant des avantages personnels pour faire revoter le budget. Car il n’a pas été difficile de connaître les trois qui ont trahi puisque leur meneur s’est lui-même trahi par ses excuses oiseuses. Un quatrième, un adjoint, n’étant ni présent, ni représenté, on peut lui laisser le bénéfice du doute. « Il ne savait pas » qu’il y aurait des traîtres qui feraient capoter le budget.

Donc le budget municipal 2018 ne sera pas représenté au conseil et, pour l’instant, c’est le sous-préfet qui va se faire repasser le bébé.
En attendant, le budget des fêtes n’étant pas voté, ni celui des subventions aux associations, la mairie ne pourra rien verser pour le budget de la fête du crabe: il n’y aura donc ni installation d’une estrade, ni attractions payées par le contribuable. L’espace restera en revanche disponible pour les étals de crabes, homards et poissons, l’association des flobards, les artisans maquettistes, les peintres belges, les majorettes et peut-être, pour la première fois, des pratiquants d’arts martiaux qui feront une démonstration le dimanche de la Pentecôte en début d’après-midi .
En revanche, devant l’insistance de l’opposition et d’un des conseiller de la majorité, les débitants de boissons alcoolisées même légèrement, vont devoir payer une taxe d’occupation de la voie publique pour leur terrasse débordant sur le trottoir, notamment rue Edouard Marin La Meslée et rue Edouard Quénu. Pour commencer, cette taxe sera au minimum de 900 €  par an selon le nombre de mètres carrés occupés mais,  si l’on se réfère à l’histoire fiscale, les taxes ont toujours tendance à augmenter.

voir les articles précédents sur le sujet:

Audresselles: les vraies raisons des démissions au conseil municipal

Audresselles: l’opposition officielle entre dans le conseil municipal

4 mai, 2018

Le Touquet: un phoque retrouvé criblé de balles

Classé dans : phoques — dompaul @ 19:01

Les permanents d’une association subventionnée avec nos impôts, directs et indirects, donc parasites de ceux qui travaillent pour produire des richesses, sont en train de se répandre en cris d’indignation et de saisir la gendarmerie pour retrouver le « meurtrier  » d’un phoque, dont le cadavre s’est échoué sur la plage près du Touquet et a été retrouvé le 29 avril.

Donc, la gendarmerie va être mobilisée dans un enquête inutile pour faire plaisir à un lobby soi-disant défenseur des animaux invasifs et porteur de maladies graves transmissibles à l’homme et mortelles, notamment le ver du phoque. Pendant ce temps-là, les vrais affaires criminelles concernant les personnes pourront attendre.

Pourtant, le phoque enfreint continuellement la législation en se repaissant de bars de moins de 42 cm de longueur pendant qu’on interdit sa pêche à ceux dont c’est le gagne-pain. L’absurdité de règlements contradictoires aboutit à ce que des gens lésés, complètement exaspérés, fassent justice eux-mêmes.

Les permanents des associations de soi-disant protection de certains animaux, des gros de préférence, ne protègent pas la fourmi des bois, beaucoup plus utile, car ils ne veulent pas heurter les grands groupes qui produisent les insecticides épandus dans les champs, susceptibles de les sponsoriser.

De toutes façons, il y a peu de chance que le « meurtrier » du phoque soit retrouvé, surtout si le pinnipède a été tué en mer. Ni vu, ni connu. Mais cela n’empêchera pas la population de phoques de continuer à croître, comme au Canada, où il sont si nombreux qu’on ne peut plus circuler sur les plages où ils se plaisent.

Il est vrai qu’en Australie septentrionale c’est pire, puisque les plages où les touristes venaient se baigner, sont maintenant recouvertes de crocodiles marins, « protégés ».

1 avril, 2018

Gaza: des Hébreux tuent des Hébreux. Quel rapport avec Boulogne-sur-Mer ?

Classé dans : histoire,international,politique,religion — dompaul @ 17:32

L’Etat d’ Israël est en guerre depuis sa création il  y a soixante-dix-ans et  comme il l’avait toujours été jusqu’à sa seconde destruction par Titus en l’an soixante-dix, il y a mille neuf cent quarante huit ans.

Actuellement, les deux millions d’habitants de Gaza, enfermés derrière un rideau de fer dans un quadrilatère de la surface du Boulonnais, n’ont plus qu’un accès de plus en plus restreint à l’eau, à la nourriture et à l’énergie. Il sont même empêchés d’exploiter le gisement gazier qui se trouve dans leurs eaux territoriales par la marine de guerre israélienne.

Nombre des élus du  Hamas, qui gouvernent cette grande prison autogérée, ont une formation culturelle et économique aussi limitée que celle d’un collégien issu d’un établissement du fameux 93.

Depuis quelques jours, ils n’ont rien trouvé de mieux pour faire appel à la conscience universelle que d’envoyer des femmes et des enfants se précipiter en masse vers le rideau de fer pour essayer de le cisailler et d’envahir le territoire israélien.

Evidemment, le gouvernement israélien, contrairement aux gouvernements européens, refuse cette invasion de miséreux pleins de haine destructrice sur son territoire. Il fait donc tirer dans le tas. Comme la plupart des soldats israéliens ont une culture européenne ou américaine compassionnelle, ils tirent dans les jambes des envahisseurs au lieu de leur tirer dans la tête.

Au lieu de régler le problème,ils permettent à la propagande du Hamas de mettre en valeur ses milliers de blessés prêts à revenir à l’assaut au lieu d’enterrer des morts dont la « conscience universelle » a oublié l’existence quelques jours après.
Qui se souvient en effet des civils du Sinaï que les cavaliers blindés de Tsahal tuaient préventivement en passant, au cas où ils auraient été armés, en 1967, sur ordre de Golda Meir ?

Le Hamas, ou plutôt les dirigeants du Hamas qui, évidemment, ne vont pas en première ligne donner l’assaut à mains nues avec les autres, ont annoncé qu’ils allaient faire durer cette tuerie en envoyant des « volontaires » pendant encore trois semaines en espérant que la bonne conscience américaine va intervenir en leur faveur à l’ONU, cette organisation que De Gaulle qualifiait de « ce machin ».

Mais le plus intéressant dans l’affaire apparaît dans les analyses du génome humain des deux groupes antagonistes qui se font face. Depuis les années 1980, des chercheurs américains et israéliens ont effectué de nombreuses analyses de l’ADN des Juifs du monde entier, certains voulant prouver qu’ils appartenaient au même haplogroupe. Ils ont ainsi découvert que les cinq cents Samaritains résiduels et consanguins, pourtant rejetés par les Juifs depuis deux mille cinq cent sept ans, possédaient le même ADN Y que la majorité d’entre eux et faisaient donc partie des Hébreux.

Il en est de même des Gazéens, dans la mesure où, jusqu’aux années 1960, le monde n’avait jamais connu de migrations de populations très allogènes aussi importantes qu’aujourd’hui, sauf peut-être à l’époque de Gengis Khan.

C’est ainsi qu’en ce moment, on assiste chaque jour au massacre quotidien d’Hébreux qui vénèrent majoritairement  Allah par d’autres Hébreux qui vénèrent majoritairement Yahweh. Qui peut du reste distinguer un Gazéen d’un Israélien si tous les deux portent la même kippa ou le même keffieh ?

Pendant ce temps-là, à Boulogne-sur-Mer, se prépare à être jouée dans la salle de spectacle d’un grand lycée catholique, une pièce de théâtre sur un sujet inusable: l’histoire d’une jeune juive néerlandaise -une autre Anne Franck – déportée vers un camp de concentration il y a soixante-seize ans.

12345...66

الرس... |
genie |
45M d'euros |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour en finir avec l'arme n...
| SABUSHIMIKE Aury Odilon
| la vérité n'existe pas